Tours en hélicoptère à New York : nouvelles règles et conséquences

0

Depuis le 1er avril 2016, la mairie de New York a imposé des limitations drastiques aux tours en hélicoptère. Voici ce que vous devez savoir.

Les survols en hélicoptère offrent une vue sur New York à couper le souffle !

Alors que le nombre de survols en hélicoptère n’a cessé de croître ces dernières années à New York, avec plus de 300 000 passagers l’an dernier, la colère gronde de plus en plus du côté des associations de New-yorkais qui se plaignent des nuisances sonores. Et cette fois la mairie de New York a tranché : depuis le 1er avril 2016, les vols touristiques sont désormais interdits le dimanche. Sur les pages de réservation de tours en hélicoptère à New York, vous ne trouverez donc plus aucun survol le dimanche.
Autre mesure prise par la mairie : le nombre de vols touristiques devra baisser de façon progressive à partir de juin 2016. La mairie de New York souhaite atteindre un total de 30 000 vols par an en 2017, contre 59 000 vols l’an dernier. Une réduction de moitié !

Augmentation des prix au 1er juillet 2016

Conséquence directe de l’application de ces nouvelles règles : mon partenaire à New York m’a d’ores et déjà clairement annoncé que les prix des tours en hélicoptère vont augmenter à partir du 1er juillet 2016. Les compagnies vont effectivement compenser le manque à gagner provoqué par la baisse du nombre de vols alors que, dans le même temps, la demande de la part des touristes deviendra largement supérieure à l’offre. Concrètement, il n’y aura plus de place pour tout le monde…
Si vous connaissez déjà les dates de votre voyage à New York, je vous recommande de prendre les devants et de réserver des à présent votre survol : cela vous permettra de bloquer vos places à l’avance tout en bénéficiant du prix actuel. Vous pouvez voir les disponibilités et les prix en passant par la page dédiée aux excursions à New York. Bon vol !

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.