5 conseils pour passer l’immigration américaine

146

Vous arrivez à New York pour la première fois et vous angoissez à l'idée de passer l'immigration ? Voici 5 conseils pratiques !

Entrée du hall de l'immigration à JFK. (Photo Beatrice Murch)

Depuis que j’ai lancé le site www.cnewyork.net et son forum en 1999, c’est l’une des angoisses les plus répandues quand on parle de l’arrivée à New York : le passage de la douane ! D’ailleurs, bien souvent, les internautes confondent douane et immigration, deux services pourtant bien différents. L’immigration se charge d’approuver votre entrée sur le territoire américain alors que la douane s’intéresse aux marchandises que vous apportez.
En pratique, c’est donc l’immigration qui est le passage le plus compliqué et qui donne des sueurs froids à bon nombre de voyageurs. Mais avec ces 5 conseils, vous allez pouvoir passer cette étape les doigts dans le nez (enfin façon de parler car, sur place, je vous conseille de rester courtois 😉

1/ Arrêtez la parano !

A force de voir des séries américaines à la télé, certains internautes se font des films du passage de l’immigration, en pensant que les policiers les attendent de pied ferme pour les cuisiner, façon Les Experts Manhattan. Même si cela fait un peu mal à votre amour propre, sachez que l’immigration ne vous accorde pas beaucoup d’importance à partir du moment où vous êtes un touriste en vacances ou un homme d’affaires en déplacement. Ce que l’immigration recherche ce sont les personnes qui figurent sur les fichiers nationaux et internationaux ainsi que les immigrants qui entrent illégalement sur le territoire américain. Si vous venez pour passer des vacances, vous n’aurez absolument aucun souci à craindre. D’ailleurs, plus de 12 millions de visiteurs étrangers ont débarqué à New York l’an dernier, soit un peu plus de 30000 par jour. La très grande majorité d’entre eux, pour ne pas dire la totalité, est arrivé sans problème à son hôtel.
Un point concernant les tampons étrangers déjà apposés sur votre passeport. La présence de pays exotiques sur votre passeport ne troublera pas plus que ça l’officier de l’immigration car vous avez parfaitement le droit d’avoir visité des pays sensibles, que ce soit la Libye ou l’Arabie Saoudite (d’ailleurs, avec toutes les compagnies pétrolières américaines présentes dans ces pays, vous ne serez pas le premier à présenter un tel tampon !).
Enfin, rappelez-vous, qu’avant votre départ, vous avez rempli une autorisation électronique d’entrée sur le territoire américain, le fameux Esta. Si un élément avait d’emblée posé problème sur votre dossier, vous n’auriez même pas embarqué ! Bref, arrivez à New York en tout décontraction !

2/ Respectez les consignes

Une fois sorti de l’avion, vous serez dirigé vers une grande salle dédiée à l’immigration. Là, mettez votre cerveau en mode « off » et suivez les consignes. Première d’entre elles : interdiction formelle de prendre des photos dans cette salle.
Si vous n’avez pas un passeport américain, suivez la foule de touristes dans la file dédiée aux étrangers. Et patientez, patientez, patientez… Au bout de la file, un préposé vous désignera un comptoir précis. Présentez-vous en toute décontraction (rappelez vous le premier paragraphe anti-parano 😉

3/ Dites la vérité, rien que la vérité

Tout en enregistrant votre passeport, l’officier de l’immigration va vous poser toute une série de questions, notamment « que venez-vous faire aux Etats-Unis », « combien de temps restez-vous », « connaissez-vous du monde sur place ». Répondez aux questions en toute honnêteté. Si venez en vacances, pour visiter la ville ou voir des amis, vous n’avez rien à cacher !
Que faire si vous ne parlez pas anglais ? Pas de souci ! Deux solutions : soit l’officier de l’immigration constatera que votre mauvais niveau d’anglais fait de vous un touriste parfait et il vous laissera poursuivre aussi vite, soit il fera appel à un traducteur, généralement un touriste dans la salle.
L’option de ne pas parler anglais est généralement très pratique car cela accélère la procédure. Le passage de l’immigration n’est effectivement pas un oral du bac et, vu la file qui s’allonge dans la salle, les officiers ne sont pas là pour vous apprendre l’anglais…

4/ Faites ce que l’on vous dit

Outre les questions, l’officier de l’immigration va prendre vos empreintes ainsi qu’une photo. Faites ce qu’il vous demande sans poser de questions. Pour la photo, regardez l’objectif sans sourire, comme pour un photomaton. Là encore, laissez votre cerveau de côté !

