J’ai visité pour vous… le Ground Zero Museum Workshop

Le Ground Zero Museum Workshop est un musée consacré au 11 septembre 2001 qui mérite largement le détour. Une visite inédite !

Une visite à effectuer librement avec un audioguide. (Photo Didier Forray)

Un musée personnel sur le 11 septembre 2001

  • Même s’il est lui aussi dédié aux attentats du 11 septembre 2001, le Ground Zero Museum Workshop n’a absolument rien à voir avec le musée national du 11 septembre. Hormis le thème, on pourrait même dire que tout les oppose. Le National September 11 Museum est un immense musée public posé sur le site même du World Trade Center alors que le Ground Zero Museum Workshop est un tout petit musée privé situé dans le Meatpacking District. Un musée tellement petit que j’ai manqué l’entrée en passant dans la rue !
  • Pour visiter, vous devez avoir réservé votre billet à l’avance car il s’agit en fait d’une visite guidée (vous pouvez réserver votre billet directement sur cette page consacrée au Ground Zero Museum Workshop). Rendez-vous à l’heure convenu au n°420 de West 14th Street, entre la 9th Avenue et Washington Street. Pour repérer l’entrée du musée, prêtez attention à la petite pancarte posée sur le trottoir, juste en face d’une porte avec un interphone. Si vous êtes le premier sonnez, sinon attendez.

Comment se déroule la visite du Ground Zero Museum Workshop ?

  • Quelques minutes avant l’heure de la visite, un jeune guide descend vous accueillir sur le trottoir et vous explique rapidement le concept du musée. Le Ground Zero Museum Workshop a été fondé par Gary Marlon Suson, un photographe qui a été choisi en 2001 comme photographe officiel des pompiers. A ce titre, ce photographe a été le seul à pouvoir prendre des photos des opérations de déblaiement, en dehors des photographes judiciaires de la police new-yorkaise dont les photos n’ont pas été rendu publiques.
  • Après une courte introduction, le guide emmène le petit groupe au 2ème étage de l’immeuble. Et là c’est vraiment une grande surprise : le musée consiste en fait en une seule petite pièce. Je ne m’attendais absolument pas à ça ! Des photos de Gary Marlon Suson recouvrent les murs, ainsi qu’une foule d’objets.
  • Au centre, un grand canapé blanc et des tabourets. Le guide poursuit ses explications sur la création du musée et propose de voir des interviews de Gary Marlon Suson à la télévision. Le photographe y explique ce que les pompiers attendaient de lui pour cette mission de documentation très particulière et comment il a vécu cette expérience jusqu’en mai 2002.
Ground Zero Museum Workshop
Le musée a prévu les mouchoirs… (Photo Didier Forray)

Une collection d’objets sur le 11 septembre 2001

  • Une musique triste et lancinante enveloppe la pièce. Je regarde les visiteurs et je vois que tout le monde affiche une mine grave. Le guide aussi a senti cette ambiance lourde qui tombe d’un coup sur le groupe. Aussitôt, il nous regarde alors avec un grand sourire et, de façon étonnante, lance : « ne soyez pas tristes, il faut simplement se souvenir de ce qui s’est passé ! » Une petite phrase qui va vraiment détendre l’atmosphère.
  • Il se propose alors de présenter quelques photos et quelques objets exposés dans la pièce. Pour commencer, il s’arrête sur ces croix découpées dans des restes de poutres du World Trade Center. Moment d’émotion quand le guide propose a chacun de tenir ces morceaux de métal. « Vous tenez là un morceau d’Histoire », commente-t-il sobrement. Autre objet impressionnant : ces amas de morceaux de verre qui recouvraient la façade des deux tours. « Contrairement à ce que l’on peut penser, on n’a retrouvé que très peu de verres sur le site de Ground Zero car tout s’est volatilisé lors des effondrements », poursuit le guide », « au total, si on regroupait tous les morceaux de verre recueillis pendant les recherches, on aurait à peine de quoi remplir un coffre de voiture ».
  • Le guide poursuit en présentant d’étranges canettes de bière des années 70. « Elles datent de l’époque de la construction du World Trade Center et ce sont les ouvriers qui les cachaient entre les poutres », raconte le guide.
  • Enfin, voici la pièce la plus importante : là, entre les objets, se trouve un petit morceau de l’un des avions qui s’est écrasé contre le World Trade Center. « Je ne vous demande qu’une chose », reprend le guide, « ne prenez pas en photo cette pièce ». Tout le monde respectera cette consigne.
Ground Zero Museum Workshop
Un morceau de verre du World Trade Center. (Photo Didier Forray)

