Ces deux tours que je n’ai pas connues

6

A la veille des commémorations du 11 septembre 2001, Marjorie revient sur ce sentiment particulier qui touche ceux qui n'ont pas connu les tours jumelles du World Trade Center.

skyline Manhattan avant 11 septembre 2001
Les twins towers dominant la skyline de New York en août 2001.

marjorie new yorkTout le monde connait New York à travers la skyline de Manhattan, dominée jusqu’au 11 septembre 2001 par les tours jumelles du World Trade Center, les twin towers. Impossible d’échapper à ces emblèmes, plantées là depuis le début des années 70, incontournables et qui, avec le Chrysler Building et l’Empire State Building, ont rendu si familier le paysage urbain new-yorkais.
Dans mon bureau, j’ai encore aujourd’hui un poster qui date de mon adolescence avec les twin towers. Ces deux tours que vous trouviez aussi dans les génériques de Sex & the City ou Friends, ainsi que dans nombre de séries et films qui ont en toile de fond cette ville qui ne dort jamais. Pour moi New York, c’était ça !

C’était impossible que ces tours aient disparu !

Pourtant, une date a fait basculer l’Histoire de New York dans l’horreur et défiguré sa célèbre skyline. Ce cauchemar a laissé en nous cette vision, comme tatouée dans nos chairs et encore vive dans nos esprits 15 ans après, de nos tours fétiches, symboles du cœur financier des Etats-Unis, éventrées après leur effondrement, en quelques secondes après la pire attaque terroriste perpétrée sur le sol américain en cette journée fatidique du 11 septembre 2001.
Les fumées qui se dégageaient des jours après encore de Ground Zero, le nouveau nom du lieu du drame, laissaient au monde entier et aux New-yorkais une impression de moment suspendu entre la réalité et le cauchemar. C’était impossible que ces tours aient disparu ! Et pourtant…
Beaucoup de touristes et d’amis de ma connaissance ont eu la chance d’y monter et je ne peux imaginer cette sensation de perte, cette douleur incommensurable de réaliser que ces deux tours n’existent plus. Comment imaginer que l’endroit dont on a foulé le sol, ces vitres immenses que l’on a touchées, ces ascenseurs, ces bureaux, ces restaurants et ces bars, cette place au pied des 2 tours, ont été effacés à jamais.
Ces images effroyables passées en boucle des tours jumelles, frappées par des avions de ligne et s’écroulant comme des châteaux de carte, emportant avec elles tous ces innocents, n’ont pas fini de tourner dans nos esprits et se réveillent à chaque date anniversaire.

Un phénix relevé de ses cendres

La skyline ce jour là a changé de façon irréversible et son souvenir reste très prenant à travers les illuminations que la ville met en place en hommage aux deux tours fantômes, avec comme trace indélébile ces 2 grandes fontaines qui les matérialisent avec les noms des disparus et le musée, sous terre, qui revient sur cette tragique journée et ses protagonistes. A l’intérieur, vous avez l’impression de pénétrer dans un tombeau où l’émotion est si forte que des mouchoirs sont mis à votre disposition, une sensation d’étouffement m’avait même saisie et j’ai écourté cette visite.
C’est en sortant et en levant le nez vers la tour imposante nommée « Freedom tower » puis « 1WTC« , que vous vous dites que New York n’a rien perdu de sa superbe et de son pouvoir. Cette tour, perçue comme un phénix relevé de ses cendres et qui est le plus bel hommage aux victimes de cette tragédie, vous donne le frisson et la larme quand vous en atteignez son sommet : c’est là, quand le rideau s’ouvre sur la ville, que vous ne pouvez vous empêcher d’imaginer que c’est cette vue qu’avaient les employés et visiteurs des tours jumelles, cette même vue qui s’offre à nous et que nous n’avons jamais connue mais que nous continuons à pleurer chaque année.

6 commentaires

  1. Une anecdote à propos des twins towers. En février 1993 j’accède au dernier étage soit l’observatoire de la tour nord ou sud je ne me rappelle pas vraiment entre onze heures et midi . Le lendemain à la même heure à lieu le premiers attentat à la voiture piégée. Le but était déjà de faire écrouler les tours. 8 ans plus-tard c’était chose faite. J’ai vécu cela comme une fin du monde. La fin d’un monde . La fin de l’innocence…

    • Je me mets à votre place …ce qui veut dire que le destin est roi…hélas oui…ils ont réussi à mettre à genoux les Etats Unis ce jour là..mais la nouvelle tour leur fait un merveilleux Pied de nez 🙂

  2. Bravo Marjorie, un article éclaboussant d’émotions qui font mal certes, mais qui nous réunissent dans notre amour pour NYC
    ❤️????????????

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.