Pourquoi il n’y a pas de 13ème étage à New York ?

0

Dans les hôtels et les immeubles de New York, vous ne rencontrerez pas souvent un 13ème étage... New York est "triskaïdékaphobique" !

Flatiron new york 13
Le Flatiron est une exception : il a un 13ème étage !

Si vous êtes superstitieux (ou supersitieuse), voici un article qui devrait vous permettre de conjurer le mauvais sort ! A New York, comme dans le reste des Etats-Unis, vous constaterez très vite que les Américains sont triskaïdékaphobiques, c’est à dire qu’ils ont peur de tout ce qui se rapporte au chiffre 13, le chiffre maudit qui correspond au nombre de convives lors du dernier repas du Christ.
Dans les hôtels et dans les immeubles anciens, vous ne trouverez ainsi que très rarement un 13ème étage : l’ascenseur passe directement du 12ème au 14ème étage, le 13ème étage étant alors rebaptisé 14ème étage. Dans certains immeubles, le numéro 13 est parfois remplacé par 12A ou, c’est plus rare, par la lettre M, la 13ème lettre de l’alphabet.

Le risque de faire fuir les clients

ascenseur new york
Un ascenseur sans 13ème étage…

La superstition autour du chiffre 13 remonte au Moyen Age en Europe mais elle s’est parfaitement bien importée aux Etats-Unis. D’ailleurs, même si certains promoteurs immobiliers ont parfaitement la tête sur les épaules, ils préfèrent encore éviter l’ouverture d’un 13ème étage plutôt que de risquer de faire fuir les investisseurs. Même chose dans les hôtels où on préfère oublier le 13 plutôt que d’avoir à gérer d’incessantes demandes de changement de chambres.
New York va-t-elle un jour surmonter sa triskaïdékaphobie ? En tout cas, les nouveaux buildings commencent peu à peu à conserver un 13ème étage qui porte clairement son rang.

J'ai fondé le blog ©New York en 1999. Objectif : vous aider à préparer au mieux votre voyage à New York ! N'hésitez pas à me contacter par e-mail à l'adresse didier@cnewyork.net. NOUVEAU : découvrez mon guide de 250 pages sur New York paru en novembre 2017 : Destination New York.

Posez votre question ou commentez cet article :