5/ Ne plaisantez pas

Que vous parliez bien ou pas du tout anglais, une dernière chose essentielle à savoir : contentez-vous de répondre aux questions sans JAMAIS faire d’humour. Tout ce que vous direz sera pris au sérieux, même une bonne petite plaisanterie et vous pouvez vraiment vous mettre dans la panade pour un bon mot. Gardez vos blagues pour plus tard !

Le temps de tamponner votre passeport et l’officier de l’immigration vous fera signe de poursuivre. Là, vous aurez peut-être la chance de tomber sur quelqu’un qui vous souhaitera « Welcome to New York » ou, c’est bien plus rare, « Bonnes vacances »… Il m’est déjà arrivé de tomber sur des officiers de l’immigration ayant quelques notions de français mais cela reste très rare. Et de toute façon, ni lui ni vous n’êtes là pour faire la causette : prenez votre passeport puis aller chercher votre valise sur le tapis à bagages.
Une fois votre bagage récupéré, vous passerez la douane. Si vous n’avez rien à déclarer, remettez simplement le formulaire et poursuivez. La douane risque de vous décevoir tant c’est rapide !
Plus que quelques pas et vous voilà à New York !!!

Les témoignages des internautes

  • Ororo Monroe : « J’avais la trouille d’être refoulée, comme Tom Hanks dans Le Terminal… Peur d’être obligée de rester pendant mon séjour à l’aéroport ou d’être remise sur un prochain vol. Et finalement le gars de l’immigration était une perle ! J’ai eu droit à un sourire et il m’a même souhaité un séjour agréable. Ouf ! Je verrai au prochain. »
  • Belinda Orange Trymbulak : « Ben moi je suis tombée sur une personne désagréable. J’étais au bord des larmes. Pas sympa. Mais heureusement je me suis pas arrêtée à cette mauvaise expérience. Les New-yorkais sont super sympas. Je suis tombée amoureuse de New York. J’espère vite revenir.« 
  • Mallory Bouvier : « C’était de la tarte l’immigration perso !
    À la douane le type a bien rigolé quand je lui ai dit que je venais pour visiter les parcs d’attractions ».
  • Bruno Hervé : « Pour nous plus de peur que de mal. Passage assez cool à JFK ».
  • Jean-françois Marine Gautier Zitta : « Premier séjour à New York et nous ne parlions pas super bien anglais… Nous sommes sortis en premier de l’avion pour être les premiers à l’immigration ! Résultat : on a choisi le contrôleur. Et super gentil le mec, bilingue en plus. »
  • Gauthier Tinivella : « En mars, il y avait des machines pour les empreintes et la photo. Gain de temps ? Quasi nul. »
  • Vincent Petit-Romero : « Pour nous nickel. Le mec a même blagué sur le fait que c’était notre voyage de noces, pourquoi on a attendu 3 ans pour le faire et il blaguait en disant que normalement, au bout de 3 ans, c’est le divorce LOL ».
  • Aurélie Ponzo : « Nous avec nos 3 filles ont a été accueilli comme des rois à New York, et pas qu’à l’immigration. Trop sympas ces New-yorkais. »
  • Jessies Barley : « Plus impressionnant qu’autre chose !!!! Enfin on est tombé sur un cool. On stresse pour rien. »
  • Séverine Kinnel Verardo : « C’était impressionnant quand même !! »
  • Kévin Le Duigou : « Cool, il m’a parlé en français !!! »
  • Vivi Bd DiMou : « On a attendu 2 heures en juillet 2013 et le gars nous a même souhaité « bonnes vacances » en français ».
  • Valérie Rou : « Un agent très sympa qui a même blagué avec moi car il ne me reconnaissait pas sur ma photo de passeport parce que j’avais maigri. »
  • Brahim Ben : « Combien de dollars vous avez ? Ok bon voyage.
    C’est tout et à chaque voyage. »
  • Karim Bouras : « J’y vais assez souvent et si vous répondez vite aux questions, et même plus que nécessaire, l’agent ne vous posera même plus de questions et vous tamponnera votre passeport au plus vite ! Et bien entendu après vos empreintes. »
  • Jeremy Boil : « Pas de panique, c’est plus impressionnant qu’autre chose. La plus part du temps les agents sont sympas ! »
  • Yas Mine : « Il faut juste éviter de plaisanter avec eux. En général ils ont rarement le sourire. Restez zen, souriant, répondez aux questions et le tampon libérateur sera assuré. Bon voyage. »
  • Mélanie Le Roux : « Enceinte de 5 mois, un agent m’a aperçu tout au bout de la file d’attente et m’a prise par la main. En 5 minutes, mon mari et moi avions passé les formalités. En France rien du tout. Beaucoup à apprendre de cette politesse new-yorkaise. »
  • Gaëtan Ktl : « Deux expériences à New York et Miami. A New York pas très drôle le gars. A Miami, sérieux mais sympa avec quelques mots en français . Le premier conseil de base : ne surtout pas franchir la ligne jaune avant d’être appelé ! Au moins chez eux tout le monde les respecte. »
  • Sophie BD : « En effet arrêtez la parano ! Il y a vraiment rien d’extraordinaire aux douanes américaines 🙂 »
Avatar
J'ai fondé le blog ©New York en 1999. Objectif : vous aider à préparer au mieux votre voyage à New York ! N'hésitez pas à me contacter par e-mail à l'adresse didier@cnewyork.net. NOUVEAU : découvrez mon guide de 256 pages sur New York paru en mai 2019 : Destination New York.

