Covid-19 : les compagnies aériennes poussent pour une reprise des vols entre l’Europe et les USA

0

Delta Airlines, Alitalia, British Airways… Les compagnies aériennes et leur puissante association IATA travaillent à une reprise large des vols. Voici comment.

Delta Air Lines
Un Boeing 777 de Delta Air Lines. (Photo Lasse Fuss)

Des vols « Covid-Free » entre l’Italie et les USA

  • Après British Airways, qui a annoncé le 17 novembre 2020 le déploiement de vols « Covid-Free » entre Londres et les villes de New York et Los Angeles, c’est au tour de Delta Air Lines et d’Alitalia de suivre le mouvement.
  • Le 26 novembre 2020, Delta Air Lines et les aéroports de Rome et d’Atlanta ont annoncé de concert la mise en place, à compter du 19 décembre 2020, d’un programme inédit qui permettra d’organiser des vols « Covid-Free » entre Atlanta et Rome.
  • En pratique, les passagers devront se soumettre à 3 tests de dépistage de la Covid-19 : un test PCR au moins 72h avant leur départ, un test rapide à l’embarquement à Atlanta et un test rapide à l’arrivée à Rome. Pour le vol retour vers Atlanta, seul un test rapide sera réalisé à Rome.
  • Si les résultats sont négatifs, les passagers pourront alors éviter la quarantaine à leur arrivée en Italie. En revanche, pour l’heure, ces vols « Covid-Free » ne s’adressent qu’aux personnes ayant le droit de voyager entre les USA et l’Europe, en particulier les expatriés.

L’association IATA veut imposer un « Travel Pass »

  • Le 23 novembre 2020, l’Association internationale du transport aérien (IATA) a quant à elle présenté une solution globale, à savoir l’instauration de ce qu’elle appelle le « Travel Pass ». De quoi s’agit-il ? Le Travel Pass se veut un passeport de voyage sanitaire accessible via une plateforme numérique. Ce laissez-passer contiendra « toutes les informations sur les tests, les vaccins et autres mesures imposées par chaque gouvernement », explique IATA.
  • Le Travel Pass tiendra également à jour une liste de lieux où les passagers pourront se faire tester avant leur vol. IATA s’assurera au passage que les laboratoires mentionnés délivrent bien des certificats authentiques et reconnus par chacun des pays.
  • « Pour rouvrir les frontières sans imposer de quarantaine et permettre la reprise du transport aérien, les gouvernements doivent être certains qu’ils peuvent minimiser efficacement le risque d’importation de la Covid-19 », poursuit IATA, « Cela signifie avoir des informations précises sur l’état de santé des passagers ».
  • Reste désormais le plus difficile : convaincre les gouvernements que ces solutions fonctionnent et peuvent permettre une réouverture des frontières pour l’ensemble des passagers. Le monde du transport aérien se montre en tout cas très mobilisé !

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

  • Pour être informé(e) de la réouverture des frontières américaines et de l’actualité touristique à New York, inscrivez-vous à notre newsletter. C’est gratuit !
  • Pour vous inscrire, entrez votre adresse e-mail ci-dessous et cliquez sur « Je m’abonne » :

Aucun article à afficher

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.