Les 5 grandes différences entre New York… et votre ville !

1

New York est une ville absolument unique au monde ! Pour vous en convaincre, voici la liste des 5 différences entre New York et chez vous...

new york building
Au pied des tours de verre de New York ! (Photo Didier Forray)

1/ Des buildings qui touchent le ciel

  • A moins que vous habitiez à Dubaï, là où se trouve la tour la plus haute du monde avec 829 mètres de haut, aucun building de votre ville ne dépasse ceux de New York ! A Paris, la tour la plus haute, la tour Eiffel, ne fait que 300 mètres de haut. A Lyon, la tour Incity, inaugurée en 2015, s’arrête à 170 mètres de haut. A Marseille, c’est 147 mètres seulement pour la tour CMA-CGM et, à Bruxelles, 168 mètres pour la tour du Midi. Pas de quoi arriver à la cheville des buildings new-yorkais. 🙂
  • En comparaison, à New York, la plus haute tour de la ville, la One World Trade Center, atteint 541 mètres de haut. Les 300 mètres marquent aussi désormais la hauteur standard pour un nouveau building dans Midtown. Et de plus en plus de nouvelles tours dépassent les 400 mètres de haut.  A New York, attendez-vous à changer d’échelle !

2/ Des taxis partout

  • Si vous vivez à Paris, vous avez forcément connu ces heures où il n’y a plus moyen d’avoir un taxi, que ce soit à la gare du Nord ou en bas de chez soi. Et quand on circule dans Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg ou Bordeaux, les taxis passent finalement bien inaperçus.
  • Ce n’est pas le cas à New York ! Ici, ce sont des vagues de taxis qui déferlent dans les rues et les avenues. Ce phénomène est d’autant plus accentué que les taxis new-yorkais sont jaunes orangés. Et ce flot de taxis semblent ne jamais s’arrêter : à se demander ce qu’il resterait dans les rues de New York si on les enlevait ! Un chiffre à connaître : il y a 12 000 taxis à New York. On comprend mieux la marée jaune !

3/ Une ville qui vit 24h/24

  • Que vous habitiez à Paris, Lyon, Marseille ou toute autre ville de province dotée d’un métro, d’un tramway ou d’un réseau de bus, vous avez forcément vécu ce moment où, au cours d’une soirée pourtant sympa, vous finissez par regarder votre montre pour ne pas rater le dernier métro… sous peine de devoir prendre un coûteux taxi.
  • Rien de tel à New York : le métro fonctionne 24h/24. Et vous serez loin d’être seul dans les rames ! D’ailleurs New York est couramment surnommée « la ville qui ne dort jamais » et vous constaterez que ce surnom est parfaitement mérité ! Dans aucune autre ville au monde on peut voir la ville s’activer ainsi, jour et nuit, 24h/24. A New York, vous trouverez sans difficulté des restaurants et des boutiques ouvertes toute la nuit. Sans oublier Times Square et ses néons permanents ! Sans compter les taxis, qui eux aussi ne s’arrêtent jamais.

4/ Le hurlement des sirènes

  • Voici une différence qui ne vous sautera pas aux yeux… mais aux oreilles ! A Paris, Lyon, Marseille, Rennes, Bruxelles ou Genève, vous entendez régulièrement le « deux tons » de la police et des pompiers. Un bon vieux « pin pon » qui fait le bonheur des cours de récréation !
  • A New York, ce son prend une toute autre dimension : au lieu du « pin pon », place à un hurlement qui envahit les rues et les avenues et participe totalement au dépaysement et au décor. Ce hululement, c’est New York ! Et si vous n’avez jamais entendu pour de vrai une sirène américaine, autrement qu’au cinéma, attendez-vous à avoir un frisson lors de votre première sirène ! Un grand moment ! 🙂 Voici un petit aperçu ici…

5/ La bienveillance des habitants

  • Enfin, voici une dernière différence selon moi entre New York et les autres villes : c’est la bienveillance des New-Yorkais vis à vis des touristes. A New York, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous aider si vous cherchez votre chemin ou si vous ne comprenez pas telle ou telle chose, notamment les bornes automatiques dans le métro. Sur le Forum New York, plusieurs membres racontent avoir été accompagné directement par un New-Yorkais à l’endroit voulu, pour éviter de se perdre. Ce n’est pas prêt d’arriver à Paris, où les gens filent sur les trottoirs…
  • Vous verrez aussi que la dimension de service n’est pas un vain mot dans les boutiques et dans les restaurants de New York : le client, touriste ou pas, est toujours accueilli avec un « hello » ou un « how are you doing today » et on vient systématiquement lui demander s’il a besoin de quelque chose. Ça va vous changer des serveurs qui font la gueule dans les brasseries parisiennes !
J'ai fondé le blog ©New York en 1999. Objectif : vous aider à préparer au mieux votre voyage à New York ! N'hésitez pas à me contacter par e-mail à l'adresse didier@cnewyork.net. NOUVEAU : découvrez mon guide de 250 pages sur New York paru en novembre 2017 : Destination New York.

1 commentaire

  1. Mon cher Monsieur sachez qu’à Paris la déferlante est d’autant plus forte que la ville possède 17924 taxis sillonnant les artères et que si vous ne les voyez pas c’est qu’ils sont englués dans une ville où la circulation des automobilistes est plutôt facilité (Malgré l’acharnement d’Hidalgo à faire de la vie des automobilistes un enfer) à l’inverse de Manhattan (Il suffit de comparer le prix du stationnement à paris et NYC).

    C’est vrai aussi que la couleur jaune à été choisi car elle donne l’illusion au cerveau d’un plus grand nombre de véhicules…

    Pour compléter l’information une quasi majorité des commandes de taxis passent par des plateformes taxi du type G7, Les Taxis Bleus ou Alpha Taxis. Ce type de plateforme totalement inexistante il y a quelques années à NYC.

    J’espère que ces informations vous permettront de compléter votre connaissance sur le taxi à Paris.

    Cordialement

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.