Comment trouver un vol pas cher pour New York ?

0

Parce que les billets d'avion représentent un gros budget dans un voyage pour New York, voici mes conseils pour trouver des vols moins chers.

Un Airbus 380 d'Air France. (Photo Abdallah H.)

1/ Réservez le plus tôt possible

Depuis quelques années, les règles ont changé en matière de billets d’avion : désormais, les compagnies aériennes proposent les prix les plus bas lorsque le vol « ouvre » à la vente puis le prix augmente peu à peu jusqu’à culminer les jours précédents le départ. Pour trouver les meilleurs tarifs, je vous conseille donc de réserver votre billet d’avion pour New York le plus tôt possible, idéalement 6 mois avant. En revanche, ne comptez pas trouver un bon prix si vous vous y prenez 15 jours avant.

2/ Voyagez en période creuse

Les compagnies aériennes ne sont pas folles : elles adaptent bien évidemment les prix de leurs billets en fonction des saisons et de la demande telle qu’elles l’anticipent. Si vous comptez partir à New York du 23 décembre au 1er janvier, vous trouverez forcément des prix plus élevés que pour le mois d’octobre, un mois creux.
Autre pic de l’année : l’été, lorsque toutes les familles voyagent pour les grandes vacances. Si vous le pouvez, essayez de programmer votre voyage sur les périodes plus creuses, au printemps et en automne. En plus, ce sont deux périodes idéales pour visiter New York !
Enfin, attention aux dates très prisées comme par exemple la semaine autour du marathon de New York en novembre : les compagnies aériennes profitent évidemment de l’engouement pour la destination et augmentent leurs prix.

3/ Soyez flexible sur les jours de votre voyage

Les vols sont moins chers en milieu de semaine !
Les vols sont moins chers en milieu de semaine !

Evitez de partir et de revenir le week-end et privilégiez un départ et un retour en semaine. Il y a effectivement plus de personnes qui veulent voyager d’un week-end à l’autre car cela fait moins de jours de vacances à poser. Et les compagnies aériennes le savent bien… Voir l’exemple sur la capture d’écran ci-contre réalisée sur le site d’Air France : les vols sont moins chers du mardi au jeudi et augmentent de 5 euros du vendredi au lundi.

4/ Soyez flexible sur l’aéroport de départ

Les prix d’un vol entre l’Europe et New York peut être très différent selon l’aéroport de départ. Si vous habitez dans le Nord de la France, cela peut donc valoir le coup de regarder les prix au départ de Paris mais aussi au départ de Bruxelles. Idem si vous habitez dans l’Est : regardez aussi les prix au départ de Francfort et Genève. Vous aurez parfois de jolies surprises !

5/ Rendez-vous sur les sites des compagnies aériennes

Un A380 de Lufthansa. (Photo Kentaro Iemoto)
Un A380 de Lufthansa. (Photo Kentaro Iemoto)

Là aussi, les règles du jeu ont changé : depuis quelques années, les compagnies aériennes veulent reprendre la main sur la commercialisation de leurs billets. Et quel est le meilleur moyen pour y parvenir ? Proposer les prix les plus bas ! Vous pouvez donc parfaitement faire votre recherche sur des comparateurs de vols mais, avant de réserver, faites absolument la recherche sur le site web de la compagnie aérienne qui vous intéresse. Vous avez toutes les chances de trouver un tarif moins cher. Sachez par exemple que, depuis l’été 2015, Lufthansa applique une taxe de 16 euros sur tous les billets d’avion qui ne sont pas achetés en direct sur son site. Du coup, pour un Paris-New York via Francfort sur Lufthansa, mieux vaut passer sur le site de la compagnie aérienne. Même chose pour Swiss, qui fait partie de Lufthansa.
Notez qu’en allant directement sur le site des compagnies aériennes, vous pourrez d’ailleurs éventuellement trouver des promotions. Ces promos ne sont évidemment le plus souvent disponibles qu’en direct !

