5 conseils pour passer l’immigration américaine

67

Vous arrivez à New York pour la première fois et vous angoissez à l'idée de passer l'immigration ? Voici 5 conseils pratiques !

Entrée du hall de l'immigration à JFK. (Photo Beatrice Murch)

Depuis que j’ai lancé le site www.cnewyork.net et son forum en 1999, c’est l’une des angoisses les plus répandues quand on parle de l’arrivée à New York : le passage de la douane ! D’ailleurs, bien souvent, les internautes confondent douane et immigration, deux services pourtant bien différents. L’immigration se charge d’approuver votre entrée sur le territoire américain alors que la douane s’intéresse aux marchandises que vous apportez.
En pratique, c’est donc l’immigration qui est le passage le plus compliqué et qui donne des sueurs froids à bon nombre de voyageurs. Mais avec ces 5 conseils, vous allez pouvoir passer cette étape les doigts dans le nez (enfin façon de parler car, sur place, je vous conseille de rester courtois 😉

1/ Arrêtez la parano !

A force de voir des séries américaines à la télé, certains internautes se font des films du passage de l’immigration, en pensant que les policiers les attendent de pied ferme pour les cuisiner, façon Les Experts Manhattan. Même si cela fait un peu mal à votre amour propre, sachez que l’immigration ne vous accorde pas beaucoup d’importance à partir du moment où vous êtes un touriste en vacances ou un homme d’affaires en déplacement. Ce que l’immigration recherche ce sont les personnes qui figurent sur les fichiers nationaux et internationaux ainsi que les immigrants qui entrent illégalement sur le territoire américain. Si vous venez pour passer des vacances, vous n’aurez absolument aucun souci à craindre. D’ailleurs, plus de 12 millions de visiteurs étrangers ont débarqué à New York l’an dernier, soit un peu plus de 30000 par jour. La très grande majorité d’entre eux, pour ne pas dire la totalité, est arrivé sans problème à son hôtel.
Un point concernant les tampons étrangers déjà apposés sur votre passeport. La présence de pays exotiques sur votre passeport ne troublera pas plus que ça l’officier de l’immigration car vous avez parfaitement le droit d’avoir visité des pays sensibles, que ce soit la Libye ou l’Arabie Saoudite (d’ailleurs, avec toutes les compagnies pétrolières américaines présentes dans ces pays, vous ne serez pas le premier à présenter un tel tampon !).
Enfin, rappelez-vous, qu’avant votre départ, vous avez rempli une autorisation électronique d’entrée sur le territoire américain, le fameux Esta. Si un élément avait d’emblée posé problème sur votre dossier, vous n’auriez même pas embarqué ! Bref, arrivez à New York en tout décontraction !

2/ Respectez les consignes

Une fois sorti de l’avion, vous serez dirigé vers une grande salle dédiée à l’immigration. Là, mettez votre cerveau en mode « off » et suivez les consignes. Première d’entre elles : interdiction formelle de prendre des photos dans cette salle.
Si vous n’avez pas un passeport américain, suivez la foule de touristes dans la file dédiée aux étrangers. Et patientez, patientez, patientez… Au bout de la file, un préposé vous désignera un comptoir précis. Présentez-vous en toute décontraction (rappelez vous le premier paragraphe anti-parano 😉

3/ Dites la vérité, rien que la vérité

Tout en enregistrant votre passeport, l’officier de l’immigration va vous poser toute une série de questions, notamment « que venez-vous faire aux Etats-Unis », « combien de temps restez-vous », « connaissez-vous du monde sur place ». Répondez aux questions en toute honnêteté. Si venez en vacances, pour visiter la ville ou voir des amis, vous n’avez rien à cacher !
Que faire si vous ne parlez pas anglais ? Pas de souci ! Deux solutions : soit l’officier de l’immigration constatera que votre mauvais niveau d’anglais fait de vous un touriste parfait et il vous laissera poursuivre aussi vite, soit il fera appel à un traducteur, généralement un touriste dans la salle.
L’option de ne pas parler anglais est généralement très pratique car cela accélère la procédure. Le passage de l’immigration n’est effectivement pas un oral du bac et, vu la file qui s’allonge dans la salle, les officiers ne sont pas là pour vous apprendre l’anglais…

4/ Faites ce que l’on vous dit

Outre les questions, l’officier de l’immigration va prendre vos empreintes ainsi qu’une photo. Faites ce qu’il vous demande sans poser de questions. Pour la photo, regardez l’objectif sans sourire, comme pour un photomaton. Là encore, laissez votre cerveau de côté !

5/ Ne plaisantez pas

Que vous parliez bien ou pas du tout anglais, une dernière chose essentielle à savoir : contentez-vous de répondre aux questions sans JAMAIS faire d’humour. Tout ce que vous direz sera pris au sérieux, même une bonne petite plaisanterie et vous pouvez vraiment vous mettre dans la panade pour un bon mot. Gardez vos blagues pour plus tard !

