Pourquoi voit-on souvent des voitures en double file à New York ?

    En vous promenant à New York, vous avez peut-être déjà vu des voitures alignées en double file et, de l'autre côté, des places libres le long du trottoir. Je vous explique cet étrange ballet...

    parking new york
    File indienne de voitures à Brooklyn... (Photo Laurène Hamilton)

    Une étrange valse des voitures à New York…

    • Les rues de New York peuvent réserver d’étranges surprises… En vous promenant dans Manhattan ou Brooklyn, à deux pas du pont de Brooklyn, vous avez peut-être certainement déjà vu des colonnes de voitures qui attendent en double file alors que des places de parking sont bel et bien libres contre le trottoir d’en face.
    • Ce ballet se produit une à 2 fois par semaine à New York et il est lié aux règles édictées par les panneaux de stationnement. Cette valse d’environ 1h30 concerne effectivement uniquement les automobilistes à l’affût d’une place de parking gratuite à New York.

    Le prix élevé des places de parking à New York

    • Pour comprendre ce phénomène, il faut d’abord savoir qu’une place de parking coûte en moyenne autour de 400 $ par mois à New York. Dans certains quartiers, le prix de certaines places de parking peut même monter à 600 $ par mois. À ce tarif, on comprend aisément l’intérêt d’opter pour le stationnement gratuit dans les rues.
    • En dehors des grandes artères équipés de parcmètres, il existe des rues où le stationnement est autorisé. Une limite toutefois : les automobilistes doivent déplacer leur voiture 1 à 2 fois par semaine pour permettre le passage du camion de nettoyage de la ville de New York.
    • Les places de parking doivent être entièrement dégagées et toutes les voitures doivent avoir été retirées. Le jour et l’heure sont clairement indiqués sur les panneaux de stationnement. Résultat : quand l’échéance arrive, beaucoup de New-Yorkais sont sur le pied de guerre pour quitter leur place et se garer aussitôt…

    La gestion de « l’alternate side parking » ou le parking  alterné de rue à New York

    • Prêtez attention aux panneaux et vous verrez les règles de parking alterné. Voici ci-dessous un exemple de panneau à Brooklyn. Il indique que le mardi entre 11h30 et 13h (« TUES » pour « Tuesday » qui signifie « mardi »), le stationnement est interdit du côté de ce trottoir pendant 1h30.
    • Le reste du temps, vous pouvez donc vous garer gratuitement. Attention cependant pour les nouveaux arrivés sans permis de conduire américain : il est interdit de se garer devant une bouche d’eau à incendie le long des trottoirs.
    Un panneau de stationnement alterné à Brooklyn. (photo Laurène Hamilton)
    • Or depuis que les terrasses se sont multipliées, le nombre de places de stationnement gratuit s’est réduit. Ainsi, il est de plus en plus difficile de garer sa voiture dans la rue, à Brooklyn entre autres. J’en ai moi-même fait les frais en ne trouvant pas de place un matin. Certains habitants ont donc trouvé la parade avec cette technique de la valse que j’ai donc adopté à mon tour.
    • Lorsque l’heure limite arrive, certains conducteurs déplacent leur véhicule sur le côté, en restant à l’intérieur pendant 1h30. Pendant ce temps, la police arrive pour dresser des amendes aux voitures restées le long du trottoir interdit (voir photo ci-dessous, preuve à l’appui). Si les policiers de New York acceptent volontiers de se faire prendre en photo avec les touristes, ils se montrent très stricts sur l’application des règles de stationnement…
    La police de New York précède le camion balai (photo Laurène Hamilton)
    • Puis le camion de nettoyage passe pour nettoyer la partie de la chaussée vidée de ses voitures. Une fois, les places de stationnement balayées, les conducteurs se rabattent pour sécuriser leur place… jusqu’à la semaine prochaine !
    le camion balai doit avoir le champ libre à New York (Photo DR)
    le camion balai doit avoir le champ libre à New York (Photo DR)
    • Grâce à cette technique, ces automobilistes avisés évitent une amende (65 $ dans mon quartier de Carroll Gardens à Brooklyn) et une belle économie de location d’un parking au mois. Revers de la médaille : il faut pouvoir passer une 1h30 dans sa voiture un jour de semaine, ce qui n’est pas tout le temps compatible avec les emplois du temps de chacun.

    Posez votre question ou commentez cet article :

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.