Un lifting pour la New York Public Library

0

Après trois ans de rénovation, le bâtiment principal de la bibliothèque publique de New York, sur la 5ème avenue, retrouve une seconde jeunesse. A 50 millions de dollars le lifting, admirez le travail !

Marbre étincelant, statues lissées et colonnes nettoyées : A 100 ans, la New York Public Library retrouve une seconde jeunesse. (Photo Didier Forray)

Original comme cadeau ! Pour son 100ème anniversaire, la New York Public Library s’est offert un lifting intégral de façade. Il s’agit, plus précisément, de la façade de son bâtiment principal, le Stephen A. Schwarzman building, sur la 5e avenue, que la pluie, la pollution, les gaz d’échappement et les fientes de pigeons avaient sacrément abimé. Alors pendant trois ans, toute une équipe a minutieusement restauré la pierre, les colonnes et les statues de marbre. Désormais, les rosaces sont nettoyées, les têtes de lions sur les fenêtres ont retrouvé leur superbe, l’éléphant  n°3 a récupéré ses oreilles et sa trompe et les visages féminins sont pleins et gracieux. Le résultat est saisissant et la facture aussi : 50 millions de dollars !

100 ans, pas une ride et plein de projets !

"Le but était de rendre le bâtiment aussi beau qu’il l’était à l’origine" a déclaré Paul Leclerc, le Président de la New York Public Library. Pari gagné ! Pour fêter cette réussite, rendez-vous le 23 mai 2011 pour la cérémonie du centenaire de la bibliothèque. Ce jour-là, l’occasion sera donnée de revenir sur la vie trépidante du bâtiment. Après s’être récemment agrandi de 10.000 m2 de salles souterraines, l’éclairage extérieur doit être repensé pour avril et un autre projet fou devrait voir le jour en 2014. L’idée ? Que les galeries sous le parc voisin, le Bryant Park, soient réutilisées comme magasins et que les magasins existants soient retransformés en salles de lecture. Ne reste plus qu’à trouver… 1,2 milliard de dollars !

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.