146 commentaires

  1. bonjour;

    je reviens d’une semaine à new york, arrivée a Londres on m’a mise de coté avec un group pour être contrôlée fouillée une première fois ensuite une fois atterrie a NY j’ai entendu mon nom et me suis rendu auprès de l’hôtesse pour avoir confirmation et bien entendu deux agents m’attendais, ils ont récupéré mon passeport et m ont conduit à leur poste pour un interrogatoire retraçant toute ma vie,mes origines (française d’origine marocaine) ma famille (prénoms numéro de téléphone et professions de mes frères et sœurs) mes études, mes voyages, les noms de personnes avec qui je suis venue (groupe de 9 personnes ) je précise que jetais la seule du groupe a avoir subit cela et que ma sœur s’y était rendu un an avant et n’a eu aucun souci
    Ils ont fouillé dans mon téléphone ma valise !!
    même chose au retour, mise à part, scanner fouillée palper et bien évidement aucune explication seulement c’est de l’ordre du gouvernement !!

    j’ai remarquer que sur mes billet il y avait 5 S , à celui du retour ils étaient rouge alors suis je fichée S SANS LE SAVOIR !!
    J’aurai aimer savoir vers qui me retourner afin d’avoir des explications
    Ce séjour m’a laissé un gout amer !

    merci de m’éclairer
    bonne journée
    keltoum

    • Bonjour,
      Je suis désolé de lire votre mésaventure. Malheureusement, les contrôles de sécurité ne sont jamais très agréables, surtout quand on a droit à la totale.
      En revanche, une chose est sûre, vous pensez bien que le fait d’être fiché S ne va pas apparaître sur les billets d’avion… Le fichage S est uniquement utilisé par les services de renseignement pour suivre des individus de façon discrète. Si le fichage s’imprime sur le billet d’avion, bonjour la discrétion ! Tous les fichés S seraient alors au courant. Le code que vous avez vu correspond à tout autre chose mais, sans voir le billet d’avion, je suis incapable de vous répondre.

  2. Bonsoir, je vais bientôt me rendre dans le Missouri pour rendre visite à ma petite amie que j’ai rencontré en France à la suite de son contrat de Fille au Pair. Pour moi c’est mon premier voyage à l’étranger et je ne parle pas très bien la langue (brique de phrase, absence de verbe conjugué..) Je pars de Paris Charles de Gaule jusqu’à NY EWR. Je vais avoir une escale de 4h20 arrivé à 13h05 départ à 17h25 dans un premier temps pensez-vous que j’ai une bonne marge entre le temps de passage à l’immigration et de récupérer ma valise et me rendre dans un autre terminal pour prendre mon second vol, dans un deuxième temps pensez-vous que les agents de l’immigration vont me poser problème par rapport à ma relation avec ma copine sachant que j’ai bien un billet retour et je ne reste que 10 jours, j’ai également renseigné l’adresse du domicile de ses parents et sont numéro de téléphone sur le Esta.

