Immigration US : les Suisses passeront plus vite que les Français !

1

La Suisse va intégrer le programme américain Global Entry, un programme qui permet d'entrer plus facilement aux Etats-Unis. Et la France ?

passeport france global entry
La France n'intègre pas encore le programme Global Entry.

Si vous êtes Suisse, vous allez bientôt pouvoir entrer très facilement aux Etats-Unis. Le gouvernement suisse a effectivement confirmé la participation de la Suisse au programme américain Global Entry, un programme qui permet de bénéficier de formalités simplifiées à l’entrée sur le territoire américain.
A partir du 1er février 2017, les ressortissants suisses qui le souhaitent pourront s’inscrire au programme Global Entry auprès de l’Office fédéral de la police suisse. Les candidats feront alors l’objet d’un contrôle de sécurité de la part des autorités policières en Suisse et aux États-Unis.
Le programme Global Entry permet aux touristes de gagner beaucoup de temps à leur arrivée aux Etats-Unis. Les membres du programme n’ont effectivement pas besoin de faire la queue à l’immigration : il leur suffit de passer devant une borne automatique dédiée et le tour est joué. Pas de prise d’empreintes, pas de photos, pas de formulaire à remplir : l’entrée est automatique !
9 pays participent aujourd’hui au programme Global Entry : l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas mais aussi la Colombie, le Panama, Singapour, la Corée du Sud, le Canada et le Mexique.

La réponse du gouvernement français

bornes Global Entry
Des bornes Global Entry.

Et la France ? Le gouvernement s’en tient à la réponse faite à un député UMP français qui avait officiellement posé la question en novembre 2014 : « Les représentants de l’immigration américaine et la direction de l’immigration du ministère de l’intérieur français se sont rencontrés à plusieurs reprises afin de lever les nombreuses difficultés juridiques liées à ce dossier et l’examen des questions juridiques liées à la conclusion d’un accord avec les Américains se poursuit », explique le gouvernement, qui ajoute : « Dans un souci de protection des libertés individuelles, il a été convenu de ne pas donner l’accès de nos fichiers de police aux autorités américaines ».
Et le gouvernement français de conclure : « De nombreuses questions restant cependant encore à examiner, notamment celles du financement du projet et de la nature de l’acte que la France et les Etats-Unis devront signer pour formaliser leur accord et son expérimentation, il est encore prématuré d’envisager un calendrier de lancement du projet ». Depuis cette réponse publiée au Journal officiel, plus de nouvelle…
Reste aussi à attendre les premières décisions de Donald Trump en la matière. Pendant sa campagne, le candidat Trump avait annoncé son intention de renforcer les contrôles vis à vis des Français et des pays frappés par le terrorisme.

1 commentaire

  1. Bonjour,
    Nous prévoyons un voyage à Los Angeles pour le mois de mai, nous avons déjà l’etsa car nous avons visité New-York en Mai dernier. Comment puis-je savoir si nous allons avoir besoin d’un visa en plus? Je me doute bien qu’il faut attendre l’investiture du nouveau président, mais ensuite quel est la meilleure façon de s’informer à ce sujet?

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.