Green Book, un road-movie de New York au grand Sud des USA

Green Book raconte l'improbable rencontre entre un videur de boîte de nuit raciste et un pianiste noir reconnu, à l'époque de la ségrégation raciale dans le Sud des États-Unis. Explosif !

Green Book
Tony Vallelonga (Viggo Mortensen) conduit le pianiste Don Shirley (Mahershala Ali) à travers le Sud des États-Unis. (Photo DR)

L’histoire de Green Book

  • Sorti sur les écrans en 2018, Green Book s’inspire d’une histoire vraie. Le film raconte le périple à travers l’Amérique des années 60 de deux hommes que tout oppose, Tony Vallelonga et le pianiste Don Shirley.
  • Tony Vallelonga est un New-Yorkais d’origine italienne qui vit de petits boulots et tente de joindre les deux bouts pour faire vivre sa famille installée dans le Bronx. Son job du moment : ce solide gaillard, surnommé « Tony la tchatche », travaille comme videur au Copacabana Club, une boîte de nuit en vogue.
  • Mais voilà que le Copacabana Club ferme ses portes pour travaux et Tony doit trouver un nouveau boulot en attendant la réouverture. On lui propose alors de poser sa candidature comme chauffeur pour accompagner le virtuose noir Don Shirley dans sa tournée dans le grand Sud. La rencontre est mouvementée mais Don choisit de partir avec Tony… Comment va se passer la cohabitation entre un grossier gaillard raciste et un musicien noir cultivé ?
  • Le « Green Book », ou « livre vert » en français, était un « guide de voyage » destiné aux Afro-américains qui se déplaçaient dans le Sud des États-Unis. Ce livre, qui permettait de « voyager sans contrariétés », recensait les établissements ouverts aux Noirs. Green Book met le doigt sur la ségrégation raciale des années 60 et pointe une page sombre de l’Histoire des États-Unis.
  • Tony Vallelonga est magistralement incarné par Viggo Mortensen, l’interprète d’Aragorn dans Le Seigneur des Anneaux. Don Shirley apparaît quant à lui sous les traits de Mahershala Ali, qui a joué Boggs dans les Hunger Games. Réalisé par Peter Farrelly, Green Book a reçu l’oscar du meilleur film en 2019.

New York dans Green Book

  • L’histoire de Green Book débute et s’achève à New York. Don Shirley vit dans un somptueux appartement aménagé juste au-dessus du Carnegie Hall, l’une des plus prestigieuses salles de concert à New York. L’adresse : 881 7th Avenue. Dans le film, c’est d’ailleurs cette adresse que l’on donne à Tony, sans lui dire qu’il s’agit du Carnegie Hall…
  • Pour le reste, New York apparaît rarement puisque la majeure partie des scènes ont été reconstituées à… la Nouvelle-Orléans. Le restaurant où Tony gagne son pari n’est autre que le Clover Grill, dans le French Quarters. Le Copacabana Club existe bel et bien à New York mais, autre surprise, aucune scène n’y a été tourné. L’extérieur que l’on voit dans le film est celui de l’International House Hotel, un hôtel situé sur Camp Street à la Nouvelle-Orléans. Et les scènes intérieures ont été filmées au Carver Theater, là aussi à la Nouvelle-Orléans.
  • Grâce à la magie du cinéma, l’ambiance volubile et vivante du Little Italy in the Bronx, le quartier italien du Bronx, a été toutefois superbement recréée. Green Book devrait certainement vous donner envie d’y faire un détour lorsque vous visiterez New York !

La bande annonce de Green Book

L’affiche du film

affiche Green Book
L’affiche de Green Book.

Qu’avez-vous pensé de ce film ?

Avez-vous aimé Green Book ? Quelle est votre scène préférée ? On attend vos commentaires ci-dessous !

2 commentaires

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.