    Merci par avance ! 🙂

    • Bonjour Alexandre,
      Une escale de 4h20 est largement suffisante pour passer l’immigration américaine et changer de terminal. Assurez-vous bien que les bagages suivent en posant la question à la compagnie. Parfois, il faut récupérer sa valise et la déposer sur un tapis de transit… Donc demandez bien la procédure avant.
      Concernant l’immigration, vous pouvez dire que vous allez rendre visite à la famille qui vous a reçu au pair. Mais ne commencez pas à raconter que leur fille est votre petite amie, car ils vont suspecter une immigration illégale.
      Bons préparatifs,
      Didier

  3. Bonjour Didier ! Je suis déjà allée aux Etats-Unis en vacances avec mes parents quand j’étais ado, je me rends à New York seule en Septembre pour la première fois ! (Mon passeport est vierge car refais en 2016). Je reste 7 jours pour visiter seule la ville, ce voyage est un peu une façon pour moi de grandir et d’affronter un voyage seule ! J’ai loué un AirBnb pour mon voyage. Ma logeuse Airbnb m’a expliqué que sur place il fallait éviter de mentionner Airbnb car apparemment ça n’est pas encore légalisé sur New York et que je devais dire que j’allais rendre visite à une amie. Est-ce que je dois répondre la même chose à l’immigration ? De plus je ne connais même pas son nom de famille donc j’ai peur qu’on me pose des questions plus précises et que je me perde dans mes explications. Si je dis que je ne connais personne ils ne vont pas comprendre pourquoi je mets une adresse locale et non un hotel sur l’esta .. Je ne sais pas quoi faire ! Merci par avance ! Marion.

    • Bonjour Marion,
      Attention car votre logeuse vous raconte n’importe quoi !!! Il est faux de dire que « Airbnb n’a pas encore été légalisé à New York ». La vérité c’est que l’État de New York a adopté une nouvelle loi pour encadrer Airbnb très strictement. Voici la loi : https://www.cnewyork.net/2018/08/20/new-york-nouvelle-loi-contre-airbnb/
      Attention aussi à ne pas mentir à l’immigration !! Là aussi c’est un très très mauvais conseil. Aux États-Unis, le seul fait de mentir aux autorités est déjà punissable. Il suffit de se souvenir du mensonge de Bill Clinton…
      Et si en plus vous ne connaissez pas le nom de famille de la logeuse, grande prudence !! Si elle était en règle avec la loi, elle n’aurait aucun problème à vous donner son nom puisqu’elle doit déjà le déclarer à la mairie de New York.
      Bref, prudence avec votre location. Cela me semble pas dans les clous de la loi… Et si en plus elle veut que vous mentiez, c’est vous qui allez en subir les conséquences !
      Tenez-moi au courant,
      Didier

      • Bonjour Didier !
        Merci pour votre réponse !
        Effectivement en lisant votre article le airbnb que j’ai choisi n’est pas en règle car c’est un studio entier pour 7 jours.
        Elle n’a pas refusé de me donner son nom de famille, c’est juste qu’il n’est pas écrit automatiquement sur la plateforme
        Je me disais que pour éviter tout désagrément je pourrais simplement mettre l’adresse d’amis de mes parents que j’ai réellement ( qui se trouvent dans le New Jersey ) et éviter tout désagrément ? Car techniquement je pourrais très bien aller chez eux ! Car si je parle d’un airbnb de 7j sur new york ils vont me dire que c’est illégal non ?
        C’est fou car cet airbnb est extrêmement bien noté, a de supers retours et même venant de touristes français. Je me demande du coup ce qu’ils ont pu dire à l’immigration !

