Acheter un bien immobilier à New York : les 8 étapes

0

Comme partout ailleurs dans le monde, le déroulement d'une transaction immobilière à New York répond à une procédure stricte et bien établie. Pour mieux comprendre le processus à la new-yorkaise, voici les 8 grandes étapes qui vous attendent, des premiers préparatifs à la remise des clés.

Etape 1 : les préparatifs

Immeubles avec vue plongeante sur l'Empire State building.
Immeubles avec vue plongeante sur l’Empire State building.

Mettez en place le plan de financement de votre achat, afin de ne pas être pris au dépourvu si vous trouvez un appartement qui correspond à vos attentes. Vous devez notamment pouvoir être prêt à verser les 10% d’acompte qui vous seront demandés si vous trouver l’appartement qui vous convient.
Par ailleurs, préparez-vous à contacter un avocat à New York. Celui-ci sera chargé de la relecture du contrat et de l’enregistrement. Il s’agit en fait ni plus ni moins du rôle assuré par un notaire en France !

Etape 2 : la recherche de l’appartement

C’est l’étape la plus motivante puisque vous aurez à coeur de dénicher l’appartement qui correspond le mieux à vos attentes. Prévoyez plusieurs visites et n’hésitez pas à faire une contre-visite pour voir l’appartement une seconde fois.
Pour rechercher votre logement à New York, la solution la plus simple consiste à solliciter des agences immobilières qui pourront vous présenter leur portefeuille de biens en vente et qui pourront vous conseiller lors de l’achat.
Vous trouverez une liste des agences immobilières que nous vous recommandons dans notre liste des agences immobilières à New York.

Etape 3 : l’offre d’achat

Si un bien immobilier vous intéresse, n’hésitez pas à faire une offre d’achat. Comme en France, cette offre ne vaut pas un engagement mais elle peut vous permettre de négocier le prix.

Etape 4 : la relecture du contrat par un avocat

Dès que vous serez tombé d’accord sur le prix de l’appartement avec le vendeur, vous recevrez le contrat et le règlement intérieur de l’immeuble. Ces pièces seront envoyés à votre avocat pour relecture.

Etape 5 : la signature

Une fois le contrat visé par votre avocat, vous pourrez passer à la signature du contrat proprement dite. Vous devrez alors verser un acompte correspondant à 10% du prix du bien immobilier.
Attention : cet acompte n’est généralement pas remboursable si vous vous rétractez par la suite. Pour éviter ce désagrément, vous devez veiller à ce que votre contrat comprenne une clause suspensive si vous n’avez pas réussi à réunir la somme, comme cela se pratique communément en France.

Etape 6 : l’accord de la co-op ou du condo

C’est une spécificité américaine : le nouvel acheteur doit passer au crible du conseil qui représente les propriétaires de la coopérative ou du condominium. Vous devrez présenter divers documents, allant de votre feuille d’imposition à vos relevés de compte.
Il y a toutefois une différence de taille entre la co-op et le condo : dans le cas d’une co-op, cette étape est particulièrement complexe avec le plus souvent un entretien avec le futur acheteur. Dans le cas d’un condo, la procédure est beaucoup plus simple : vous devrez réunir les différents documents demandés mais l’accord est presque automatique.

Etape 7 : derniers préparatifs

La phase de préparation de la « clôture » est assez identique à ce qui se passe lors d’un achat immobilier en France : dès le contrat de vente signé, vous aurez un délai pour boucler le financement de votre achat.
Vous fixerez ensuite la date de la « clôture » et vous devrez effectuez le virement correspondant à l’achat sur le compte séquestre de votre avocat, de la même façon qu’en France on vire l’argent d’un achat immobilier sur le compte séquestre de son notaire.
Comme en France, nous serez d’ailleurs invité à inspecter votre futur appartement la veille de la « clôture ».

Etape 8 : la « clôture »

Le jour dit, vous pourrez enfin procéder à la « clôture », c’est à dire à la transaction. Cette opération s’effectue en présence de l’acheteur et de son avocat ainsi que du vendeur et de son avocat.
Votre avocat sera chargé d’effectuer les paiements, à commencer par le montant à régler au vendeur mais aussi les taxes, les commissions pour l’agent immobilier, etc.
A l’issue de cette transaction, vous obtiendrez le titre de propriété et les clés de ce qui est désormais votre appartement. Vous voilà désormais chez vous à New York !