Ryanair veut proposer des vols pour New York à 14 euros

0

Un vol Londres-New York pour 14 € ? C'est le défi que se lance la compagnie aérienne irlandaise d'ici 4 à 5 ans.

Un vol pour New York bientôt au prix d'une place de cinéma ? (Photo DR)

Coup de pub ou coup de génie ? Le conseil d’administration de Ryanair a annoncé hier avoir accepté le projet de création d’une compagnie aérienne low cost spécialisée dans les vols transatlantiques.
La nouvelle compagnie aérienne long-courrier souhaite ainsi proposer des vols à destination de New York à partir de 14 € l’aller simple au départ de Londres Stansted, Dublin ou encore Berlin. Le projet prévoit également des vols vers Miami, Chicago et Boston. D’après le communiqué de Ryanair, ces liaisons pourraient être effectives d’ici 4 à 5 ans.

Un tarif tape à l’œil

Reste à savoir si l’intention est réelle ou si tout cela n’est pas qu’une belle opération de communication pour faire le buzz. Le projet d’un Londres-New York à 14 € avait déjà été annoncé il y a plus d’un an et les choses avancent donc très lentement. La compagnie low-cost devra d’ailleurs d’abord s’équiper d’une flotte long-courrier, car les Boeing 737 actuels ne permettront pas de proposer ce type de rotations.
Si cette nouvelle compagnie transatlantique voit vraiment le jour, il faudra aussi suivre les prix finalement pratiqués. Le tarif tape à l’œil de 14 € ne pourra en effet être limité qu’à quelques sièges par vol, les autres billets devant être vendus à des prix plus proches de ceux du marché.
Faisons les calculs : si les 320 passagers d’un Boeing 787 payaient tous leur aller-simple 14 €, cela ferait une recette de 4480 euros par vol, soit même pas de quoi payer le carburant nécessaire pour traverser l’Atlantique : pour un vol Londres-New York, un B787 brûle près de 45000 litres de kérozène, à environ 0,80 € le litre, soit une facture de carburant d’environ 35000 euros… Et sans parler des taxes d’aéroport, du salaire de l’équipage, des autres frais divers, du remboursement de l’achat de l’avion et de la marge. Ryanair ne va pas devoir vendre trop de sièges à 14 € !

Posez votre question ou commentez cet article :