6/ Surfez et achetez depuis des endroits différents

Quand vous surfez sur Internet, vous ne restez pas anonymes. Les sites que vous visitez sont enregistrés ainsi que vos clics et votre navigation. Et les sites commerciaux exploitent ces données pour pouvoir vous pousser telle ou telle offre. Faites ce test : cherchez un billet d’avion entre Paris et New York. Quelques minutes plus tard, lorsque vous surferez sur des sites de journaux ou blogs qui affichent des publicités, vous risquez fort de voir apparaître des pubs pour des vols Paris-New York. Cela n’a évidemment rien d’un hasard !
Pire, certains sites pratiquent l’IP Tracking. C’est à dire qu’ils repèrent l’adresse de votre ordinateur sur votre réseau et modifient les prix au fur et à mesure de vos visites. Si vous cherchez un billet d’avion le lundi, le mardi puis le mercredi, vous avez toutes les chances de voir des prix plus élevés le jeudi ! Cette pratique est évidemment pas normale mais pas illégale pour l’instant. En France, une loi doit justement être votée par le Parlement pour encadrer l’IP Tracking afin de faire cesser ces pratiques qui ont pour but de « collecter des données personnelles lors d’une connexion sur les réseaux de communications électroniques en vue d’augmenter artificiellement les prix d’un service ou d’une prestation en ligne à l’occasion d’une connexion ultérieure ». La loi a été présentée en janvier 2016 mais, pour l’heure, en l’absence de loi, chacun peut donc encore faire ce qu’il veut et c’est encore le Far West sur Internet…
Et si aucun site ou compagnie aérienne ne reconnaît s’adonner à l’IP Tracking, on peut tout de même en douter : qui pourrait résister à la tentation d’augmenter son prix quand on sait que le client veut acheter tel produit bien précis ?
Alors comment contourner l’IP Tracking ? Deux solutions ! La première : faites toutes vos recherches sur un ordinateur chez vous puis, le jour où vous êtes décidé pour telle compagnie, réservez depuis un autre ordinateur depuis un bar, un restaurant ou votre lieu de travail. Deuxième solution : réservez tôt et via le site de compagnie aérienne mais réservez aussitôt, le jour de votre première consultation. A quoi bon payer plus cher si vous êtes déjà décidé sur les dates et le nom de la compagnie aérienne. Les sites pourront toujours vous tracker, trop tard les billets sont achetés !

7/ Inscrivez-vous au programme de fidélité

Cartes de fidélité compagnies aériennes
Cumulez les cartes de fidélité ! (Photo Mattes)

Vous avez la carte de fidélité Flying Blue d’Air France ? Rien ne vous empêche d’avoir aussi les cartes des autres alliances aériennes, Oneworld (British Airways) et Star Alliance (Lufthansa). Sur les vols longs courriers, le gain de miles reste effectivement toujours conséquent et vous ne savez jamais avec quelle compagnie aérienne vous volerez plus tard. Du coup, faites vos provisions de miles à chaque fois, quelle que soit la compagnie. Vous pourrez ensuite les échanger contre un billet gratuit ou des services, notamment l’accès aux salons à l’aéroport ou des surclassements en Premium Eco ou Business toujours appréciables.

8/ Et si vous alliez à New York par un autre chemin ?

Une dernière astuce pour payer votre billet d’avion moins cher pour New York : pourquoi ne pas aller à New York via une autre destination, notamment les villes voisines de Philadelphie ou Boston. Les vols peuvent être parfois bien moins chers. Soyons franc toutefois : l’économie réalisée sur le billet d’avion sera certainement aussitôt perdu sur l’aller-retour en train ou en bus vers New York. Mais ça peut être l’occasion de visiter une seconde ville américaine pour le même prix qu’un voyage direct à New York.

J'ai fondé le blog ©New York en 1999. Objectif : vous aider à préparer au mieux votre voyage à New York ! N'hésitez pas à me contacter par e-mail à l'adresse didier@cnewyork.net. NOUVEAU : découvrez mon guide de 250 pages sur New York paru en novembre 2017 : Destination New York.

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.