Bientôt à New York !

0

A quelques semaines de mon prochain départ à New York, c'est l'heure des préparatifs. Mais ma tête est déjà à New York !

La date du 18 novembre 2013 approche. Je ressens des fourmis dans les jambes. Et je n’ai qu’une hâte : devenir New-yorkaise pendant quelques jours. Il n’en reste pas moins qu’il me faut garder les pieds sur terre d’ici là et bien "bichoner" ma trottinette. D’ordinaire je dresse une "check list" mais,  depuis que ce périple se déroule deux fois par an, il me semble avoir fait le tour des choses essentielles. Le prochain voyage se fera la fleur au fusil et les yeux dans les étoiles. Comme celles qui ornent le drapeau Yankee.
Le décor est planté, suivez-moi là où tout est démesuré ! Une ville où les laveries tournent 24h/24, les coiffeurs refusent du monde à 2 heures du matin et les taxis donnent aux avenues un beau reflet jaune pétant ! Tous les 10 mètres, des snacks aux couleurs du monde entier, Duane Read, ce fameux drugstores où l’on trouve tout, à chaque coin de rue et les sempiternels Starbuck’s qui ne désemplissent pas, quelque soit l’heure…

Une mini chute d’eau qui mérite le détour

Je n’aime pas le mot "touriste", qui se résume aux Japonais en groupe, qui ne font que passer, toujours pressés… Ils amassent des images vides, sans âme. Clic au suivant, clac retour Japon. Et après ? Rien… A New York cela ne se fait pas… Il faut prendre le temps de traverser les endroits typiques de l’East Side, son café à la main, et piquer une pointe vers le superbe Tompkins Square, espace vert un peu oublié, tant Central Park, Madison Square Park, Washington Square Park et  Bryant Park phagocytent tous les guides… Pourtant, Manhattan a d’autres espaces verts tout aussi séduisants sous la semelle, de Riverside Park longeant l’Hudson en passant par le magnifique Marcus Garvey à l’Est de Harlem (à découvrir une ancienne cloche de pompiers restaurée). Autres découvertes : Colombus Park dans Chinatown (à voir pour les joueurs de Mahjong), les allées vertes le long de l’Hudson Drive, en partant du Pier 1 (ou A c’est selon…) jusqu’à la 14ème rue ou encore le Father Demo Park situé dans Greenwich Village. Sans oublier St Nicolas Park, sur l’avenue du même nom. En passant, je vous suggère aussi le mini Paley Park, découvert il y a peu, et qui échappe au regard tellement il est petit, mais dont la mini chute d’eau mérite le détour. Pour peu, en fermant les yeux,  je me vois déjà assise sur l’un des nombreux bancs de cette petite enclave, humant l’atmosphère new-yorkaise.

Nike à l’extérieur, escarpins dans l’ascenseur

Comment ne pas aimer cette mégapole, qui étonne et subjugue par son contraste ! On peut y patiner un peu partout en hiver, découvrir de magnifiques vitrines lors des fêtes de fin d’année, admirer le sapin de Noël géant en face du Rockefeller Center. Et même bruncher au 33ème étage du 230 Fifth, visionner un film sur l’un des nombreux rooftops et, pourquoi pas, traverser en trombe les carrefours juché sur des énormes lamelles qui vous font rebondir tel un kangourou (cela change des petites roues de ma trottinette). On peut également déambuler en Nike à l’extérieur et mettre ses escarpins en entrant dans l’ascenseur, comme le font la plupart des femmes d’affaires… Voir même être témoin d’une course poursuite à ce point réaliste qu’on ne se rend même pas compte qu’il s’agit d’un tournage… La Grosse Pomme, on y filme tous les jours… et pourtant, jamais quand j’y suis. Bizarre ça pour la chroniqueuse cinéma que je suis !!!

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.