Comment faire pour partir vivre et travailler à New York ?

0

Vous rêvez de vivre à New York ? Le parcours est semé d'embûches mais rien n'est impossible ! Voici tout ce que vous devez savoir pour vivre le rêve américain.

green card usa
La fameuse "Green card" ou "visa de diversité".

Si vous avez pour projet de vous installer aux États-Unis, et plus particulièrement à New York, la première chose à faire et de ne pas écouter ceux qui vous disent que c’est impossible. Tout est possible, surtout en Amérique : c’est le sens même du rêve américain ! Après, le chemin qui mène à New York n’est pas simple et il faut donc préparer votre projet le plus sérieusement possible en suivant à la lettre les règles de l’immigration américaine.

1/ Préparez votre projet

  • On ne part pas vivre à New York comme on part pour une semaine de vacances. Vous devez peaufiner votre projet et vous poser ces premières questions : qu’allez-vous faire là-bas ? Surtout, comment allez-vous vivre ? Quelle activité comptez-vous faire ? Comment allez-vous payer votre loyer et votre vie sur place ?
  • Outre la question légale du visa, vous devez effectivement savoir que la vie à New York coûte très cher : les loyers sont largement équivalents aux loyers à Paris et les assurances santé sont bien plus chères qu’en Europe. En d’autres termes, vous devez partir en ayant une vision claire de vos futurs revenus à New York.

2/ Décrochez un visa de travail

  • Attention : vous n’avez pas le droit de travailler aux États-Unis si vous n’avez pas un visa qui vous y autorise. Ne comptez pas émigrer et travailler aux États-Unis avec un Esta, l’autorisation de voyage réservée aux touristes et aux hommes d’affaires : vous seriez alors dans l’illégalité et risqueriez une interdiction de 10 ans du territoire américain.
  • Il existe plusieurs de visas de travail aux États-Unis : H1B, L1, L2, E1, E2… Mais, très franchement, vous n’avez pas besoin de vous embêter à étudier chaque visa à la loupe car, si vous voulez travailler aux États-Unis, ce n’est pas vous qui ferez les démarches pour obtenir un visa. Pour pouvoir vivre et travailler à New York, ou ailleurs aux États-Unis, la meilleure solution consiste en effet à trouver une entreprise qui va vous embaucher sur place et devenir votre « sponsor » pour votre visa. C’est l’entreprise qui gèrera la question du visa !
  • Vous pouvez donc envoyer votre CV à des sociétés qui vous intéresse à New York ou à des sociétés françaises qui disposent d’antennes à New York. Le parcours ne va pas être simple mais ce n’est pas impossible, surtout si vous avez un profil recherché, si vous travaillez par exemple dans la finance, l’assurance, les sciences, l’hôtellerie, la restauration étoilée…
  • Si vous trouvez une entreprise qui vous « sponsorise » pour votre visa, vous pourrez alors obtenir un visa dit « non-immigrant », valable d’un an à 7 ans.

3/ Tentez votre chance à la loterie de la Green Card

  • Si vous n’avez pas trouvé d’entreprise qui puisse vous sponsoriser pour votre visa, rien n’est perdu ! Il existe une autre possibilité : décrocher une Green Card, une carte verte.
  • Vous en avez certainement entendu parlé : la loterie de la Green Card est une loterie officielle, organisée par les autorités américaines, qui permet d’attribuer chaque année 55 000 permis d’émigrations à des citoyens étrangers qui souhaitent s’installer aux États-Unis.
  • Ce programme, désigné officiellement sous le nom de « programme de visas de diversité », existe depuis 1990 et il a pour but de diversifier l’immigration aux États-Unis. En 2015, la dernière statistique disponible, il y a eu plus de 14 millions de participants pour 55 000 visas. Vous pensez que vous n’avez absolument aucune chance ? Lisez le paragraphe ci-dessous…
  • IMPORTANT : le programme de visas de diversité met en place des quotas précis par nationalités ! En 2015, plus de 43 000 Français ont participé pour 816 visas réservés à la France, 7200 Belges pour 107 visas pour la Belgique, 11 500 Suisses pour 194 visas pour la Suisse, près de 130 000 Algériens pour 3076 visas pour l’Algérie, près de 120 000 Marocains pour 2844 visas pour le Maroc et 8300 Tunisiens pour 221 pour la Tunisie.
  • L’inscription est gratuite et tout se passe en ligne sur le site officiel de la loterie : www.dvlottery.state.gov. Attention à bien passer par le site officiel car il existe une foule d’arnaques sur Internet en la matière : certains sites ressemblent à s’y méprendre au site officiel et vous demandent des sommes astronomiques pour vous inscrire tout bonnement à la loterie de la Green Card. Or, encore une fois, la loterie est GRATUITE !
  • Avant de vous inscrire, réfléchissez toutefois à ce que vous ferez sur place et préparer là aussi votre projet. Car, si votre nom est tiré au sort, vous devrez passer un entretien à l’ambassade américaine afin d’expliquer ce que vous comptez faire aux États-Unis et comment vous allez pouvoir y vivre. Ce n’est qu’ensuite que la Green Card vous serez attribuée ou non.

4/ Mariez-vous à un ou une New-Yorkais

  • Il existe une autre façon d’obtenir une Green Card et de pouvoir vivre et travailler légalement aux États-Unis : mariez-vous avec une personne de nationalité américaine ! Certes, je reconnais que le cas n’est pas le plus fréquent mais je me dois de vous le signaler, puisque cela permet d’obtenir directement une Green Card.
  • Alors si vous trouvez l’amour à New York, pourquoi ne pas franchir le pas jusqu’au bout ! Attention toutefois : les autorités américaines contrôlent de près les mariages, afin d’éviter les mariages blancs.

5/ Lancez votre entreprise

  • Autre possibilité moins commune mais tout aussi efficace : le visa d’immigrant investisseur (visas C5, T5, R5 et I5). Ce visa est attribué aux étrangers qui veulent créer une entreprise aux États-Unis et que comptent investir un minimum d’un million de dollars aux États-Unis ou 500 000 dollars dans une zone avec un fort taux de chômage ou dans un secteur rural. Attention, il faudra en plus vous engager à créer 10 emplois sur place en 2 ans.
  • C’est un sacré challenge mais si vous rêvez d’ouvrir un restaurant ou toute autre business à New York, ce n’est pas non plus impossible. De nombreux étrangers le font chaque année.

6/ Un visa spécial pour les sportifs

  • Enfin, sachez que le sport est une autre façon de vous faire une place aux États-Unis. Mais, attention : vous devez être un sportif de très haut niveau et intéresser un club américain. Il y a très peu d’élus mais c’est une possibilité qui existe.
  • Si vous êtes recruté(e) par un club américain, vous décrocherez alors un visa P-1 valable un an.
J'ai fondé le blog ©New York en 1999. Objectif : vous aider à préparer au mieux votre voyage à New York ! N'hésitez pas à me contacter par e-mail à l'adresse didier@cnewyork.net. NOUVEAU : découvrez mon guide de 250 pages sur New York paru en novembre 2017 : Destination New York.

Posez votre question ou commentez cet article :