Bonne année, bonne santé…

0

Le 31 décembre, c'est à Times Square qu'il faut être. D'autant que cette année, Lady Gaga y donnait un concert géant ! Agnès était prête...

Agnès

J’ai vraiment failli fêter le nouvel An sur Times Square ! J’ai vraiment été à deux doigts de vivre personnellement et en direct ce mythique événement new-yorkais. J’étais prête à passer des heures à piétiner dans le froid au milieu d’une foule de plusieurs milliers d’inconnus. Je m’étais préparée à ça : bottes, écharpes, anorak, tout y était. Il paraît qu’il faut vivre le nouvel An en direct de Times Square au moins une fois dans sa vie. Pour moi, c’était cette année. J’allais enfin faire le décompte des dernières secondes de l’année, hurler « Happy New Year ! » de toutes mes forces, en écoutant Lady Gaga, l’invitée d’honneur. Vu le nombre de caméras qui s’installent à Times Square pour la retransmission de la soirée, je m’imaginais déjà, souriante et charmante, souhaiter une bonne année à la ville entière par écrans interposés.

Cris de joie

Et puis… Et puis, j’ai attrapé la grippe ! Maudite grippe ! Au lieu de faire la fête, changement de programme : j’ai passé la soirée enfouie sous les couvertures et, triste, j’ai regardé New York célébrer l’arrivée de 2012 à la télévision.
Chaque 31 décembre, Times Square s’enflamme (non pas que l’endroit soit particulièrement calme et silencieux les autres jours de l’année…) Depuis plus d’un siècle, des centaines de milliers de personnes attendent avec impatience les douze coups de minuit. A une minute de l’heure fatidique, une boule de cristal géante commence à descendre le long du 1 Times Square Building. Elle atteint le pied de l’immeuble soixante secondes plus tard, à minuit pile. Et que font les gens qui poireautent dans le froid depuis des heures pendant ce temps-là ? Ils comptent les secondes avant de se mettre à pousser des cris de joie et à chanter. Il paraît que cette tradition, qui remonte à 1907, vient d’un signal utilisé autrefois dans les ports pour indiquer minuit. En cette soirée du 31 décembre 2011, la lueur des néons de Times Square doit se voir depuis l’espace. Tout l’univers doit être au courant que nous sommes bientôt en 2012 ! J’en ai mal à la tête devant mon écran, à moins que ce ne soit la fièvre.

Soudain, c’est l’explosion !

Lady Gaga, vêtue d’une combinaison d’héroïne de BD, assure le spectacle au milieu des enseignes lumineuses. La moitié des milliers de personnes présentes arborent un chapeau bleu. Visiblement les festivités sont sponsorisées par une marque de cosmétiques. C’est un peu ridicule, mais quand même… L’ambiance est survoltée, les gens ont l’air heureux… Maudite grippe ! D’autant plus que ma fièvre atteint maintenant un nouveau pic. Je me demande si je peux encore arriver à Times Square avant minuit, je crois que je délire un peu… De toute façon, je ne peux pas me lever du canapé. Je dois me contenter de regarder Lady Gaga appuyer sur le bouton qui lance la boule de cristal géante. Elle s’est changée pour l’occasion. On dirait un mélange de sapin de Noël futuriste et de carnaval de Venise. J’adore ! A côté d’elle Michaël Bloomberg, le maire de New York, est un peu fade dans son pull brodé avec le drapeau américain, mais il a l’air ravi. Les écrans géants affichent le compte à rebours et la foule scande les secondes. Quand je pense que j’aurais pu être dans cette foule… Et soudain, c’est l’explosion ! La boule de cristal touche le sol. Il est minuit. Nous sommes en 2012 ! Des milliers de personnes agitent les bras en hurlant « Happy New Year » ! Les amoureux échangent un baiser sous l’œil des caméras. Lady Gaga, emportée par l’émotion, embrasse Michaël Bloomberg (si, si ! Elle l’a fait ! Et sur la bouche !) avant d’entamer avec lui quelques pas de danse.
Des gens boivent du champagne dans la rue, il y a des cris, des embrassades, énormément de lumière, j’ai un peu l’impression que ma télé va exploser, encore des baisers… Je ne sais pas trop ce qui s’est passé à Times Square les premières minutes de 2012 parce que je me suis endormie devant la télévision. Il paraît aussi que mon voisin a fait une fête d’enfer dans son appartement. J’ai vraiment raté beaucoup de choses, mais ce n’est que partie remise : 2012 ne fait que commencer

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.