10 pièges classiques pour les touristes à New York

1

Quand on est un touriste à New York, il y a des petites choses auxquelles on se fait systématiquement avoir une fois. En lisant cet article, vous voilà prévenu(e) !

pièges métro New York
Ne confondez pas Uptown et Downtown... (Photo Marcin Wichary)

1/ Confondre métro Express et métro Local

Un métro à quai à New York
Un métro entre à quai à New York. (Photo Alejandro Mallea)

Lors de votre premier séjour à New York, vous finirez forcément par vous faire avoir à un moment donné en montant dans le mauvais métro. A New York, il existe en effet deux types de métros : les trains Local, qui s’arrêtent à toutes les stations, et les trains Express, qui sautent des stations et avancent du coup bien plus vite.
Le seul problème c’est que, lorsqu’on arrive sur le quai et qu’un métro s’apprête à partir, le bon vieux réflexe français consiste à se dépêcher et à entrer dans la rame avant que les portes ne se ferment. Et là c’est le drame quand vous constatez que vous êtes dans un métro Express qui vous emmènera bien plus loin que prévu.

2/ Prendre le métro dans la mauvaise direction

métro New York
Scrutez les panneaux dans le métro.

Autre grand classique dans le métro de New York : confondre les métros Uptown, qui vont vers le Nord, et les métros Downtown, qui vont vers le Sud.
La méprise est d’autant plus facile quand le métro est à quai et qu’on monte à bord de la rame sans trop regarder. Un conseil : avant de monter, assurez-vous d’être dans la bonne direction !
Pour tout savoir sur les transports à New York, rendez-vous dans la rubrique consacrée au métro de New York.

3/ Pas de monnaie dans le bus

New York Bus
Faites de la monnaie avant de prendre le bus ! (Photo Umesh Gopinath)

Si vous avez une carte de transport valable pour la semaine, la fameuse MetroCard, voici un problème auquel vous allez échapper. Mais si vous devez prendre le bus sans MetroCard, attention à ne pas vous faire avoir : vous devez effectivement savoir qu’il faut absolument avoir l’appoint pour acheter un billet de transport dans les bus.
Si vous n’avez pas l’appoint, deux solutions : soit le conducteur vous passe une soufflante parce que vous auriez dû le savoir et vous bloquez l’entrée de son bus, soit vous descendez faire l’appoint dans une boutique pour prendre le bus suivant.

4/ La glace dans les boissons

glaçons dans un verre à New York
Les Américains raffolent des glaçons…

La première fois que vous commanderez un cola ou toute autre boisson aux Etats-Unis, vous vous ferez forcément avoir : le serveur vous ramènera votre boisson avec la moitié du verre généreusement remplie de glaçons. C’est ainsi que les Américains aiment leurs boissons ! Le pire c’est que vous vous retrouvez à payer pour un verre entier de cola mais qui contient de l’eau à moitié…
Pour éviter de vous faire avoir, mentionnez dès la commande que vous voulez votre boisson mais « no ice », sans glace. Et assurez-vous que le serveur a bien compris. N’hésitez pas d’ailleurs à renvoyer votre boisson si le serveur a oublié en cours de route et qu’il vous apporte un verre à moitié rempli de glaçons…

5/ La commande qui reste en rade

New york starbucks
Choisissez-vous un prénom américain !

Dans les Starbucks et dans certains restaurants de New York, vous avez la possibilité de commander votre boisson ou votre burger et d’attendre qu’on vous appelle pour récupérer votre commande. Un système très pratique à condition de prendre les devants. Car, quand on est européen, on débarque avec un prénom le plus souvent imprononçable pour les Américains.
Laissez-moi ainsi vous raconter mon grand moment de solitude au Burger Joint, un petit restaurant à burgers dans l’hôtel Parker Méridien. Je venais d’arriver à New York pour la première fois et, alors qu’on me demandait mon prénom, je répondis « Didier ». Le serveur nota ce qu’il avait entendu sur un papier et je m’installais tranquille. Quelques minutes plus tard, alors que les prénoms fusaient au fur et à mesure, le brouhaha s’intensifiaient et je sentais une panique chez les serveurs. Tout le monde se retournait à la recherche d’un certain « Daïedaïe »… C’est à ce moment que j’ai réalisé que j’étais le fameux « Daïedaïe »… Depuis cette aventure, je préfère soit donner un prénom américain, Mark ou Philip, soit Barrack, histoire d’être reconnaissable.

