Workshops

0

A New York, il est possible de suivre toutes sortes d'ateliers, les fameux "Workshops". Agnès a essayé, son voisin aussi...

Agnès

Mon voisin le Hispster, parfois, me laisse perplexe… Depuis quelques temps, il s’est lancé dans un marathon de workshops (New York fourmille de propositions d’ateliers en tout genre). Mais voilà : il en fait trop et je crois qu’il est en train de craquer nerveusement. La semaine dernière, il s’est initié au chant choral. Hier, il était à un atelier d’écriture. Dans quelques jours, il va faire des cupcakes… Mis à part un côté hyperactif légèrement inquiétant, rien à dire : ce jeune homme est curieux et intéressé. C’est très bien.
Excepté qu’aujourd’hui, il est arrivé, dangereusement enthousiaste, en brandissant un dépliant pour un workshop intitulé (sans plaisanter !) :Mindfulness meditation practices for Living with Presence, Gratitude, and Joy In Any Situation (Exercices de méditation pour vivre pleinement, avec reconnaissance et joie n’importe quelle situation…)
Moi qui pensais que le New Age était mort et enterré depuis les années 90… Ah ! Un instant, j’ai oublié que, de ce côté-ci de l’Atlantique, le sarcasme n’est pas très bien vu… C’est donc un voisin légèrement vexé qui m’explique que la méditation est l’activité la plus en vogue du moment. New York est une ville formidable, mais stressante. La méditation, associée au yoga, permet donc de respirer, de recentrer son énergie et de retrouver sa sérénité.
Soyons clair : Je n’y connais rien en matière de méditation, mais le fait de se détendre, de respirer et de s’arrêter un instant pour se ressourcer devrait être obligatoire pour la plupart des habitants de cette ville (y compris moi). C’est simplement l’intitulé de l’atelier qui m’a fait sourire. Et puis, je pense que pour se détendre, il faudrait peut-être commencer par arrêter de courir aux quatre coins de la ville pour suivre 3 workshops par semaine…

Beethoven, Shakespeare et les Beatles

Le Hispster est donc parti méditer sans moi. En revanche, dès son départ, je me suis jetée sur mon ordinateur et j’ai passé 3 heures réjouissantes à recenser les multiples activités proposées cette semaine à New York. Et à comprendre un peu la frénésie de mon voisin : il y a des centaines de workshops, dans tous les domaines. Je pourrais suivre un atelier par jour, si je voulais. Voire deux. Mais comme il faut bien arrêter un choix, voici le mien.
Je commencerais par un cours de Bollywood Funk Dance (de la danse Jazz, Funk, et Hip Hop mixée avec les rythmes des comédies musicales indiennes). J’enchaînerais avec une Introduction à la Voile(j’aime bien les bateaux). Pour me reposer après toutes ces activités sportives, j’irais à un cours intitulé : Beethoven, Shakespeare & les Beatles : entendre les connections (Intriguant, non ?…). Je passerais mon tour pour l’atelier Construction de maisons de poupées etOptimiser son style. Je pourrais certainement faire bon usage du second, mais je préfèrerais suivre l’atelier Réaliser de meilleures vidéos avec son téléphone.
Sur ma lancée, je continuerais avec une matinée consacrée à La Voix Off et le doublage (ça doit être drôle de doubler des dessins animés…). Un instant, j’ai été tenté par un atelier de Danse aérienne. Je trouve ça magnifique et spectaculaire, mais j’ai un peu peur de m’écraser au sol dès le premier quart d’heure…

Apprécier les fromages qui puent

Et puis, je suis tombée sur les workshops dans le domaine culinaire. Je ne vais pas suivre un atelier cuisine. Je l’ai déjà fait l’année dernière et, franchement, mes plats ne ressemblent toujours pas aux photos des recettes. C’est désolant, mais c’est comme ça.
En revanche, trois ateliers ont particulièrement retenus mon attention. Pour commencer Mixology : l’art de faire des cocktails (ça va beaucoup plus me plaire que de faire cuire un rôti de bœuf). Ensuite : Vins et fromages (deux de mes passions réunies en une seule. Immanquable !)
Et (je garde le meilleur pour la fin), j’achèverais mon marathon personnel avec le workshop le plus improbable que j’ai pu trouver :Apprécier les fromages qui puent. Pour dire la vérité, je les apprécie déjà, mais je meurs d’envie de voir le déroulement d’un tel atelier et de rencontrer les personnes qui le suivent.
(P.S. : mon voisin le Hispter est rentré légèrement hagard de son workshop et est allé directement se coucher. Comme quoi, la méditation, c’est efficace !)

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.