L’autre Shakespeare dans le parc

0

Voir une pièce de Shakespeare à New York a toujours quelque chose de surprenant. Surtout lorsque la pièce est jouée en extérieur...

Agnès

Tous les étés, depuis bientôt 50 ans, le Delacorte Theater propose du Shakespeare en plein Central Park. Shakespeare in The Park est une manifestation gratuite et l’un des évènements de l’été les plus appréciés (traduction : il faut se lever tôt et s’armer de patience pour avoir des billets). Je n’y suis jamais allée. Pourtant, j’aime le théâtre, j’aime Shakespeare et j’aime Central Park. Je ne comprends pas pourquoi je n’y suis pas encore allée… Il y a de ces mystères parfois dans la vie… Bref ! Cette lacune personnelle est en partie comblée puisque je viens d’assister à ma première représentation shakespearienne en plein air et en pleine ville. Tout l’été la compagnie The Hudson Warehouse investit le Solder’s and Sailor’s Monument de Riverside Park et propose  » The other free Shakespeare in the Park « . Dès la lecture du programme, les organisateurs donnent le ton : pas besoin de ticket, venez, installez-vous où vous voulez sur les marches ou sur les bancs du monument. Et si vous craignez pour votre postérieur, ne vous inquiétez pas, on vous prêtera un petit coussin…

Jumeaux or not jumeaux

Moi, j’ai choisi la rambarde, le dos bien calé contre un gros pilier. Le seul problème, c’est que j’ai déjà manqué de me casser la figure trois fois, tellement la version de  » La Comédie des Erreurs  » de l’Hudson Warehouse est drôle. Cependant, entendons-nous bien : je ne comprends pas un mot de ce que les comédiens racontent ! Pas un ! C’est de l’anglais du 16ème siècle, avec des jeux de mots et des calembours toutes les phrases… J’avoue que je suis complètement dépassée. Si ça se trouve, c’est en vers et je ne m’en rend même pas compte… (J’ai vérifié : ce n’est pas en vers. Mais je n’ai quand même pas compris un mot !) Mais, curieusement, ce n’est pas gênant. La situation est assez simple à saisir. Enfin, façon de parler… Grosso modo, deux paires de jumeaux ont été accidentellement séparées à la naissance. Devenus adultes, ils se retrouvent dans la même ville, mais comme ils sont jumeaux, tout le monde les confond. De plus, ils sont quatre. D’où des quiproquos à la chaîne, des situations absurdes où même les spectateurs finissent par ne plus savoir qui est qui. Bien évidemment, à un moment, les femmes s’en mêlent et là, je mets au défi quiconque de dire qui est amoureux de qui. Plus personne n’y comprend rien. Du coup, les esprits s’échauffent et l’affaire est à deux doigts de se régler dans le sang. Mais à la fin, tout le monde se reconnaît, récupère sa véritable identité et l’histoire se termine dans de joyeuses retrouvailles familiales.La pièce est supposée se passer à Éphese, mais le Duc a des allures de colonel anglais rescapé de l’armée des Indes. Egeon, le marchand, est affublé d’un bermuda kaki et d’un casque colonial. Les jumeaux sont des dandys ridicules…

Des airs de Globe Theater

Durant 1h30, le patio du Mmonument prend des airs de Globe Theater (le théâtre de Shakespeare à Londres). Les comédiens virevoltent et sautent sur les escaliers au milieu des spectateurs. Appuyée contre ma rambarde, la femme de l’un des jumeaux (je ne sais plus lequel, il y a trop de jumeaux dans cette histoire…) déclare que son mari est cinglé, sans savoir qu’elle parle en fait du frère de son mari. Au beau milieu de sa tirade, un chien se met à aboyer furieusement. Lui aussi doit avoir du mal avec l’anglais du 16ème siècle. Le spectacle est un joyeux bazar, bourré d’énergie où personne ne boude son plaisir, ni les acteurs, ni les spectateurs. Pour mon premier Shakespeare en extérieur, je suis comblée. D’autant plus que je viens d’apprendre qu’une autre compagnie jouait également du Shakespeare, mais sur un parking. Tant pis si je ne comprends toujours pas un mot : je vais chercher ce parking !

Découvrez le programme sur http://hudsonwarehouse.net

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.