Airbnb : les New-Yorkais appelés à dénoncer les locations illégales

1

Vous comptez réserver un appartement pour vos vacances à New York ? Attention à la nouvelle loi en place à New York ! La loi est d'ailleurs renforcée par une incitation à la dénonciation...

airbnb illegal new york
L'appel à la dénonciation dans le métro de New York. (Photo Catherine P.)

Ce qu’il faut savoir sur la loi sur les locations saisonnières

Contrairement à Paris, Londres ou nombre de villes à travers le monde, l’État de New York a mis en place depuis 2010 une loi particulièrement stricte concernant la location saisonnière, que ce soit via Airbnb ou d’autres plateformes. Cette loi permet de louer un appartement entier dans 3 cas bien précis :

  • Si la durée de la location est de 30 jours ou plus.
  • Si le propriétaire réside dans l’appartement pendant toute la durée du séjour des locataires. Dans ce cas, il s’agit donc d’une simple location de chambre.
  • Si l’appartement se trouve dans un immeuble de moins de 3 appartements. Un cas rarissime dans Manhattan !

Toutes les autres locations sont donc illégales. Si vous souhaitez louer un appartement rien que pour vous pour une semaine dans Manhattan ou Brooklyn, cela est illégal. Quel est le risque ? Votre réservation peut être annulée au dernier moment par le propriétaire ou la plateforme elle-même et vous devrez alors trouver un hôtel en dernière minute, au prix fort. Ces annulations de dernière minute se généralisent de plus en plus, comme on peut le lire régulièrement sur notre groupe sur Facebook, car la mairie de New York met de plus en plus la pression sur les propriétaires.

Une campagne pour pousser les New-Yorkais à la dénonciation

  • Preuve de la montée en puissance des sanctions, la mairie de New York a même franchi une nouvelle étape en lançant une campagne de publicité dans le métro de New York en juin 2019. Le principe : appeler les habitants à dénoncer les locations illégales, dès lors qu’ils se rendent compte d’allées et venues de touristes dans leur immeuble. « Si vous suspectez quelqu’un d’utiliser sa maison comme un hôtel, rapportez-le en composant le 311 », affirme l’affiche.
  • Les New-Yorkais peuvent aussi remplir un formulaire sur le site de la mairie… La dénonciation se fait en quelques clics. Les inspecteurs de la mairie devraient alors rapidement venir jeter un œil.
  • La mairie de New York entend en tout cas motiver les habitants à apporter leur concours en leur expliquant tout l’intérêt de dénoncer les locations illégales. « Dans les quartiers où les appartements sont utilisés illégalement pour de la location à court terme, le confort et la sécurité des résidents permanents et des visiteurs sont mis en danger », lance la mairie. « Dans ces quartiers, le nombre de logements disponibles diminue et le caractère distinctif de la communauté change », poursuit la mairie.
  • La mairie met également en avant les questions de sécurité : « Les locations à court terme illégales peuvent être dangereuses pour les voisins car les appartement peuvent ne pas disposer de systèmes de sécurité incendie appropriés, tels que des alarmes et des sprinkleurs, et peuvent ne pas disposer de suffisamment de sorties en cas d’urgence », insiste la mairie. Autre argument mis en avant pour les New-Yorkais : « les locations illégales à court terme posent souvent des problèmes de bruit, de déchets et de sécurité personnelle, et compromettent le confort des résidents permanents ». La mairie de New York passe à l’offensive !
new york city airbnb
Le formulaire de dénonciation des locations illégales sur le site de la mairie de New York.

1 commentaire

  1. très bonne initiative qui fait le ménage dans toutes les exploitations des touristes sur NYC. on tombe souvent sur des appartements très limite en propreté en avec des commodités …..
    Airbnb ne retire ni ne sanctionne les propositions idèsirables et plusieurs voyageurs ont dû trouver un hotel au dernier moment car appt loué deux fois…

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.