E. Vogel, un chausseur sachant chausser

0

L'adresse des hommes d'affaires de Wall Street... et de l'équipe olympique d'équitation.

Deux modèles de la collection "Business". (Photo D.R.)

L’enseigne en fer forgé suspendue au-dessus de la devanture impose d’entrée l’héritage de la maison. C’est effectivement en 1879 que Egidius Vogel fonde la boutique de bottes et de chaussures à son nom, dans le Lower Manhattan. Aujourd’hui, c’est la quatrième génération qui vous accueille, à deux pas de l’adresse originale. Mais Dean Vogel et son cousin Jack Lynch n’ont pas changé d’un pouce les méthodes de travail : les chaussures sont toujours fabriquées à la main et sur mesure.
La famille Vogel a forgé sa réputation grâce à ses bottes d’équitation : la maison a été plusieurs fois sélectionnée comme fournisseur officiel de l’équipe olympique américaine d’équitation. Pour l’anecdote, le premier médaillé d’or américain en équitation, Bill Steinkraus, portait d’ailleurs des bottes signées E. Vogel lors des JO de Mexico, en 1968.
Le chausseur habille aussi les hommes d’affaires avec des modèles aux lignes classiques et sobres. Et aux noms évocateurs : Hudson, Soho, Greenwich, Gramercy… Les chaussures affichent leur fibre new-yorkaise !

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.