Le temps de tamponner votre passeport et l’officier de l’immigration vous fera signe de poursuivre. Là, vous aurez peut-être la chance de tomber sur quelqu’un qui vous souhaitera « Welcome to New York » ou, c’est bien plus rare, « Bonnes vacances »… Il m’est déjà arrivé de tomber sur des officiers de l’immigration ayant quelques notions de français mais cela reste très rare. Et de toute façon, ni lui ni vous n’êtes là pour faire la causette : prenez votre passeport puis aller chercher votre valise sur le tapis à bagages.
Une fois votre bagage récupéré, vous passerez la douane. Si vous n’avez rien à déclarer, remettez simplement le formulaire et poursuivez. La douane risque de vous décevoir tant c’est rapide !
Plus que quelques pas et vous voilà à New York !!!

Les témoignages des internautes

  • Ororo Monroe : « J’avais la trouille d’être refoulée, comme Tom Hanks dans Le Terminal… Peur d’être obligée de rester pendant mon séjour à l’aéroport ou d’être remise sur un prochain vol. Et finalement le gars de l’immigration était une perle ! J’ai eu droit à un sourire et il m’a même souhaité un séjour agréable. Ouf ! Je verrai au prochain. »
  • Belinda Orange Trymbulak : « Ben moi je suis tombée sur une personne désagréable. J’étais au bord des larmes. Pas sympa. Mais heureusement je me suis pas arrêtée à cette mauvaise expérience. Les New-yorkais sont super sympas. Je suis tombée amoureuse de New York. J’espère vite revenir.« 
  • Mallory Bouvier : « C’était de la tarte l’immigration perso !
    À la douane le type a bien rigolé quand je lui ai dit que je venais pour visiter les parcs d’attractions ».
  • Bruno Hervé : « Pour nous plus de peur que de mal. Passage assez cool à JFK ».
  • Jean-françois Marine Gautier Zitta : « Premier séjour à New York et nous ne parlions pas super bien anglais… Nous sommes sortis en premier de l’avion pour être les premiers à l’immigration ! Résultat : on a choisi le contrôleur. Et super gentil le mec, bilingue en plus. »
  • Gauthier Tinivella : « En mars, il y avait des machines pour les empreintes et la photo. Gain de temps ? Quasi nul. »
  • Vincent Petit-Romero : « Pour nous nickel. Le mec a même blagué sur le fait que c’était notre voyage de noces, pourquoi on a attendu 3 ans pour le faire et il blaguait en disant que normalement, au bout de 3 ans, c’est le divorce LOL ».
  • Aurélie Ponzo : « Nous avec nos 3 filles ont a été accueilli comme des rois à New York, et pas qu’à l’immigration. Trop sympas ces New-yorkais. »
  • Jessies Barley : « Plus impressionnant qu’autre chose !!!! Enfin on est tombé sur un cool. On stresse pour rien. »
  • Séverine Kinnel Verardo : « C’était impressionnant quand même !! »
  • Kévin Le Duigou : « Cool, il m’a parlé en français !!! »
  • Vivi Bd DiMou : « On a attendu 2 heures en juillet 2013 et le gars nous a même souhaité « bonnes vacances » en français ».
  • Valérie Rou : « Un agent très sympa qui a même blagué avec moi car il ne me reconnaissait pas sur ma photo de passeport parce que j’avais maigri. »
  • Brahim Ben : « Combien de dollars vous avez ? Ok bon voyage.
    C’est tout et à chaque voyage. »
  • Karim Bouras : « J’y vais assez souvent et si vous répondez vite aux questions, et même plus que nécessaire, l’agent ne vous posera même plus de questions et vous tamponnera votre passeport au plus vite ! Et bien entendu après vos empreintes. »
  • Jeremy Boil : « Pas de panique, c’est plus impressionnant qu’autre chose. La plus part du temps les agents sont sympas ! »
  • Yas Mine : « Il faut juste éviter de plaisanter avec eux. En général ils ont rarement le sourire. Restez zen, souriant, répondez aux questions et le tampon libérateur sera assuré. Bon voyage. »
  • Mélanie Le Roux : « Enceinte de 5 mois, un agent m’a aperçu tout au bout de la file d’attente et m’a prise par la main. En 5 minutes, mon mari et moi avions passé les formalités. En France rien du tout. Beaucoup à apprendre de cette politesse new-yorkaise. »
  • Gaëtan Ktl : « Deux expériences à New York et Miami. A New York pas très drôle le gars. A Miami, sérieux mais sympa avec quelques mots en français . Le premier conseil de base : ne surtout pas franchir la ligne jaune avant d’être appelé ! Au moins chez eux tout le monde les respecte. »
  • Sophie BD : « En effet arrêtez la parano ! Il y a vraiment rien d’extraordinaire aux douanes américaines 🙂 »
J'ai fondé le blog ©New York en 1999. Objectif : vous aider à préparer au mieux votre voyage à New York ! N'hésitez pas à me contacter par e-mail à l'adresse didier@cnewyork.net. NOUVEAU : découvrez mon guide de 250 pages sur New York paru en novembre 2017 : Destination New York.

