New York présentent les plus belles américaines

0

De Lauren Bacall à Sarah Jessica, les américaines renvoient une image toujours glamour de la femme. Le Metropolitan Museum of Art leur rend hommage.

De gauche à droite, une robe de soirée de 1944, inspirée du style grec, une autre robe de soirée en soie de 1950 appelée "La sirène" et un costume signé Jeanne Lanvin de 1923, très représentatif de la mode des années 1920. A découvrir dans l'exposition "American Woman : Fashioning a National Identity" au Met. (Photo D.R)

Il n’y a pas que le 8 mars pour fêter les femmes ! Avec l’exposition "American Woman : Fashioning a National Identity", le Metropolitan Museum of Art célèbre la gente féminine tout l’été.
Avec des tableaux ? Des écrits ? Des films ? Non, non, c’est à travers la haute couture que le Met met en évidence l’élégance de ces compatriotes. L’exposition se découvre époque par époque. Années 1890. Dans une pièce ornée de lustres en cristal, des mannequins présentent des robes en soie finement brodées et perlées, réhaussées de larges épaulettes au printemps et d’épaisses fourrures en hiver. Dans les années 1900, les robes empruntent leurs motifs à l’Art déco et les dentelles refont leur apparition. Puis les Américaines s’émancipent et vient l’époque du charleston. Les robes et les cheveux raccourcissent et boas de plumes et longs colliers de perles accentuent encore un peu plus la féminité.

Le cinéma fait et défait les modes.

L’exposition donne la part belle aux héroïnes du cinéma. Dans "Port de l’angoisse" en 1945 ou "Key Largo" en 1948, Lauren Bacall incarne la parfaite élégance. Avec ses tailleurs pied-de-poule et ses déshabillés en satin, elle inspire les plus grands couturiers de la planète. Dans les années 1970, la mode est baba cool. Diane Keaton en est la plus belle icône dans la trilogie new-yorkaise de Woody Allen – Annie Hall, Intérieurs, Manhattan. En 2002, c’est Cameron Diaz qui relance la mode bohème dans le film "Gangs of New York". Et aujourd’hui, qui symboliserait le mieux la mode américaine ? Carrie Bradshaw, la fashionista de "Sex and The City" bien sûr ! Cela est d’une telle évidence que l’actrice Sarah Jessica Parker en personne a posé sa voix sur l’audioguide de l’exposition !

"American Woman : Fashioning a National Identity" au Metropolitan Museum of Art, Iris and B. Gerald Cantor Exhibition Hall, 2ème étage. Jusqu’au 15 août 2010.

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.