        • Bonjour Marion,
          Il faut bien lire la loi ! Ce n’est pas le logement lui-même qui est illégal mais, dans votre cas, son occupation. Vous n’avez pas le droit de louer ce logement entier pour moins de 30 jours. C’est la loi ! En revanche, si vous restiez plus de 30 jours, là ce serait légal.
          J’attire votre attention sur le fait que la mairie de New York ne cesse de renforcer les contrôles et que nombre de propriétaires finissent par annuler les locations, sous la pression de la mairie ou suite à des dénonciations de voisins.
          Sinon, je vous exhorte à ne pas mentir à l’immigration américaine, en pensant qu’ils ne pourront rien vérifier. L’immigration a tout pouvoir d’enquête si besoin. Et comme je le disais plus haut, un mensonge c’est le début des problème aux États-Unis ! Cela fait 20 ans que j’ai lancé ce blog et je fais en sorte de TOUJOURS donner des conseils respectueux de la loi, pour que les étrangers qui viennent aux USA n’aient aucun problème. Après chacun fait ce qu’il en veut ! Mais vous ne m’entendrez jamais conseiller des choses illégales.
          Bons préparatifs,
          Didier

          • Bonjour Didier !
            Merci pour votre réponse,
            J’ai annulé mon airbnb et logerai chez mes amis, ce sera beaucoup plus simple et je me sentirai mieux !
            Marion

  4. Salut moi j’ai un visa de transit c-1 pour les usa car je vais à Nicaragua comme mon pays est exempté du visa avec le Nicaragua j’aurais appris le visa C-1 est valable pour 29 jours
    Mais ja reserver 2 vol le premièr fais escale à New York
    Et le 2ème billets électroniques 2 jours après que quitte New York pour Managua- Nicaragua .
    Histoire de passer 2 jours à New York est-ce que j’aurais pas de problème avec l’immigration alors que j’ai mon billet électronique pour New York Managua ,car je suis de la Tunisie.

  5. Bonjour
    Je vais tres bientôt a los angeles pour visiter. Je ne parle pas un mot d’anglais et j’appréhende énormément le passage à l immigration. On dit que les agents ne sont pas commodes … le prennent ils mal si on leur dit directement qu’ on parle pas anglais ? J’y vais avec un ami et on m’a prévenu que seul les membres de la famille peuvent passer ensemble …

    • Bonjour Marie,
      Le passage de l’immigration américain n’est pas un examen d’anglais 😉 Vous avez parfaitement le droit ne de pas savoir un seul mot d’anglais. Et, en réalité, il y a énormément de personnes qui, chaque jour, passe l’immigration américain sans parler un seul mot d’anglais. Vous serez looooin d’être la seule. Donc, dites simplement « sorry, I don’t speak english » et vous suivrez ce qu’il vous demandera de faire. Soit il vous fera des gestes pour vous montrer les instructions, soit il demandera à un autre passager de venir traduire. Ce n’est pas un problème !

  6. Bonjour,
    Je compte aller au Etats Unis avec mon conjoint au mois d’aout seulement suite à un probleme administratif mon conjoint n’a pas de prenom sur ses papiers d’identité ( c’est marqué XXX pour son prénom) pensez vous que cela causera un probleme au douane???? Merci

    • Bonjour Anne-Sophie,
      Oui cela va poser problème et pas qu’aux États-Unis ! Si l’erreur est le fait de l’administration, ils doivent refaire les papiers et lui faire un passeport correct. J’ai déjà eu le cas sur un permis de conduire et l’administration a corrigé 😉
      Bons préparatifs pour New York !
      Didier

  7. Bonjour

    Depuis 2013 je visite NYC une fois par an, la 1ére fois j’ai donné une adresse d’un hôtel et j’ai passé sans problème et comme j’ai tombé amoureux de la ville je la visite fidèlement une fois pas an mais chaque fois j’arrive ils me font passer dans une salle d’attente Et attend mon tour, deux à trois question puis je passe et toujours la même question sur l’adresse Que j’ai donné (d’un ami à moi américain).

    Je retourne trais bientôt (le 29 juin 2019 ) et j’envisage les donner l’adresse d’un hôtel et une fois je passe j’annule ma réservation et je part chez mon ami ,

    NB: je n’ai jamais resté toute la période de séjour a NYC je passe la moitie de mon séjour a NYC et l’autre moitie dans un autre état .

    Tu penses que je vais réussir ?

    Merci.

    • Bonjour Ken,
      Je ne peux pas répondre à la place de l’immigration américaine, qui a tout son dossier sous les yeux. Mais une chose est sûre : faut éviter de faire des petites combines et de tenter de gruger ! Si l’officier de l’immigration a un doute et qu’il appelle l’hôtel le jour de ton arrivée et que, forcément, tu as annulé, tu vas avoir droit au retour par l’avion suivant !
      Je ne sais pas pourquoi ils te posent tant de questions mais, si tu n’as rien à te reprocher et que tu ne cherches pas à travailler sur place, tu es dans ton droit.