6/ Des portions gargantuesques

Un pancake géant...
Un pancake géant…

Après quelques heures de marche dans les rues de New York, vous aurez forcément une faim de loup. Attention toutefois à ne pas avoir les yeux plus grands que le ventre ! Les restaurants new-yorkais ont effectivement l’habitude de servir des portions plus que généreuses dans des assiettes énormes. Si vous avez pris une entrée et un plat principal, vous verrez que vous n’aurez plus faim pour le dessert.
Je vous conseille d’ailleurs de commander un dessert pour deux, quitte à en commander un deuxième ensuite si vous avez encore faim. Mais, bien franchement, il est impossible de sortir de table à New York en ayant encore faim.

7/ La climatisation, ennemi public n°1

Préparez-vous à grelotter dans le métro de New York
Préparez-vous à grelotter dans le métro de New York !

Les Européens n’ont absolument pas la même façon d’utiliser une climatisation, et vous le ressentirez dès votre arrivée à l’aéroport ! En Europe, les climatisations sont généralement réglées de façon assez douce, ou en tout cas de façon mesurée. Aux Etats-Unis, l’air conditionné est toujours réglé au plus bas, afin de rendre l’air sec et casser l’humidité. Le résultat ? Sur le Forum New York, on ne compte plus les histoires d’angines ou de rhumes attrapés à New York.
Vous devez donc absolument faire attention et toujours avoir un pull à portée de main, dans votre sac à dos. Cela est d’autant plus important en été, lorsque la différence de température atteint des sommets. Méfiez-vous notamment du métro : les quais ne sont pas climatisées et la température y est infernale alors que les rames sont climatisées et dignes de chambres froides… Coup de froid assuré !

8/ Les prix hors taxes

restaurant new york
Taxes et services ne sont jamais compris ! (Photo Joe Shlabotnik)

Voici certainement le piège le plus vicieux à New York. Et celui qui va vraiment vous coûter de l’argent ! Posons le contexte : vous faites tranquillement vos courses dans un magasin ou vous regardez la carte d’un restaurant et vous décidez d’acheter ou d’entrer manger. Mais voilà : au moment de payer que vous vous rendrez compte que les prix affichés sont des prix hors taxes ! C’est ainsi : à New York, comme ailleurs aux Etats-Unis, la pratique consiste à afficher les prix hors taxes et à ajouter la taxe au moment du passage en caisse…
Dans le cas des restaurants, vous devrez en outre ajouter le service, soit l’équivalent de deux fois la taxe. Mieux vaut le savoir et faire ses calculs avant !

9/ Le coup de chaud qui laisse froid

Pièges Thermomètre
Un thermomètre en Celcius et en Farenheit. (Photo Christer Edvartsen)

Lors de vos premiers pas à New York, vous vous ferez forcément avoir en regardant la météo sur une chaîne américaine ou sur les écrans de Times Square. Et oui : les températures ne sont pas en degrés Celsius mais en degrés Fahrenheit. Si vous voyez 30°F à la télévision ou sur un écran de Times Square, sortez votre plus gros pull : il fait -1°C ! En revanche, n’ayez aucune crainte si vous voyez le thermomètre afficher les 80°F : il ne fait qu’un bon 26°C.

10/ Des kilos de centimes dans les poches

pièces dollars
Organisez votre porte-monnaie ! (Photo Mary-Lynn)

Quand on se retrouve à la caisse d’un magasin à New York, on est souvent pris par le rythme qui fait qu’il faut vite payer et vite partir. Et, souvent, il est bien plus simple de tendre un billet sorti de la poche plutôt que de prendre le temps de fouiller dans ses pièces pour faire l’appoint. Une erreur ! Car, au bout de quelques jours à New York, vous vous retrouverez avec des dizaines de centimes dont vous ne saurez plus trop quoi faire.
Maintenant que vous le savez, organisez-vous pour regrouper vos pièces et être capable de dégainer facilement 2 dollars en pièces. Pensez aussi à épuiser votre stock de pièce dans les distributeurs automatiques, notamment pour acheter des timbres dans les bureaux de poste ou des billets pour le PATH, le métro qui relie New York au New Jersey.

J'ai fondé le blog ©New York en 1999. Objectif : vous aider à préparer au mieux votre voyage à New York ! N'hésitez pas à me contacter par e-mail à l'adresse didier@cnewyork.net. NOUVEAU : découvrez mon guide de 250 pages sur New York paru en novembre 2017 : Destination New York.

1 commentaire

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.