Charlie Hebdo : New York se rassemble contre l’horreur

0

Plus de 1500 personnes se sont rassemblées hier à New York en mémoire des victimes des attentats à Paris. Notre reporter Nathalie était présente. Récit...

Organisé dans Washington Square Park, le rassemblement new-yorkais a réuni Français expatrié et Américains.

Il est 13h30, ce samedi 10 janvier 2015, lorsque j’arrive au Washington Square Park, au cœur de New York. Malgré un soleil et un ciel bleu magnifique, il fait un froid glacial. Le parc est plutôt vide : peu de monde se risque dehors par -10°C. Au loin, j’entends alors de la musique. Un piano, une danseuse. Quelques badauds prennent des photos. Rien à voir avec la manifestation prévue à 14h.
Je fais quelques pas dans le parc et j’aperçois un autre petit groupe de personnes, semblant perdue et tenant dans leurs mains des pancartes. Je m’approche et j’entends parler français. Tout comme moi, ils habitent New York et ils ont été informés du rassemblement new-yorkais de soutien et de paix pour Charlie Hebdo et pour toutes les victimes des attentats commis cette semaine a Paris. Nous nous mettons tous à parler, à échanger nos émotions et notre indignité devant une telle cruauté.

Washington Square Park s’est bien rempli

La statue de la Liberté aux couleurs de Charlie Hebdo.
La statue de la Liberté aux couleurs de Charlie Hebdo.

Cette fois il est 14h. Nous ne sommes plus seuls : au fur et à mesure, ce petit coin de Washington Square Park s’est bien rempli. Désormais des centaines de personnes, banderoles de soutien ou de protestation en main nous entourent.
Français mais aussi Américains sont là. La presse aussi est massivement présente : les chaînes de télévision CBS et NBC ont fait le déplacement de même que les correspondants du journal Le Monde, de Paris Match, d’Europe 1. Un journaliste du New York Times est également sur place. Petit comptage : nous sommes au moins 1500 personnes maintenant.

La « Marseillaise » reprise en chœur

J’entends souvent les mêmes mots revenir dans les conversations, que se soit en français ou en anglais : « choqué », « dégoûtant », « horrible ». A mes côtés, une américaine me regarde tristement en me disant que ces événements lui rappellent ceux du 11 septembre 2001.
Quelqu’un sort un tuba et entame les notes de la « Marseillaise », reprise en chœur de nombreuses fois. Une autre personne se met a scander « Je suis Charlie » et « Charlie Liberté », repris 10 fois, 20 fois par la foule.
L’émotion est là. Nous sommes tous unis face à l’horreur, tous unis face à la violence, tous unis pour la paix, tous unis pour Charlie. Je suis Charlie, nous sommes Charlie.

Voir les photos du rassemblement sur notre page Facebook.

 

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.