67 commentaires

  1. Sans problème sans problème. Euh j’en ai pas d’y tout un bon souvenir pour ma part. Des qu’ils ont vu mon passeport ils m’ont prit à part, m’ont conduit dans une salle spéciale. M’ont fait patienté un temps infinie sans rien me dire et après ils m’ont demandé de sortir mon téléphone de mon sac et l’ont fouillé. J’arrêtais pas de pleurer et ça ne leur faisait rien peut être même plaisir. Et pourtant j’étais restés dans les clous. Je n’oublierai jamais d’avoir été traitée comme une criminelle.

  2. Hello,

    J’ai été à New-York pour fêter le réveillon de 2000, soit fin 1999 et à mon passage à l’immigration je flippais un peu et j’ai été rejeté assez sèchement car je n’avais pas d’adresse d’arrivée (nous n’avions pas choisi d’hôtel) et l’officier voulait absolument que je lui en donne une, nous avons alors indiqué un nom d’hôtel et son adresse au hasard et nous sommes ensuite passé sans souci mais on a quand même flippé de se voir rejeter comme ça dans la file.

  3. Hello,
    Je me suis rendu à NYC en mars dernier. Près de deux heures d’attente en fin de journée à l’immigration. Assez craintif par tout ce que j’avais entendu sur les agents: peu aimables, autoritaires, arrogants etc.
    Lorsque vint mon tour, je fus agréablement surpris par la courtoisie de mon interlocutrice … Il est vrai, j’avais préparé un petit argumentaire style: c’est la première fois que je viens aux USA, l’adresse de mon hébergeur était imprimée, je viens pour du tourisme et je repars le … simple quoi !!
    S’en est suivi la prise d’empreintes et la photo. En quatre minutes, tout était réglé, amazing !!! Ma valise récupérée dans la foulée et remise du questionnaire en douane. Le tout en dix minutes à partir du passage de la ligne jaune. Et encore vivant (lol) !!

  4. Pas sympa du tout l’ employé de l’ immigration elle voulait savoir pourquoi je venais d’ abord à NYC avant d’ aller chez les parents de mon ami qui est de nationalité américaine et qui eux vivent dans le Michigan ou et comment nous avions eu et payé les billets d’ argent. Mon anglais était très approximatif elle a du appeler un touriste pour traduire. Je transparais et tremblais mon ami lui m’ attendais à un autre endroit vu qu’il a un US passeport bref juste un mauvais moment à oublier !

  5. Lors de mon deuxième séjour, j’étais avec mon frère, l’employé de l’immigration nous a demandé « lequel de vous est le boss », je lui ai répondu « I am the boss », il a souri et nous a souhaité un bon séjour ! Les vacances commençaient très bien !

  6. moi, c’est tout récent,à l’aéroportJFK,je suis tombé sur un agent désagréable au possible,méprisant et autoritaire,je ne répondais pas assez vite aux questions ,pourtant muni de mon attestation ESTA et me laissant un doute sur mon entrée sur le territoire américain,vraiment pas un bon souvenir.

    • Pour moi en 2010 à Boston l’agent très très désagréable et méprisant car je ne parlais pas anglais,il m’a dit ici on est en Amérique et on parle anglais en réponse à ma question parlez vous espagnol,heureusement il a fini par appeler un collègue qui lui parlait mème francais…en 2014 arrivée à Toronto en escale pour Denver tout c’est bien passé grace aux machines et à l’employé qui parlait francais!

  7. bonjour a vous tous
    svp j’ai une question
    j’ai un visa mexicain et je veux aller bientot au Mexique
    donc je veux acheter un billet a partir de mon pays alger vers mexique mais c’est trop cher
    alors je veux acheter un autre Alger New york et un autre New York mexico
    mais j’ai pas le visa américain alors j’ai le droit a ca ou pas ?

  8. Bonjour,
    J’ai 45 ans et j’ai été refoulée quand j’avais 20 ans par un officier d’immigration. En effet, j’étais partie passer 3 mois de vacances (j’avais des sous sur moi et mon billet retour, je précise) dont un petit stage dans l’entreprise d’un ami d’une famille amie de ma famille (!). Bref, l’officier pensait que je venais faire du babysitting illégalement. C’était au mois de septembre, j’avais fini mes études, j’étais un peu suspecte à leurs yeux sans doute… Il a appelé l’ami pour avoir plus d’infos sur moi. L’ami en question a dit que je venais bosser. Et moi, j »expliquais que je venais en congés donc l’officier a dit que j’avais menti et on m’a remise dans l’avion. J’ai l’occasion de partir aux USA via le comité d’entreprise de la société où je travaille. J’ai bien compris que je devais remplir le formulaire ESTA. Pensez-vous que je prends le risque de me faire refouler à nouveau à cause de cette ancienne histoire ? Je n’ai jamais su si j’étais interdite de séjour aux USA… Que me conseillez-vous ? Merci !!