Une exposition à visiter à votre rythme

  • Après ce survol des principaux objets, le guide propose alors à chacun de découvrir l’exposition à son rythme. Prenez votre temps : vous pouvez rester le temps que vous voulez ! Equipé d’un audioguide, il suffit alors d’entrer le numéro correspondant à chaque objet pour pouvoir écouter le commentaire de Gary Marlon Suson.
  • L’audioguide est disponible en français mais si vous parlez anglais, je vous conseille vraiment de choisir l’anglais car vous aurez alors la voix du photographe. Celui-ci vous raconte le contexte de chaque image ou l’histoire de chaque objet. Les récits sont passionnants et riches en détails et en anecdotes. Le Ground Zero Museum Workshop permet de découvrir le 11 septembre 2001 d’une façon complètement différente, avec un focus sur les opérations de recherches plutôt que la seule chronologie des faits.
  • Un petit conseil que je vous donne : allez aussi jeter un œil aux toilettes. A gauche du lavabo, vous verrez le diplôme de chef de bataillon honoraire des pompiers de New York qui a été décerné à Gary Marlon Suson. Je demande alors au guide pourquoi ce diplôme honorifique se trouve dans un tel endroit, un lieu certes très propre mais pas franchement habituel pour exposer un tel honneur. « C’est une demande de Gary », me répond le guide en souriant, « il veut que le cœur du musée soit consacré aux événements et à demandé à ce que sa personne se trouve au pire endroit, donc aux toilettes ». Une belle leçon de modestie !
Ground Zero Museum Workshop
Un calendrier retrouvé dans les décombres. (Photo Didier Forray)

Le Ground Zero Museum Workshop en vidéo

Pour vous faire une idée des lieux et de l’ambiance, je vous propose de découvrir aussi le musée à travers cette vidéo que j’ai réalisé :

Didier Forray
Journaliste spécialiste du tourisme, j'ai fondé le site CNEWYORK en 1999 et je suis aussi l'auteur du guide de référence DESTINATION NEW YORK.

4 Commentaires

  1. lemiegre

    Bonjour,
    J’ai eu cette chance de visiter le Ground Zero Museum Workshop avec Gary, ce fut une belle rencontre, c’était aussi très émouvant.
    Je le recommande. Merci Gary.
    Bonne continuation.

  2. Synthia

    Bonjour,

    Si on ne parle pas anglais est ce que ce possible de faire cette expo?
    L’audio guide on le trouve où?

    • katia

      Bonjour Synthia,

      L’audioguide est remis à l’entrée du Ground Zero Museum Workshop.

      Si vous ne parlez pas anglais, sachez que vous verrez beaucoup de photos et d’objets qui ne nécessitent pas d’explications.

      D’ailleurs le musée a été fondé par un photographe.

      Bonne visite

  3. Girardot

    Bonjour, merci beaucoup pour cette adresse. Nous avons eu le privilège de rencontrer Gary, très sympathique et disponible. Son témoignage est incroyable et très émouvant. Je lui ai aussi montré le guide : il était très surpris et honoré de figurer dans un guide français !! Il connaît la France et adore les quiches lorraines. Il a juste été surpris par le terme « appartement » pour désigner le lieu : il s’agit en fait de son ancien studio photos et tout l’immeuble est à destination professionnelle… Un endroit incontournable pour ressentir cet horrible évènement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici