Le Guggenheim Museum fait le vide

0

Jusqu'au 28 avril 2010, découvrez l'atrium du Guggenheim Museum comme vous ne l'avez jamais vu.

Le projet du studio Arne Quinze : un étrange assemblage s'élève au coeur de l'atrium. (Photo D.R.)

C’est bien connu, la nature a horreur du vide. Le Guggenheim Museum aussi ! Jusqu’au 28 avril 2010, le célèbre musée de New York accueille une exposition intitulée « Contemplating the Void » (contempler le vide), basée sur l’intervention de près de 200 artistes, architectes et designers venus du monde entier.
Le concept est simple : le Guggenheim Museum a invité les créateurs à s’approprier l’atrium du musée, sous la rotonde de verre, et à combler le vide qui l’occupe habituellement. Et que mettre dans cet espace imaginé à l’origine par Frank Lloyd Wright ? A chaque artiste sa réponse !
Le studio Arne Quinze, de Bruxelles, a conçu une étrange structure rouge qui semble rayonner au cœur de l’atrium, jusqu’à la verrière. Le californien Greg Form a quant à lui élaboré un étrange robot de plastique qui semble garder les lieux. Le cabinet d’architectes londonien Amanda Levete propose d’accentuer l’impression de vide en disposant des miroirs dans l’atrium, créant une illusion de perspective sans fin. « Plutôt qu’interrompre la pureté de l’atrium iconique de Frank Lloyd Wright, nous avons décidé de créer une expérience spatiale en magnifiant le pouvoir du vide », explique-t-il. Effet garanti !

Un arbre dans le musée

Le cabinet d’architectes new-yorkais Alexander Gorlin surfe pour sa part sur la tendance écolo, en proposant tout simplement de placer un arbre au cœur de l’atrium. Enfin, ne manquez pas la réalisation des architectes chinois de MAD Architects. La verrière laisse la place à une étrange goutte d’eau, comme en suspension au-dessus du vide. Une idée simple et pleine de poésie.
L’exposition démontre en tout cas de belle manière que le Guggenheim Museum n’abrite pas seulement l’une des plus belles collections d’art au monde mais que le musée constitue lui-même une œuvre unique. Un bel hommage à Frank Lloyd Wright, tant décrié lors de l’ouverture du musée il y a 50 ans.

Contemplating the Void, jusqu’au 28 avril 2010. 1071 Fifth Avenue/89th Street. Ouvert du dimanche au mercredi de 10h à 17h45, le vendredi de 10h à 17h45 et le samedi de 10h à 19h45. Entrée : 18$ pour les adultes.

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.