    • Bonjour ! Je ne peux pas m’engager pour le compte des autorités américaines, n’ayant pas votre dossier en main. J’aurais tendance à dire que les faits sont prescrits. D’ailleurs, vous auriez pu écoper d’une interdiction de territoire de 10 ans, ce qui n’a visiblement pas été le cas, laissant donc à penser que votre casier judiciaire est vide. Si vous aviez été interdire de territoire, vous auriez reçu un avis.
      Deux solutions : soit vous jouez la transparence et vous appeler le consultat des Etats-Unis pour leur poser la question, soit vous tenter le coup, sachant que les faits remontent à 25 ans en arrière et qu’il ne s’agit pas de faits grave (vous n’êtes pas recherchée par Interpol visiblement…). L’option de la transparence est celle qui me semble la plus sage car il n’y a de toute façon plus rien à vous reprocher 25 ans après. Encore une fois, vous êtes sur des faits prescrits.

      • Merci pour votre réponse rapide. Impossible de joindre quelqu’un à l’ambassade, on tombe sur des serveurs avec des messages qui vous renvoient sur des sites internet et j’habite en province donc difficile d’aller à Paris exprès pour ça… Bon mais merci je vais voir comment je fais.

  9. Désolée, j’ai oublié de vous poser une dernière question : mon adresse de domicile n’est pas celle mentionnée sur mon passeport qui expire dans 2 ans car j’ai déménagé entre-temps : est-ce un problème ? Encore merci pour votre avis

  10. Bonjour

    Je suis de nationalité tunisien résident en France. J’ai eu mon visa pour les états unis. Un visa de 10 ans ( je précise que c’est un visa tourisme ) lors de mon inscription j’ai mis l’adresse d’arriver sauf que j’ai reçu un mail m’informant du changement d’hôtel. Est ce que ça pose problème. De deux ai je besoin du formulaire ESTA sachant que j’ai un visa.

    Cdlt

  11. Bonjour. J’ai été interdit du territoire américain de 10 ans qui a pris fin cette annee pour n’avoir pas respecter le I94 sachant que je suis sortie du pays avant la fin de mon visas. Je dois demander un visas mais il ya cette peur en moi. Conseiller moi svp. Que dois je faire? Aurai je une chance qu’il m’accorde un visas? Avez vous vu ce cas auparavant?
    Merci

    • Bonjour. Non je n’ai pas vu ce cas auparavant. Je dirais que, une fois l’interdiction arrivée à son terme, il n’y a pas de raison qu’on vous interdise l’entrée sur le territoire américain. 10 ans c’est 10 ans, c’est pas une interdiction à vie ! Vous avez purgé votre peine en quelque sorte !
      Je pense toutefois que vous aurez droit à un interrogatoire plus complet. A voir donc avec le consulat directement. Ce sont les autorités américaines qui décideront. Tenez-moi au courant car cela permettra d’avoir un retour d’expérience.

  12. Bonjour, je suis enceinte de 5 mois et je compte partir à New york le mois prochain avec un visa touriste, est ce que je risque qu’on me refuse l’entrée s’ils constatent que je suis enceinte ?
    Merci

    • Bonjour Laura. Aucun souci ! Une femme enceinte a parfaitement le droit de partir en vacances aux États-Unis ! 🙂 En revanche, on peut vous demander de prouver que vous avez une assurance santé qui couvrira d’éventuels frais médicaux, si vous deviez être hospitalisée.

  13. Bonjou, je suis partie à NY il y a un moi pendant 20 jours. Je suis tombée amoureuse de cette ville et j’y retourne seule dans trois jours pour 10 jours avant de me lancer dans la vie active. Pensez-vous que je vais avoir des soucis à l’immigration? Je loge chez un ami mais je ne sais pas si il est raisonnable de dire la vérité

    • Bonjour Lisa,
      Aux Etats-Unis, le principe est de TOUJOURS dire la vérité aux autorités car un mensonge est considéré comme un parjure et permet déjà d’entamer une procédure (voir le mensonge de Bill Clinton dans l’affaire Lewinski…). Aucun souci pour un nouveau séjour de 10 jours. En revanche, quand tu parles de « vie active », ce n’est pas aux USA ? Car, là, c’est interdit sans le visa adéquat 😉 Bonne vacances !
      Didier

  14. Bonjour, je pars à New York avec ma fille de 17 ans, peut-ton passer au mêle guichet et en même temps à l’immigration?

  15. Bonjour Didier .
    Jai fait un voyage le 22 mars pour San Francisco, au moment de passer à l’immigration avec mon anglais pas terrible il me poser question  » chez qui j’allais etc  » j’ai tout simplement dit que j’avais pris une réservation AiRBnb et je rester 3 semaines mais j’ai un amis sur place musiciens qui compte me montrer des lieux et contacte musicale . Au moment de faire les emprunte et la photo , a la fin de l’entrevue au guichet me dit de passer à la security une salle Plain de monde et déposer mon passeport au desk , j’attend mon tour qui prend plus d’une heures .
    Alors qu’on vient me chercher pour faire une fouille de mes bagages . Et ont trouvé mon ordi et une carte son et quelque carte de visite Perso en tent artiste dj . Appartement ca n’a pas plus la dame l’officier . Donc beaucoup de question etc et à la fin il ont faire des photos limite comme si jetait un terrorise ou un criminel , et mon mi dans un avion immédiatement . Je souhaite absolument y retourné cette été . Pense tu que j’ai droit de partir cette fois l’aéroport de Los Angeles toujours même CONTROLE ?

