New York : condamnation du touriste français arrêté pour une photo

0

Le jeune touriste français arrêté le 17 novembre dernier, alors qu'il escaladait le pont de Brooklyn pour prendre une photo, va se souvenir de son séjour à New York. Selon Rémy Sulmont, correspondant de RTL à New York, le jeune homme de 23 ans, originaire de Charente, a été condamné aujourd'hui à 30 jours de travaux d'intérêt généraux. Un verdict finalement clément alors que le procureur de Brooklyn, Kenneth Thompson, ancien avocat de Nafissatou Diallo dans l'affaire DSK, avait demandé la plus grande sévérité vis à vis du photographe, qui risquait une peine de prison. Le jeune français doit souffler ! Reste que ce mois de travail forcé va lui coûter cher puisqu'il va devoir rester un mois de plus à New York. A noter également que cette peine est plus lourde que la peine infligée à un touriste russe, arrêté dans les mêmes circonstances en août dernier, lui aussi sur le pont de Brooklyn. Le touriste russe n'avait été condamné qu'à 90 heures de travaux d'intérêt généraux, quota d'heures qu'il avait alors déjà effectué avant sa condamnation.

Photo du touriste français, juché sur le pont de Brooklyn, avant son arrestation.

Le jeune touriste français arrêté le 17 novembre dernier, alors qu’il escaladait le pont de Brooklyn pour prendre une photo, va se souvenir de son séjour à New York. Selon Rémy Sulmont, correspondant de RTL à New York, le jeune homme de 23 ans, originaire de Charente, a été condamné aujourd’hui à 30 jours de travaux d’intérêt généraux. Un verdict finalement clément alors que le procureur de Brooklyn, Kenneth Thompson, ancien avocat de Nafissatou Diallo dans l’affaire DSK, avait demandé la plus grande sévérité vis à vis du photographe, qui risquait une peine de prison. Le jeune français doit souffler ! Reste que ce mois de travail forcé va lui coûter cher puisqu’il va devoir rester un mois de plus à New York. A noter également que cette peine est plus lourde que la peine infligée à un touriste russe, arrêté dans les mêmes circonstances en août dernier, lui aussi sur le pont de Brooklyn. Le touriste russe n’avait été condamné qu’à 90 heures de travaux d’intérêt généraux, quota d’heures qu’il avait alors déjà effectué avant sa condamnation.

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.