  8. Bonsoir ,

    Ma copine et moi aimerions partir à Miami ensuite Cuba , on est déjà au courant des 12 catégories, ma question se porte plutôt pour le retour , vu que notre vol retour on revient à Miami pour prendre l’avion vers la France, est ce que vous pensez qu’ils sont capable de nous demander notre programme complet à l’immigration? ce qu’on a fait à Cuba?

    Merci pour vos réponses,

    • Bonjour Mathieu,
      Si vous êtes de nationalité française et que vous ne faites rien d’illégal à Cuba, aucun souci !

  9. Bonjour Didier, je tiens à vous remercier pour les informations que vous nous donner ainsi que votre dévouement. Après un séjour de près de 3 mois, je suis revenu aux USA 8 jours après. L’agent de l’immigration m’a demandé le but de ma visite et je lui ai simplement dit la vérité, à savoir que je suis venu étudier le marché Américain il m’a dit qu’il me faut un visa d’affaires. Quelques heures plus tard, j’étais dans un avion direction Paris. Je me suis rendu dans une ambassade américaine à la Barbade pour demandé un visa m’autorisant à retourner, ce qui m’a été refusé car pour l’agent je vis à Paris. De paris en 1999 j’ai eu un refus auprès de l’ambassade. Juillet 2001 en passant par la frontière Canadienne (voie terrestre) j’ai été autorisé à entré pour un séjour d’une durée de 15 jours.où je passa 7 jours. Octobre 2005 soit un peu plus de 5 ans après mon passage par la frontière Canadienne j’ai été une nouvelle fois refoulé et d’après l’agent il ne comprenait pas la raison pour laquelle du Canada j’ai pu entrer sur le territoire Américain. Il m’a dit vous devez avoir un visa pour revenir ici. Bientôt 14 années se sont écoulées, j’ai la peur au ventre, alors que je voudrais dans un premier temps faire un tour pour ouvrir une LLC et un compte bancaire. et plus tard je voudrais obtenir un visa E2 investisseur (je prépare les Sous nécessaires) pour l’investissement
    Je vous remercie d’avance d’avances des conseils que vous me promulguerez.

  10. Bonjour Didier.

    Moi et mon mari prévoyons de partir aux usa, probablement en Floride. Seulement mon mari a un casier judiciaire. Il a fait de la prison pour drogue. Avons nous un chance de passer avec l’esta ou le Visa? Je n’ai pas encore fait de demande. Vous pensez que c’est peine perdu.

    Merci

    • Bonjour Siham,
      Votre mari doit demander un Visa, car l’ESTA sera refusé à cause des questions d’admissibilité. Après, à partir du moment où il a purgé sa peine et que la page est tournée, il n’y a pas de raison que son Visa soit refusé.
      En tout cas, qu’il ne tente pas de voyager l’air de rien avec un ESTA. Les casiers judiciaires sur ce type de faits sont partagés entre les pays, surtout avec les USA.
      Tenez-moi au courant,
      Didier

  11. Bonjour Didier, voilà c’est plus une question pratique. Cela fait 4 fois que je voyage aux États Unis, sans aucun problème ! Mais cette fois ci mon mari et moi même emmenons avec nous ma cousine qui aura 17 ans au moment du voyage, et je voulais savoir, à l’immigration est il possible de passer avec elle ?! (Car pour les précédents voyage, une fois arrivé à l’immigration, le simple fait de passer avec mon mari m’etait refusé !) merci d’avance

  12. Bonjour,

    Je souhaiterai aller à New York pour un séjour de 10 jours dans un airbnb, ce serait la première fois que je m’y rends. Mais à un mois d’intervalle avec mon voyage à Istanbul, pensez vous que le fait que je sois allé un mois avant en Turquie pourrait poser problème ? (J’ai un passeport français).

  13. Bonjour Didier,
    Je vais à new York avec ma mère , j’ai un ESTA et elle a un visa (car a voyagé en touriste en Iran). Peut on passer l’immigration ensemble, elle ne parle pas très bien anglais?
    Merci d’avance pour votre réponse

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.