Lady Gaga et New York : glam, rock et engagement

Artiste avant-gardiste au grand cœur et reine de l'électro-pop aux tenues chocs, Lady Gaga est une new-yorkaise pur sucre. Découvrez les lieux emblématiques qui ont façonné cette icône déjantée de la chanson.

Lady Gaga lors du Monster Ball Tour
Lady Gaga lors du Monster Ball Tour. (Photo Michael Spencer)

Une éducation privée « Uptown »

  • Stefani Joanne Germanotta voit le jour le 28 mars 1986, dans le quartier très chic de l’Upper East Side, au Nord de Manhattan. Faites-y un saut au détour d’une balade dans Central Park. La future Lady Gaga grandit de l’autre côté du parc, dans l’Upper West Side, dans une famille catholique d’origine italienne. La jeune fille fait ses études dans une école catholique indépendante, la Convent of the Sacred Heart, au 1 East 91st Street.
  • Un trait commun à tous les New-Yorkais d’origine italienne ressort très vite lorsque Lady Gaga évoque son enfance : la nourriture. Un bon repas italien partagé autour d’une table reste le meilleur moyen de rassembler la famille. Et si vous alliez manger dans le restaurant italien tenu aujourd’hui encore par ses parents et nommé « Joanne », le deuxième prénom de la chanteuse. L’adresse : 70 West 68th Street, entre Central Park West et Columbus Avenue. Un pèlerinage indispensable pour tout fan qui se respecte !

Greenwich Village : les débuts classiques de Lady Gaga

  • Si vous avez découvert Greenwich en notre compagnie, lors de notre visite guidée de Greenwich Village, vous le savez : ce quartier typique est le fief des étudiants de la New York University et le berceau culturel de la libération artistique de la fin des années 1950. Greenwich a vu l’émergence du mouvement culturel de la Beat Generation, emmené par Bob Dylan et Allen Ginsberg.
  • Pas encore devenue Lady Gaga, Stefani Germanotta passe 2 ans sur les bancs de la Tisch School of the Arts, l’antenne de la New York University dédiée aux arts. L’école se trouve à quelques pas du Washington Square Park.
  • Le quartier de Greenwich Village recèle aussi de bars, où se produisent des artistes talentueux, à commencer par le Bitter End. C’est là que Lady Gaga fait ses premiers pas sur scène entre 2005 et 2007. Le bar est toujours là et, aujourd’hui encore, vous pourrez y encourager les futures étoiles de demain.
  • Autre lieu à voir dans le Greenwich Village : l’ancien Cornelia Street Café, au n°29 de Cornelia Street. C’est ici que la jeune chanteuse travaille comme serveuse pour gagner un peu d’argent. Ce café, où écrivains et musiciens présentaient leurs dernières créations, a fermé ses portes en 2019, après 41 ans d’activité.
Lady Gaga concert
Lady Gaga en concert à Los Angeles. (Photo Justin Higuchi)

Bad romance dans les bars underground du Lower East Side

  • Plongée dans le grand bain de la scène électro-pop, Lady Gaga quitte sa chambre d’étudiante de la New York University pour un appartement dans le Lower East Side, un de mes quartiers favoris à New York. Elle s’installe dans un appartement à loyer stabilisé, au 176 Stanton Street, et y passe 5 ans. Si vous êtes de vrais fans de Lady Gaga, je vous montrerai les photos de son appartement lors de la visite guidée du quartier.
  • Prenez un verre au Welcome to the Johnsons, un bar situé au 123 Rivington Street. Lady Gaga est sortie pendant 6 ans avec l’un des serveurs, Luc Carl. Musicien lui aussi, ce bad boy a inspiré plusieurs chansons, dont « Paparazzi » et « Heavy Metal Lover ». Autre adresse emblématique, mais fermée depuis, le St. Jerome’s Bar fait partie de ces années où Stefani se cherche musicalement avant de devenir Lady Gaga.

Le Pop Art de Warhol au service de la Pop Star

  • En 2008, Lady Gaga s’envole pour Los Angeles mais ses influences new-yorkaises resteront évidemment bien présentes. Ainsi, le studio de création d’Andy Warhol, la Factory (l’usine), sert de modèle à la formation de son équipe créative qui prend le nom de « Haus of Gaga ». Alors que la Factory avait démocratisé l’art pour les grandes masses, Lady Gaga suit la même approche artistique en constituant une équipe de 17 personnes entièrement consacrée à ses performances artistiques.
  • Ce sont eux qui animent la logistique colossale de ses shows époustouflants et inventent le soutien-gorge explosif ou la robe en viande qui a rencontré un buzz planétaire. Lady Gaga est une marque savamment entretenue, dont l’image découle des prouesses techniques et artistiques de la Haus of Gaga.

Une artiste engagée

  • Lady Gaga ne se contente pas de chanter « Poker Face », « Just Dance » et « Bad Romance » : elle prend aussi position, que ce soit pour la lutte contre le viol, l’écologie ou les droits de la communauté LGBT.
  • Elle critique ainsi ouvertement le Président américain Donald Trump lorsque celui-ci ordonne l’exclusion des transsexuels de l’armée ou annule un contrat de distribution avec une chaîne de magasins opposée au droit des homosexuels.

Pour aller plus loin…

  • Vous avez envie de découvrir New York dans les pas de Lady Gaga ? Réservez dès présent votre visite privée avec nous sur le thème de Lady Gaga et de la communauté LGBT ! Pour ce faire, contactez-moi par e-mail à mon adresse : laurene@cnewyork.net.
  • Et si vous vous demandez d’où vient le nom d’artiste de Lady Gaga, voici un indice : à Londres, le groupe musical de la reine n’y est pas pour rien… Vous avez trouvé ? Interdiction de chercher sur Internet évidemment! Si vous pensez avoir la réponse, envoyez-moi un e-mail à laurene@cnewyork.net. Le premier, ou la première, d’entre vous qui aura la bonne réponse sera mis(e) en avant sur notre groupe Facebook Destination New York !

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.