New York, berceau de la gay pride

0

Paris, Bruxelles, Londres, San Francisco, Sydney… Toutes les grandes villes du monde ont désormais leur gay pride. Mais c'est à New York que cet événement est né !

Le Gay Liberation Monument dans Sheridan Square. (Photo Marjorie)
marjorie
Marjorie à New York.

Le 26 juin prochain, l’édition 2016 de la gay pride new-yorkaise s’élancera à midi de l’angle de la 36th Street et de la Fifth Avenue jusqu’au West Village. La marche de la fierté gay aura cette année un caractère très particulier après la tuerie dans un club gay d’Orlando qui a fait 50 morts et plus de 50 blessés le 12 juin dernier.
Au-delà de cette actualité dramatique, la gay pride new-yorkaise reste un événement incontournable pour la communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans). C’est effectivement à New York qu’a eu lieu la toute première gay pride.
Retour aux Etats-Unis des années 60. A l’époque, il était interdit de servir des boissons alcoolisées aux homosexuels, de danser entre hommes ou de se travestir. Les descentes de police dans les bars suspectés de servir des boissons à cette clientèle étaient courantes et le délit reconnu comme attentat à la pudeur.
A New York, malgré les fréquentes visites de la police, la communauté gay avait pris l’habitude de se retrouver au Stonewall Inn, un bar situé au n°53 de Christopher Street, dans Greenwich Village, juste en face du Sheridan Square. Le 28 juin 1969, une nouvelle descente de police au Stonewall Inn tourne à l’émeute et 13 personnes sont arrêtées. Aussitôt, la communauté LGBT se mobilise pour protester contre la répression et défendre la légalisation des bars gays.

Le Stonewall Inn est toujours là

Stonewall Inn New York
Le Stonewall Inn. (Photo Eric Fischer)

Le mouvement est mené par Craig Rodwell, fondateur en 1967 de la première librairie d’auteurs gays au monde, également dans Christopher Street, et de la Gay Activist Alliance (GAA). Cette toute première manifestation rassemble quelques centaines de gays et de lesbiennes. Mais elle marque le point de départ du mouvement de fierté gay.
Près de 50 ans plus tard, la gay pride a gagné le monde entier. A New York, le Stonewall Inn lui est toujours là. Je vous conseille aussi de vous arrêter dans le Sheridan Square. Ce petit parc original abrite depuis 1992 le « Gay Liberation Monument » (le monument de la libération Gay), des sculptures réalisées par George Segal, un artiste américain associé au mouvement artistique du Pop Art. Vous noterez aussi les drapeaux arc-en-ciel qui pavoisent nombre de fenêtres du quartier. Le West Village revendique sa différence !

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.