C’est le chaos au musée Guggenheim de New York !

0

Jusqu'au 9 janvier 2011, l'exposition "Chaos et Classicisme" vous fait rencontrer les plus grands peintres français, italiens et allemands... bouleversés.

Détail de «Circus», de l'Italien Antonio Donghi, à découvrir dans l'exposition «Chaos et Classicisme, l'art en France, Italie et Allemagne entre 1918 et 1936». (Photo Antonio Donghi)

C’est un tournant dans l’art européen ! Dans "Chaos et Classicisme, l’art en France, Italie et Allemagne entre 1918 et 1936", la nouvelle exposition événement du musée Guggenheim à découvrir jusqu’au 9 janvier 2011, les grands maîtres européens sont bel et bien au rendez-vous. Mais vous verrez, qu’en cette première moitié du XXe siècle, quelque chose a changé pour Pablo Picasso, Otto Dix, Henri Matisse ou bien encore Fernand Léger. En fait, après la Grande Guerre, la plupart des peintres ont exprimé dans leurs toiles une volonté de "retour à l’ordre". Et c’est justement ce mouvement de clarté et de poésie presque mystique qui est à l’honneur à travers peintures, sculptures, photographies, arts décoratifs et architectures.

Du chaos vers les autres expos

Le chaos, c’est aussi l’impression que l’on a en découvrant l’installation de l’artiste conceptuel Ryan Gander, au 2ème étage du musée. Avec des anneaux de couleurs jetés au sol, des débris de verre ou encore une pièce de monnaie collée au plancher, il exprime à sa façon la relation entre les peintres Mondrian et Van Doesburg.
Remis de vos émotions, ne repartez pas du Guggenheim sans avoir apprécié les formes géométriques et les couleurs éclatantes de Vassily Kandinski mais aussi les œuvres de Cézanne, Gauguin, Renoir, Pissarro ou Monet qui tapissent le musée.

"Chaos et Classicisme, l’art en France, Italie et Allemagne entre 1918 et 1936", jusqu’au 9 janvier 2011 au Guggenheim, 1071 5th Avenue. Plein tarif : 18$. Fermé le jeudi.

 

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.