  16. Bonjour Didier .
    Jai fait un drôle de voyage hier le 22 mars pour San Francisco et normalement le retour le 14 avril, jai fait ETSA la veille et jai reçu un accuser réception  » Authorization Approuved  » au moment de passer à l’immigration avec mon anglais pas terrible il me poser question  » chez qui j’allais …. qui et votre amis etc  » j’ai tout simplement dit que j’avais pris une réservation AiRBnb et je reste 3 semaines pour visiter la ville avev mon amis , Au moment de faire les emprunte et la photo , a la fin de l’entrevue au guichet me dit de passer à la security une salle Plain de monde et déposer mon passeport au desk , j’attend mon tour qui prend plus d’une heures .
    Alors qu’on vient me chercher pour faire une fouille de mes bagages . Et ont trouvé mon ordi et une carte son et quelque carte de visite Perso en tent artiste dj . Appartement ca n’a pas plus la dame l’officier . Donc beaucoup de question etc et à la fin il ont faire des photos limite comme si jetait un terrorise ou un criminel , et mon mi dans un avion immédiatement . Je souhaite absolument y retourné cette été . Pense tu que j’ai droit de partir cette fois l’aéroport de Los Angeles toujours même CONTROLE ?

    • Bonjour Karim,
      Je ne comprends pas quand tu dis « ils m’ont remis dans un avion immédiatement ». Cela signifie que tu as été expulsé aussitôt ? Dans ce cas, je doute fort que tu puisses revenir comme si de rien n’était…
      Et comment as-tu pu faire un ESTA la veille ? C’est 72 heures avant ? En tout cas, en croisant les fichiers, l’immigration verra vite que tu as été expulsé la dernière fois, si c’est ce qui t’es arrivé…

      • Exactement Didier , j’ai pu avoir une réponse de ESTA en 30 min avec un papier à imprimer , Ensuite ont ma poser 200 question dans un bureau si je venais travailler ici faire mon business ici avev toute les cartes de visite dans mon sac il ont soupçonné que je venais bosser ici , alors que non , bah il ont rien voulu savoir il mon pris et avec les flics derrière moi comme un criminel et mon scellè mon tel et mes papier dans une enveloppe jaune et repartit sur londre et ensuite en France . Cela signifie que je peut plus entree au USA ? Je peut faire appel à l’ambassade pour un visa ? Je suis Francais mais d’origine tunisienne donc ça du jouer surtout sur mon origine

        • Aïe, là c’est vraiment un cas compliqué. Si tu t’es fait expulsé c’est pas pour revenir 3 semaines plus tard : l’expulsion est dans ton dossier aux Etats-Unis. Est-ce que l’immigration américain t’a donné un papier quelconque ? Est-qu’on t’a notifié une interdiction de territoire ? La meilleure solution c’est de prendre un rendez-vous au consulat pour expliquer ton cas. Mais ne retente même pas de prendre l’avion avec ton ESTA en l’état.

          • Non Didier, aucun papier juste un tempon de la date à laquelle jetait arriver de couleur rouge sur mon passport biométrique à la dernière page . Sinon effectivement je compte appeler l’ambassade à paris pour leurs expliquer car la c’est pas normal Le faite de expulser sans raison limite porter Plainte car il mon séquestré 5 heure dans cette salle alors que à la fin il mon même pas laisser passer ! Il mon fait passer pour un terroriste ou quoi !!! Je veut qui paye dommage et intérêt , c’est une histoire d’état ils ont pas le droit

        • Il ressemble à quoi ce tampon rouge ? ça m’intéresserait de voir à quoi ça ressemble si tu peux m’envoyer une photo : didier@cnewyork.net
          Sinon, je te confirme que tu ne peux pas repartir avec ton ESTA : une des questions demande si on a déjà vu son entrée au Etats-Unis être refusée, or c’est ton cas.
          Attention aussi à ne pas te lancer dans des procédures contre l’Etat américain car tu es sûr de perdre ! L’immigration américaine a considéré que tu venais aux Etats-Unis pour travailler et c’est sa décision, au regard des éléments qu’elle avait (des cartes de visites de DJ, le fait que tu dises que tu as un ami qui voulait te présenter des contacts, etc…). Donc ne te lance pas dans une procédure de « dommage et intérêt », tu vas gagner une interdiction de territoire de 10 ans en prime…
          Non, tu dois simplement prendre un rendez-vous à l’ambassade et expliquer ton cas, calmement et sans faire un esclandre. Tu dois surtout leur prouver que tu vis en France, que tu n’as pas l’intention de t’installer aux USA et que tu y allais principalement pour voir un ami. C’est vrai que les cartes de visites c’est pas le top mais tu peux expliquer ça par le fait que tu voulais avoir des contacts à qui tu pourrais écrire depuis la France. Bref, faut prouver que tu voulais pas t’installer.
          Surtout, ne t’énerve pas et ne renverse pas les tables ! Ce n’est pas une histoire d’Etat et ils ont tous les droits puisqu’ils déterminent qui entre ou qui ne rentre pas. C’est justement leur droit ! En revanche, toi aussi tu as des droits mais tu dois les exercer en expliquant les choses calmement. Cet entretien sera très important car soit tu auras un Visa, soit tu risques de ne plus pouvoir entrer sur le territoire américain avant un bon moment. Donc surtout calme, sourire et explications avec des éléments, des preuves de ta bonne foi 😉 Bon courage !

