Quels médicaments emporter à New York ?

1

Parce qu'il vaut mieux prévenir que guérir, Judith vous dit tout ce que vous devez savoir pour constituer votre trousse à pharmacie pour New York.

médicaments pharmacie new york
Prévoyez votre petite trousse de médicaments pour votre voyage à New York

Comment transporter des médicaments dans l’avion ?

Judith
Les conseils de Judith

Avant toute chose, un petit point sur les règles qui encadrent le transport des médicaments lorsque l’on prend l’avion : dans la pratique, la grande majorité des médicaments sont autorisés, avec leur emballage et leur notice afin d’éviter toute confusion.
Pour les médicaments qui sortent de l’ordinaire, hors Doliprane par exemple, n’oubliez surtout pas d’emporter l’ordonnance originale signée par votre médecin traitant. Le nom du médicament doit être identique sur l’ordonnance comme sur son emballage. Pensez-y pour les médicaments génériques.
Autre chose à savoir : tous les médicaments sont généralement acceptés en cabine et je vous conseille de les garder avec vous dans votre bagage à main, pour éviter de perdre vos médicaments si votre bagage en soute est égaré en chemin…
Vous pouvez prendre avec vous les crèmes, gels, aérosols, comme la Ventoline, si la capacité du tube ou du flacon est inférieure ou égale à 100 ml. Sachez aussi que le total maximum de tous les produits liquides ne doit pas dépasser 1 litre. Lors du passage des contrôles de sécurité, placez les crèmes et liquides dans un sachet transparent.

Que mettre dans sa trousse à pharmacie ?

La trousse à pharmacie de voyage est indispensable pour partir l’esprit tranquille ! Voici une check-list qui vous résume tout ce dont vous aurez potentiellement besoin :

Les indispensables

  • Des médicaments contre la fièvre et les douleurs : aspirine, paracétamol, ibuprofène (Doliprane, Dafalgan, Nurofen, Advil…). Si vous partez avec vos enfants, prévoyez les formes pédiatriques, en sirop ou en dosettes de solution buvable, plus faciles à transporter.
  • Des médicaments contre le rhume, de type décongestionnant, et des pastilles pour le mal de gorge.
  • Des antispasmodiques contre les douleurs digestives ou gynécologique : Spasfon ou Spasmocalm.
  • Un traitement contre les diarrhées et un anti-vomitif (Vogalib). Partez avec de quoi tuer dans l’œuf une gastro !
  • Des pansements type hydrocolloïdes, dits « seconde peau », ou des compresses et du ruban adhésif. A New York, vous marcherez beaucoup et vous ne serez pas à l’abri des ampoules… Si vous partez sur l’option ruban adhésif, prévoyez une petite paire de ciseaux mais veillez à ne pas l’emmener en cabine. Les ciseaux doivent voyager en soute.
  • Une protection solaire et après solaire si vous partez en période estivale. Attention aux coups de soleil !

A voir selon chacun

  • Des unidoses de sérum physiologique. Pratique notamment pour la sécheresse des yeux.
  • Un antiseptique locale (chlorhexidine, bétadine) de préférence en unidoses et des compresses imprégnées.
  • Une solution de réhydratation orale.
  • Si vous êtes sujet au mal des transports, prévoyez un antiémétique, Mercalm ou Nausicalm.
  • Un décontractant musculaire.
  • Un antihistaminique, si vous êtes sujet aux allergies : Aerius ou Inorial.
  • Un spray réfrigérant pour soulager les douleurs traumatiques et hématomes de type Urgo.
  • Un tube de Biafine en cas de coup de soleil ou de brûlures.
  • Un thermomètre.
  • Une pince à épiler.
  • Si vous avez le sommeil léger, prévoyez un masque de sommeil et des bouchons anti-bruit type EAR ou des boules Quiès.
  • Si vous avez des lunettes de vue, prenez votre paire de secours.
  • Si vous avez une tendance à l’insuffisance veineuse, portez des bas de contention pendant le voyage en avion.

Que faire s’il vous manque quelque chose ?

duane read
Le rayon pharmacie dans un Duane Read.

Si vous vous rendez compte, une fois sur place, que vous avez oublié quelque chose, pas d’affolement : New York est l’une des plus grandes métropoles mondiales et vous trouverez parfaitement de quoi vous soigner !
Rendez-vous dans les drugstores, Duane Reade et Rite Aid. Certains sont ouvert 24h/24) et ils vendent une foule de médicaments en libre service.
Vous verrez aussi un comptoir « Prescriptions » : il s’agit du comptoir pour retirer les médicaments qui peuvent uniquement être achetés sur ordonnance. N’hésitez pas à demander aux pharmaciens : ils sauront bien vous conseiller !

Tombée folle amoureuse de New York, Judith connaît la Big Apple comme sa poche ! :-) Elle est aujourd'hui modératrice sur notre groupe Destination New York sur Facebook et présente ses trouvailles et bons plans dans sa rubrique "Le New york de Judith".

1 commentaire

  1. Coucou ! Pour notre bagage à main, vaut t-il mieux avoir un papier du médecin en anglais + son cachet disant qu’il nous autorise à transporter tel ou tel médicament ? (même des simples anti douleurs) merci !

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.