Une exposition rend hommage aux ouvriers indiens qui ont construit le World Trade Center

0

Le musée national du 11 septembre 2001 de New York consacre une exposition de photos aux ouvriers Mohawk. Cette tribu indienne ne craint pas le vertige.

ouvrier mohawk new york city
Deux indiens membres de la tribu Mohawk. (Photo DR)

Situé sur l’ancien site des tours jumelles du World Trade Center, le musée national du 11 septembre 2001 raconte en détail les effroyables attentats qui ont coûté la vie à plus de 3000 personnes et provoqué l’effondrement des Twins Towers. Voir mon article sur ma visite du musée national du 11 septembre 2001.
Outre le récit du 11 septembre et l’hommage aux victimes, le musée s’agrandit aujourd’hui avec une nouvelle exposition sans rapport avec les attentats. Le musée présente toute une série de portrait d’ouvriers Mohawk, ces indiens qui ont participé à la construction des tours jumelles du World Trade Center. Ces « ironworkers » ne connaissent pas le vertige et ils interviennent encore aujourd’hui sur tous les chantiers de construction de gratte-ciel à New York et ailleurs aux États-Unis.

Des photos prises selon la technique du ferrotype

Leur capacité à marcher sur des poutres d’acier, sans aucune peur du vide, leur vaut le surnom de « Skywalkers », littéralement « les marcheurs du ciel ». Le musée du 11 septembre insiste aussi sur le rôle de ces ouvriers en septembre 2001. Ils ont également participé aux opérations de secours et de déblaiement dans les décombres du World Trade Center, avant de participer à la reconstruction.
Les photos ont été prises par la new-yorkaise Melissa Cacciola en utilisant le ferrotype, une technique photographique créé en 1852 par le photographe parisien Adolphe-Alexandre Martin. La photo s’imprime sur une fine plaque de tôle recouverte d’un vernis et de produits chimiques. Le résultat est saisissant et apporte un côté intemporel à la contribution des indiens Mohawk.

exposition indiens wtc
Des « Ironworkers » sans peur du vide !

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.