          • Merci didier pour toute est explication que j’ignorais. Effectivement je le faire dans le calme en revanche j’ai fait ma demande de visa B 1/2 et prendre rdv prochainement à l’ambassade à paris . Je vais leurs expliquer le problème en espérant qui me valide le visa sous 10 jours comme Le prévoit les conditions pour ce type de visa . Surtout que je paye ine certaine somme pour ce fameux visa donc autant qui soi valider …. je t’envoie le  » tampon  » Je n’est pas compris pourquoi il me l’on fait mais bon en espèrent que ça veut rien dire .

  17. Bonjour Didier
    Voilà; j’ai un visa B1B2 et je compte partir en Octobre à New york sachant que j’ai mon frère qui habite à Chicago et est en situation irrégulière vu qu’il a eu un enfant pendant son séjour aux US et il y est resté depuis, son nouveau né possède actuellement un passeport US (âgé de 06 mois),
    toutefois, ces informations je les ai révélées à l’agent consulaire pendant l’entrevue de la demande de visa seulement je voudrais savoir si cela ne me poserais pas de problèmes aux services de l’immigration bien que moi à priori j’envisage un séjour d’une semaine à new york tout simplement. merci

  18. Bonjour.
    Et merci d’essayer de nous déstresser 😊
    Je suis pour ma part assez crispée de l’avion et bien évidemment de l’arrivée..
    Je parle un anglais correct mais cela me rassurerait de passer en même temps au même guichet que mon compagnon.. Est-ce possible ?
    Merci.
    Anna

  19. Bonjour,
    Merci pour ces précieuses informations 🙂

    Mon copain et moi allons une semaine à NYC puis une semaine au Mexique avec au retour un passage par NYC pour rentrer en France.
    A la question « quelle est votre destination finale », dois-je lui expliquer que nous restons une semaine avant de partir pour le Mexique (vu que notre billet de retour pour la France est 2 semaines plus tard) ou dois-je simplement répondre NYC pour éviter de compliquer la situation ?

    Mon copain et moi ne sommes pas mariés, pensez-vous que nous allons pouvoir nous présenter ensemble ?

    Merci d’avance pour vos réponses et encore merci pour le partage d’expérience 🙂

  20. Bonjour Didier j’étais aux us de septembre à mars 2018 soit 6 mois sur le territoire avec un visa b1/b2 pour visiter ma tante et je compte y retourner dans le mois de mai pour une conférence et profiter pour acheteter des sacs et revenir les vendre dans mon pays ( je précise que je suis tombé sur une bonne affaire ) alors ma question est la suivante : est ce possible sans éveiller de soupçon? Si oui que pourrai je dire pour éviter quelconque mauvaise surprise. Merci .

    • Bonjour Ruth,
      Bien sûr que vous pouvez éveiller des soupçons avec ce trafic de sacs… Ce n’est pas une bonne idée, que ce soit ou non une « bonne affaire » !
      Si vous voulez importer des sacs et les vendre en Côte d’Ivoire, vous devez vous soumettre à la réglementation en matière d’importation, payer les taxes afférentes et être en règle, d’ailleurs aussi bien au regard de la douane américaine que de la douane ivoirienne, qui pourra saisir la totalité de votre stock si elle suspecte un trafic illégal.
      Aux Etats-Unis, surtout respectez la loi ! C’est mon seul conseil !

      • Ah non ce n’est pas un trafic c’est légal vu que en Côte d’Ivoire je vais dédouaner normalement mes articles. Alors que puis-je avancer pour éviter tout soupçon ???

        • Prenez contact avec la douane américaine car il s’agit d’exportation. Je suis désolé mais cela n’entre pas dans mon domaine de compétence : là il s’agit de commerce et ce sont d’autres règles que les souvenirs 😉

  21. Car mon soucis c’est que je ne veux pas que l’immigration pense que je veux y rester illégalement vu que j’y étais déjà pour 6 mois avant…..

