6 choses à voir sur Roosevelt Island

0

Posée au beau milieu de l'East River, Roosevelt Island est une petite île qui mérite le détour. Prenez le téléphérique et suivez Marjorie !

marjorie roosevelt island
Marjorie au pied du phare de Roosevelt Island.

1/ Le téléphérique de Roosevelt Island

roosevelt island
Le téléphérique et le Chrysler building. (Photo Marjorie)

Pour vous rendre sur Roosevelt Island, prenez le téléphérique ! Le téléphérique de Roosevelt Island part de Tramway Plaza, à l’angle de la 59th Street et de la 2nd Avenue, et il vous emmène en quelques minutes sur Roosevelt Island.
La carte de métro, la Metrocard, donne accès au téléphérique et vous pouvez donc faire autant d’allers-retours que vous le souhaitez. Ce parcours de quelques minutes vous offrira une vue imprenable sur le Queensboro bridge.
Une fois posé(e) sur Roosevelt Island, dirigez-vous vers le bord de l’eau. Les bancs posés sur la promenade vous invitent à contempler la vue sur l’East river, le pont Queensboro et la skyline de Manhattan. Au loin, vous entendrez le brouhaha et les klaxons de Manhattan.

2/ Les ruines du Smallpox Hospital

Smallpox Hospital
Les ruines du Smallpox Hospital.

En vous dirigeant vers le Sud de l’île, vous apercevrez d’inquiétantes ruines. Il s’agit des restes du Smallpox Hospital, en ancien hôpital ouvert en 1856. L’hôpital disposait de 100 lits à son ouverture et il avait pour mission d’accueillir les malades atteints par la variole et de les placer en quarantaine. L’hôpital ferma ses portes en 1875 et il servit de centre de formation pour les infirmières, avant de définitivement être abandonné au milieu des années 50.
Ce bâtiment de style architectural néogothique a sérieusement souffert après le passage de l’ouragan Sandy en 2012. Depuis, un projet de rénovation est en cours.

3/ Le Four Freedoms Park

four freedoms park
Le Four Freedoms Park.

A la pointe Sud de Roosevelt Island, rendez-vous dans le Four Freedoms Park, un parc et un mémorial qui rendent hommage à Franklin Delano Roosevelt, président des Etats-Unis de 1933 à 1945 et qui est né dans l’Etat de New York.
Le parc porte le nom d’un discours prononcé par Roosevelt en 1941 sur les 4 libertés fondamentales : la liberté d’expression, la liberté de culte, la liberté de vivre à l’abri du besoin et la liberté de vivre à l’abri de la peur.
Tout au bout de l’île, vous profiterez d’un très joli point de vue sur Manhattan et Brooklyn, avec la silhouette de l’Empire State building veillant sur New York.

4/ Les petits bonshommes en métal

roosevelt island tom otterness
Deux petits personnages…

En revenant sur vos pas et en vous dirigeant vers le Nord, suivez la promenade qui longe l’East River. Après avoir dépassé le téléphérique, vous remarquerez à intervalle régulier de drôles de personnages en métal, posés au-dessus de l’eau. Il s’agit de sculptures réalisées par l’artiste américain Tom Otterness. Une jolie touche de poésie et d’humour !
La promenade vous permettra en tout cas de constater que Roosevelt Island est véritablement une « ville dans la ville » avec des bâtiments bien ordonnés. L’île abrite environ 8000 habitants.

5/ L’Octagon Building

roosevelt island octagon building
L’Octagon Building. (Photo Marjorie)

Sur Main Street, la rue principale, vous ne pourrez pas passer à côté d’un ensemble de bâtiments résidentiels assez récents, avec en plein cœur, au n°888, une tour octogonale. L’Octagon Building fut inauguré en 1842 et il fut le premier asile psychiatrique pour femmes du pays, le Women’s Lunatic Asylum.
L’écrivain Charles Dickens et une journaliste, Nellie Bly, l’ont visité et en seraient restés marqués très longtemps. La journaliste s’y était infiltrée afin de rédiger un article racontant son immersion et les conditions de vie déplorables ainsi que les mauvais traitements infligés aux malades. L’article « Ten Days in a Madhouse » est paru dans le journal de Joseph Pulitzer, The New York World, et relate ses dix jours d’internement. Il souleva l’indignation des lecteurs.

6/ Le phare à la pointe Nord de l’île

roosevelt island phare
Marjorie au pied du phare.

Tout au Nord de Roosevelt Island, vous découvrirez un élégant phare en briques. Il a été dessiné par James Renwick Jr en 1872, le même qui a conçu le Smallpox Hospital.
Ce phare de toute beauté semble avoir été posé là pour éviter aux bateaux de s’accrocher à la pointe de l’île. Il ressemble aussi à un fort imaginaire qui repousserait tout assaut.
Le point de vue est sympathique et le lieu mérite la visite pour son calme. C’est une balade que je recommande vraiment. Par contre, pour revenir sur vos pas, c’est assez long et la vue de l’autre côté est nettement moins incroyable. Nous avons donc longé la caserne de pompiers et regagné le côté par lequel nous avions marché à l’aller, en passant par les potagers individuels et en traversant un terrain de foot.
Ensuite, pour le retour sur Manhattan, deux solutions : soit reprendre le téléphérique, soit prendre le métro. L’occasion de découvrir la station de Lexington entièrement rénovée. A vous de choisir !

Posez votre question ou commentez cet article :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.