En images : la statue de la Liberté soutient Paris

0

En réaction aux terribles attentats à Paris, de nombreux dessinateurs américains mettent en scène le célèbre symbole de la Liberté et de l'amitié franco-américaine.

Dessin de Bill Day.

La Liberté aux couleurs tricolores

Statue de la Liberté avec drapeau français
Dessin de Marc Ratner paru dans le magazine Colorado Boulevard.

La Liberté à la rescousse

La Liberté à la rescousse
Dessin de Steve Benson paru dans The Arizona Republic.

Les larmes de la Liberté

Les larmes de la statue de la Liberté
Dessin de Bill Day paru sur le site FloridaPolitics.

La Liberté bâillonnée

La Liberté bâillonnée

Dessin de Michael Ramirez paru dans le magazine Investor’s Business Daily.

Sur les réseaux sociaux

Sur Facebook et Twitter, de nombreux internautes américains  affichent aussi des images de la statue de la Liberté en pleurs. Il faut toutefois savoir que la plupart de ces images, si elles sont fortes, ont été en fait détournées de leur usage initial. Exemple avec ce montage repris par Paula Cappa :
La statue de la Liberté en pleursCette image est parue pour la première fois en avril 2015 sur le site Newsl et elle illustrait une lettre ouverte du vice-président de la firme américaine Procter & Gamble à Barack Obama. Rien à voir donc avec les attentats de Paris mais, postée à la suite des attentats, elle entend marquer le soutien des Américains.
Même chose avec cette image postée par Heather Byot, qui affiche cette photo de la statue de la Liberté en pleurs, consolée par l’oncle Sam :
Oncle Sam consolant la Statue de la Liberté
Ce dessin a été réalisé à l’origine par Amanda Morley en réaction aux attentats du 11 septembre 2001. 14 ans plus tard, face à ce nouvel acte de terrorisme à Paris, l’image reprend tout son sens. Heather Byot commente : « Au cas où vous l’auriez oublié : la statue de la Liberté est un cadeau de la France. C’est pourquoi les Etats-Unis la console ».

The New Yorker

Enfin, pour conclure cette revue de presse, voici le « dessin du jour » publié hier dans le célèbre magazine The New Yorker :

Dessin de The New Yorker - Paris
L’auteur, Benjamin Schwartz, légende ainsi son dessin : « Dans une vieille maison parisienne recouverte de vignes, vivent douze petites filles dont le pays continue à rayonner ».  L’Amérique tout entière est derrière la France et les Français !

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.