    • Si en plus vous commencez à faire de l’import-export, effectivement ils peuvent avoir de gros doutes… Vous devriez trouver une autre solution pour l’envoi de vos sacs. Là on tombe vraiment dans la règlementation du commerce international et c’est moins mon rayon 😉

  22. Bonjour,
    Je souhaite partir en vacances à New York cet été avec mon mari et mes deux enfants. Nous voulons rendre visite à ma belle sœur qui est là bas pour un VIE de 18 mois, et en profiter pour découvrir la ville.
    Le problème est que mes parents sont d’origine syrienne. Ils sont naturalisés français et n’ont plus de passeport syrien depuis 20 ans.
    Personnellement je n’ai jamais eu de passeport syrien et n’ai jamais été enregistré à l’etat civil syrien. Lorsque j’ai fait la demande ESTA, j’ai donc répondu que je n’ai jamais eu d’aitre Nationalité et jamais d’autre passeport, ce qui est la pure vérité, et j’ai obtenu l’esta.
    Mais j’ai un nom à consonance syrienne et je suis déjà allée en Syrie (la dernière fois en 2009).
    Je n’ai pas envie d’avoir de problèmes, est ce que l’esta suffit dans mon cas? Je voyage avec mes enfants et je préfère être tranquille.
    Merci pour votre aide

    • Bonjour,
      Aucun problème ! La nationalité des parents n’entre pas en ligne de compte. Et votre voyage en Syrie est avant 2011, donc c’est ok.
      Bon voyage !
      Didier

      • Bonjour Didier
        lors de mon dernier voyage 2014 j’avais accouché la bas mai j’ai quitté avant les six mois qui m’était donné.
        Et à présent je voudrais partir en vacances pensez vous que je pourrais passer sans problème l’émigration ?

        • Bonjour,
          Si vous êtes partie avant les 6 mois, pas de problème pour repartir en vacances ! En revanche, évitez de partir enceinte car l’immigration pourrait considérer que vous venez pour accoucher.

  23. Bonjour Didier je m’appelle Sophia je vais bientôt not entamé un séjour de 5-6 jours a New York je vais réserver dans un Air bnb et là question que j’en me posais est étant donner que j’ai un nom de famille a sonorité maghrébine et que mon chéri qui vie la bas est d’origine mexicaine pensée vous que cela m’empêcherais de passer ? Je vais voyagé seule donc j’en suis tres anxieuse j’ai déjà mon ESTA que j’ai imprimé au préalable en attente de votre reponse merci

    • Bonjour Sophia,
      Chaque jour, de nombreuses personnes en provenance du Maghreb arrive à New York pour les affaires ou les vacances. Donc aucun souci ! C’est pas le nom qui pose problème, c’est la fiche des services de renseignement si vous êtes fichée 😉
      Pour Airbnb, attention car la loi a changé à New York : c’est illégal de louer un appartement sans que le propriétaire ne soit présent pendant la durée du séjour. Voir ici : https://www.cnewyork.net/2018/04/04/nouvelles-condamnations-locations-airbnb-new-york/

      • BONJour cri de re réponse je suis de anglaises maiss j’avais peur d’en ne ps passer avec mon nom mais sinon je ne snap pas fiché du tout ah d’accord merci beaucoup de cette information je ne savait pas

  24. Bonjour Didier,
    Je fais une semaine de vacances NY avec mon fils en octobre 2017 avec ma demande ESTA : mon adresse à Paris.
    Depuis février 2018 j’ai repris une affaire en Martinique ou j’habite actuellement, je compte repartir pour une semaine début juin.
    Dois-je refaire ma demande ESTA avec l’adresse de la Martinique.
    Ou je peux garder mon ESTA avec l’adresse de Paris.

