7 astuces pour visiter New York en restant écolo

Vous êtes sensible à l'environnement et vous voulez visiter New York en restant écolo ? C'est possible ! Voici mes conseils et les petits gestes écologiques qui feront la différence.

jardin ferme urbaine
Un exemple de ferme urbaine à Brooklyn. (Photo Laurène Hamilton)

1/ Prévoyez votre sac pour votre shopping à New York

  • Dans les magasins de New York, vous constaterez vite que le moindre petit article finit dans un sac plastique à la caisse. Pourtant les choses vont changer : après la Californie, l’État de New York est le deuxième État américain à avoir adopté une loi interdisant les sacs plastiques. Dès le 1er mars 2020, les sacs plastiques seront interdits, à l’exception de certains cas spécifiques. Mais le chemin est long pour une abrogation totale, puisque les enseignes continueront de distribuer des sacs en… papier.
  • Mon conseil écolo : quand vous ferez votre shopping à New York, précisez que vous avez vos propres sacs. Et munissez-vous d’un ou deux sacs en tissu sympas !

2/ Pensez à recharger votre bouteille d’eau

  • Plutôt que de jeter votre bouteille d’eau en plastique, rechargez-là ! New York regorge de points d’eau potable. Il faut juste être un peu attentif… Ainsi, si vous voyez un parc avec le drapeau blanc à feuille d’érable verte, il y a fort à parier qu’une fontaine à eau s’y trouve.
  • Beaucoup de chaines de restaurants, cafés proposent aussi de l’eau en libre-service. Les lieux publics en général ont souvent des fontaines à eau, souvent à proximité des toilettes. Enfin, sachez que l’eau du robinet est potable à New York.
laurene écolo bouteille eau
Laurène en train de recharger sa gourde sur la High Line ! (Photo Didier Forray)

3/ Dites non aux pailles en plastique à New York

  • Beaucoup d’établissements et de bars à New York vous proposeront des pailles dans vos boissons même pour de la simple eau du robinet. Lors de votre commande, n’hésitez pas à demander poliment en anglais : « Please, no straw » (Pas de paille s’il-vous-plait).
  • Là aussi, la législation devrait évoluer. Les pailles en plastique pourrait bien un jour devenir hors-la-loi à New York.

4/ Parcourez New York en vélo

  • S’il fait beau, élancez-vous à bicyclette. Première possibilité : le réseau Citi Bike, équivalent new-yorkais des Vélib’ parisiens. Comptez 12 $ pour un pass d’une journée, sachant que ce pass comprend des trajets de 30 minutes. Au-delà, chaque quart d’heure est facturé 4 $. L’application Citi Bike est bien faite, car elle vous donne accès aux stock de vélo de chaque borne en temps réel.
  • Seconde possibilité : la location de vélos. Là, vous payez un tarif fixe pour 1h, 2h ou la journée et vous gardez donc le vélo avec vous, sans vous soucier de devoir courir de borne en borne. Vous pouvez notamment louer des vélos près de Central Park. Voir l’article sur la location de vélos dans Central Park.
velo new york
A vélo dans New York ! (Photo Didier Forray)

5/ Coupez la climatisation dans votre chambre d’hôtel

  • Vous vous rendrez vite compte, qu’à New York, les climatisations fonctionnent partout, de jour comme de nuit. Avant de quitter votre chambre d’hôtel pour votre journée de visites, pensez à éteindre la climatisation.
  • N’hésitez pas à préciser aux femmes de ménage, que vous souhaitez garder la climatisation coupée, car parfois le personnel l’enclenche machinalement. Un petit mot poli sur la télécommande et le tour est joué. En anglais, climatisation se traduit par « AC » (prononcez « é-scie », pour Air Conditionning).
climatisation new york
Les buildings de New York sont tous climatisés. (Photo Didier Forray)

6/ Rendez-vous dans les marchés bios

  • Les marchés de New York sont très différents de ce que l’on peut connaître en Europe. Ils sont une bonne occasion de rencontrer des producteurs ou fermiers de l’État de New York. Vous croiserez d’ailleurs de plus en plus de producteurs bios. Profitez-en pour découvrir des produits atypiques comme le succulent « beurre de pomme » (Apple Butter).
  • Le marché d’Union Square est l’un des plus grands marchés de Manhattan. Il est ouvert quatre jours par semaine, le lundi, le mercredi, le vendredi et le samedi.
beurre de pommes
Le fameux beurre de pomme que l’on trouve souvent sur les marchés à New York. (Photo DR)

7/ Visiter les jardins communautaires

  • Si vous pensez que New York se résume aux gratte-ciels, attendez-vous à une surprise en visitant le quartier de Red Hook, dans Brooklyn. Posé au bord de la baie de New York, ce quartier hors du temps abrite l’un des plus grands jardins communautaires de New York. Tomates, carottes et salades poussent à quelques encablures de l’agitation de Wall Street et du pont de Brooklyn !
  • Pour organiser une après-midi de jardinage dans la grande pomme ou simplement visiter une ferme urbaine, notamment à Red Hook, n’hésitez pas me contacter par e-mail à l’adresse [email protected]. Je serai ravie de vous présenter la face écolo de New York !
ferme urbaine Brooklyn
Visite d’une ferme urbaine de Red Hook. (Photo Laurène Hamilton)

 

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.