Coronavirus : à quand la reprise des vols long-courriers ?

1

L'Association du transport aérien international (IATA) a présenté ses perspectives concernant la reprise des vols. Voici à quoi s'attendre...

Airbus A340 Air France
Air France a cloué au sol l'essentiel de ses vols. (Photo Anthony92931)

La demande domestique : un « indicateur critique »

  • Alors que l’épidémie de coronavirus fait toujours plus de victimes à travers le monde, passant le cap des 2,5 millions de personnes infectées et un total de 177 000 décès le 22 avril 2020, le monde du transport aérien et du tourisme est à l’arrêt. Le 20 avril, la compagnie aérienne Norwegian annonçait d’ailleurs la faillite de ses filiales en Suède et au Danemark tandis que la compagnie Virgin Australia se déclarait purement et simplement en faillite.
  • Alors à quand un retour à la normale et une reprise massive des vols, notamment entre l’Europe et les USA ? L’Association du transport aérien international (IATA) a présenté ses perspectives lors d’une conférence de presse le 21 avril 2020. Pour l’association, qui représente 290 compagnies aériennes assurant 82% du trafic aérien mondial, le comportement du marché intérieur de chaque pays est un « indicateur critique » de la reprise. « On s’attend à ce que la reprise postpandémie commence par les voyages intérieurs, suivis par les voyages régionaux puis intercontinentaux, à mesure que les gouvernements lèveront progressivement les restrictions ».

L’exemple des vols en Chine et en Australie

  • La reprise graduée qui attend le monde du transport aérien est illustrée par les exemples de la Chine et de l’Australie. En Chine, IATA note que « la demande intérieure a commencé à se rétablir lorsque le taux d’infection à la Covid-19 est descendu sous les 10% ». Entre la mi-février et la première semaine de mars 2020, le nombre de vols intérieurs est toutefois resté limité à 40% du trafic avant la crise du coronavirus. Un exemple qui pourrait dessiner l’avenir pour l’Europe et l’Amérique.
  • Mais cette reprise reste particulièrement fragile, comme le montre l’exemple australien. « La demande intérieure a continué de diminuer même après que le taux de nouvelles infections soit tombé sous les 10% », constate IATA. « En fait, il n’y a toujours pas de signe de reprise et le nombre total des vols intérieurs se situe à 10% du niveau d’avant la Covid-19, même si le nombre de nouvelles infections s’approche de zéro », poursuit l’association.

Les voyageurs vont attendre plusieurs mois

  • Alors à quand la reprise du transport aérien ? Alexandre de Juniac, le directeur général de IATA, envisage une reprise lente. « Dans certaines économies, la propagation de la Covid-19 a ralenti à tel point que les gouvernements envisagent de lever les éléments les plus stricts des mesures de distanciation sociale. Mais il est peu probable qu’on assiste à un rebond immédiat après la chute catastrophique de la demande », observe-t-il.
  • IATA a d’ailleurs fait réaliser un sondage auprès des voyageurs. Résultat : 60% des personnes interrogées s’attendent à recommencer à voyager dans un délai d’un à 2 mois après l’endiguement de la pandémie de Covid-19, mais 40% indiquent qu’elles pourraient attendre 6 mois ou plus. « Les gens veulent voyager, mais ils nous disent qu’ils veulent avoir une idée claire de la situation économique et qu’ils vont attendre au moins quelques mois pour prendre l’avion une fois que le signal de fin de l’alerte aura été donné », commente Alexandre de Juniac. La priorité reste l’endiguement de l’épidémie et la patience est bel et bien la clé !
Alexandre de Juniac
Alexandre de Juniac, le président de IATA. (Photo Jérémy Barande/Ecole polytechnique Université Paris-Saclay)

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être informé(e) de l’actualité des compagnies aériennes volant vers New York et de l’évolution de la crise du coronavirus aux USA, inscrivez-vous à notre newsletter. C’est gratuit ! 🙂 Entrez votre adresse e-mail ci-dessous et cliquez sur « Je m’abonne » :

1 commentaire

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.