    Tony

  25. Bonjour ,
    Je voudrai juste faire part de ce que j’ai pu subir en arrivant aux USA.
    Je suis parti en 2017 pour des vacances à Cuba en passant par les USA avec 5j à Denver via une escale de quelques heures à Dallas.Mon billet pour Cuba n’étant pas compris dans mon vol, j’ai du l’acheter à coté avant de partir….
    J’avais un vol Marseille-Londres puis Londres-Denver via Dallas.Les prix étaient attractifs.J’en ai profité pour visiter les States 5j !
    Mon Esta a été accordé sans soucis.
    Arrivé à Londres au moment d’embarquer (dans la salle d’attente même pour embarquer), j’ai reçu la visite d’une personne qui s’est assise à coté de moi, a sorti un bloc-note et m’a posé quelques questions sur le but de mon voyage , mon parcours aux USA , a noté mon adresse mail et d’autres renseignements me concernant.
    Cette personne était plutôt sympa et m’a dit de ne pas m’inquièté ….procédure oblige !
    A ce moment là, je peux dire que j’étais inquiet. Ne pas savoir si j’allai me faire contrôler sur le sol Américain avant de prendre mon vol était déja pénible donc venir me contrôler avant même de rentrer dans l’avion…..je savais que j’allai y passer !
    Arrivé à Dallas, dans la file d’attente pour passer l’immigration, un policier s’est approché de moi et ma demandé ma provenance.Je lui ai répondu France ( je suis maghrébin d’origine, mon nom de famille commence par « BEN » ) et là il m’a fait passer avant tout le monde pour le contrôle du passeport (sans le tamponner). derrière cela, un autre policier de l’immigration m’attendais pour m’emmener dans une salle et a prit mon passeport et m’a demandé de patienter !
    Pas le choix…. finalement, je suis passé assez vite vu que la salle était vide à part 2 ou 3 barbues….
    Et là, j’ai eu le droit à un véritable « procés » ….je n’ai jamais été autant questionné sur ma vie.
    Il m’a demandé des renseignements sur mes précédants voyage dans le monde, à checker mon tél en entier, à ouvert ma boite mail avec le code que je lui ai donné. Il à noter les adresses de mes logements AIRBNB ou j’allai passer mes nuits en Amérique, il a même noté les noms et numéros des amis que j’allai rejoindre à Cuba 5j plus tard. Questions bonus:  » Pourquoi venir à Denver alors que tout le monde va à New-york ou Miami ?? . Il m’a même dit que je ne pouvais pas conduire la voiture que j’ai loué chez Avis sous prétexte que je n’avais pas de licence de permis international ( chose fausse puisqu’un Français est autorisé à conduire sans permis international aux USA ….) Bref, une horreur !
    au bout de 3h d’interrogatoire ( mon niveau d’anglais est moyen ), il m’a dit on va fouiller les bagages.
    Quand il eu fini de faire cela, bagage ouvert avec vetements sortis, il me demande de lui présenter mon billet d’avion de sorti du territoire ! j’avais mon billet pour Cuba mais sur mon mail , et sans internet de disponible je ne pouvais pas le lui présenter. Il a insisté pour voir ce billet et que sans cela je serai dans le prochain avion pour la France !!! Aprés lui avoir dit de toute les manières possibles que je ne peux pas lui présenter ce billet sans internet ( j’étais même prêt à acheter une simcard avec internet..chose qu’il a refusé) nous avons du nous regarder 10 secondes sans parler et il m’a dit :
    Rangez-vos affaires et prenez votre vol pour Denver.
    Je n’y croyais plus et j’étais même prêt à lui dire de moi même que je voulais rentrer chez moi, épuisé par ce vol long courrier et ce moment passé dans leur bureau.
    Par contre, les Etats-Unis c’était formidable, des paysages magnifiques et des gens hypers sympa et trés avenants ! Je conseil d’y aller à tous ceux qui ont une image négative de ce pays , vous allez etre bluffés !
    Je pense qu’il faut bien faire la différence entre le gouvernement et la population !
    Ma question Didier : Aurais-je le droit à encore ce genre de procédures ?
    Je travail , je suis fonctionnaire, donc aucuns risques d’immigration pour travailler comme je leur est dit !
    Si vous pouvez me dire aussi pourquoi j’ai eu droit à ça, du moins ce que vous pensez, ce serai bien….
    Merci d’avance
    .

    • Bonjour,
      Je suis désolé de lire ce qui vous est arrivé. Le questionnaire au départ est habituel désormais et tout le monde y passe. Après, malheureusement, vous cumuliez plusieurs facteurs qui a stressé l’immigration de Dallas, un Etat bien moins ouvert aux étrangers à la base… Vous arriviez de France, vous séjourniez à Denver alors que très peu de Français vont là en vacances, vous êtes maghrébin avec un nom commençant par « Ben », vous alliez ensuite à Cuba, vous êtes jeune et vous voyagiez seul… Vous avez été victime du délit de faciès tout simplement !
      Je ne peux pas vous garantir que cela ne se reproduira pas ailleurs aux Etats-Unis mais je pense que vous n’auriez pas du tout eu cette procédure à New York, car New York a l’habitude de ce brassage d’étrangers qui viennent du monde entier visiter la ville. 😉

  26. Bonjour Didier,
    Ma fille de 15 ans, donc mineure, part au mois d’août 2018 pour un concours de danse dans l’Arizona avec toute la troupe. Il y aura 3 groupes. Deux qui transitent par NY et un autre par Atlanta. Elle fera partie de celui de Atlanta. Nous lui avons fait un passeport suisse, une demande ESTA acceptée. Comme nous ne l’accompagnons pas, faut-il encore faire d’autres documents d’autorisation ? Autorisation parentale ? Autre ?
    Merci pour la réponse.

    • Bonjour Nathalie,
      Visiblement, en Suisse, cela dépend des cantons… Je vois qu’à Genève c’est obligatoire mais pas dans le canton de Vaud… Donc passez un petit coup de fil à la mairie de votre commune pour savoir ce qu’il est !
      Bons préparatifs,
      Didier

  27. bonjour j’ai visa b1/b2 valide de 16/11/2016 expire le 11/11/2018 et j’ai passer 5 mois au usa de 24/09/2017 aux 15/03/2018 je veux revenir pour le mois de septembre avec deux passoprte sachant que je peux renter au usa avec un passport qui expire ou bien moin de six mois j’ai peux qui me laisse pas renter s

    • Bonjour,
      Vous avez votre passeport avec le VISA valide jusqu’au 11/11/2018, donc prenez celui-là.
      Et s’il expire bientôt, alors refaite un passeport et demandez aux autorités de conserver votre passeport avec le VISA. Là, oui, vous aurez besoin de montrer les 2 passeports.

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.