Que va changer l’arrivée de Donald Trump pour les touristes ?

1

Pendant sa campagne, Donald Trump n'a cessé de parler d'un renforcement des contrôles aux frontières. Que va-t-il se passer maintenant qu'il est Président ?

Donald Trump
Donald Trump veut renforcer les contrôles aux frontières.

En juillet 2016, le candidat Donald Trump avait promis qu’il mettrait en place un contrôle plus strict pour les touristes français et allemands. Pour Donald Trump, la France et l’Allemagne sont des pays « infectées par le terrorisme » et, pour lui, il est donc indispensable de contrôler l’entrée des touristes en provenance de ces pays.
Maintenant que Donald Trump est officiellement Président, voici 4 raisons de penser que rien ne changera vraiment pour les touristes européens :

1/ Les contrôles ont déjà été beaucoup renforcés

ESTA
Capture d’écran du site officiel de l’ESTA.

Si vous avez visité les Etats-Unis dans les années 90, vous vous souvenez certainement du passage de l’immigration à l’époque : deux formulaires à remplir, un tampon et c’était fait.
Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les contrôles ont été considérablement renforcés, avec la mise en place de l’ESTA, une demande d’autorisation d’entrée sur le territoire américain qu’il faut obligatoirement remplir pour pouvoir voyager aux Etats-Unis. A l’arrivée, l’agent de l’immigration prend désormais votre photo et vos empreintes. Bref, l’entrée aux Etats-Unis est déjà très stricte !
Récemment, l’administration de Barack Obama a d’ailleurs complété l’ESTA en ajoutant une question relative à votre présence sur les réseaux sociaux.
Même si l’administration Trump ajoutent des questions supplémentaires au formulaire de l’ESTA, cela ne devrait pas changer grand chose au final pour les touristes, vu le niveau déjà élevé de contrôles. Et puis, si vous n’avez rien à cacher, aucune raison de craindre quoi que ce soit !

2/ Donald Trump revient déjà sur des promesses

Donald Trump
Donald Trump virulent pendant la campagne électorale.

En décembre 2015, en pleine campagne électorale, Donald Trump avait affirmé qu’il voulait interdire l’entrée aux Etats-Unis à tous les visiteurs musulmans. Une proposition parfaitement inapplicable car contraire au Premier amendement de la Constitution américaine qui garantit la liberté de religion.
D’ailleurs, Donald Trump est déjà revenu sur cette promesse : dans une interview accordée conjointement au quotidien The Times et au magazine allemand Bild le 15 janvier 2017, il indique simplement son intention de mettre en place un contrôle aux frontières encore plus méticuleux pour les musulmans. Cela n’a donc plus rien à voir avec l’interdiction prônée en décembre 2015 !

3/ Il ne peut pas y avoir de Visas pour les Européens

Certains journaux font le buzz en affirmant que Donald Trump pourrait rétablir les Visas pour les touristes Européens. Un scénario qui ne semble franchement pas crédible pour 2 raisons :

  • Les ambassades américaines en Europe seraient totalement dépassées par les demandes. Pour mémoire, 1,6 million de Français sont allés aux Etats-Unis en 2014. On imagine les queues au consulat à Paris si chacun doit demander un Visa et passer un entretien… A cela s’ajoutent les 4 millions de Britanniques, les 2 millions d’Allemands, etc.
  • Si Donald Trump décidait de mettre en place un Visa pour les Européens, l’Union Européenne imposerait forcément la réciproque, obligeant les visiteurs américains à eux aussi obtenir un Visa pour voyager en Europe… Or, d’après les statistiques, près de 25 millions d’Américains se rendent en Europe chaque année ! Au moment où Donald Trump veut relancer l’économie américaine, la mise en place de Visas est la meilleure façon de plomber le commerce !

4/ Les Etats-Unis ont besoin du tourisme

hôtel Trump
L’hôtel Trump à Las Vegas.

Comme tous les pays au Monde, les Etats-Unis ont besoin de l’industrie touristique. L’an dernier, près de 75 millions de visiteurs étrangers se sont rendus aux Etats-Unis, dépensant plus de 210 milliards de dollars sur place. Une somme colossale ! Selon l’organisme Tourism Economics, les touristes internationaux dépensent plus d’argent aux Etats-Unis que partout ailleurs dans le Monde et l’industrie touristique emploie plus de 8 millions de personnes aux Etats-Unis.
Donald Trump, qui explique à longueur d’interviews qu’il veut créer plus d’emplois, ne pourra pas à tourner le dos à cette manne financière. Le nouveau Président des Etats-Unis sait d’ailleurs l’importance du tourisme dans l’économie : il a lui-même fondé une chaîne hôtelière à son nom, Trump Hotels.

NEWSLETTER

Si vous souhaitez être informé(e) des éventuelles modifications des conditions d’entrée pour les touristes européens par la nouvelle administration Trump, n’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter. C’est gratuit ! Il suffit de m’envoyer un e-mail à site@cnewyork.net

1 commentaire

  1. Je ne suis pas tout à fait d’accord sur l’idée que les visas ne puissent pas être rétablis. Des pays très visités en exigent (Chine, Russie, Inde). Les ambassades arrivent apparemment à fournir les demandes et cela ne décourage pas les touristes.
    D’autre part, les États Unis sont bien moins dépendants du tourisme international que les pays européens : par exemple, les stations de ski américaines ne sont fréquentées que par 3% d’étrangers alors que Val Thorens compte plus de 60% de non français. Bref, le tourisme domestique est suffisant economiquement aux US… et ces touristes n’ont pas de frontière à passer pour explorer ce pays gens comme un continent.

    Enfin l’entrée aux USA est considerée par les autorités comme un privilège et non comme un droit pour les « Aliens ».
    Enfin les visas étaient requis jusqu’en 1989 pour les français. Cela n’empêchait pas le fait que les voyages transatlantiques étaient nombreux. Alors je pense que nous devrons bientôt reprendre le chemin des ambasssades pour continuer à se rendre chez l’Oncle Sam

Posez votre question ou commentez cet article :