Histoire de New York

0

Ancienne terre des indiens Algonquins, l'île des collines est devenu New Amsterdam en 1625 puis New York en 1664. Des origines à nos jours, voici les grandes dates de l'Histoire de New York !

Vue sur le Chrysler building et Midtown depuis l'Empire State building en 1932.

Les origines

Avant que les européens ne s’installent sur la côte Est des Etats-Unis, les terres de New York étaient peuplés par des tribus d’indiens, dont les Algonquins. Ceux-ci menaient une vie paisible, vivant de la pêche et de la chasse.
A l’époque, on était évidemment très loin de la skyline que l’on connaît aujourd’hui : pas d’avenues, pas de taxis et encore moins de tours de verre ! Le New York du XVème siècle est surtout un espace très boisé et valloné. D’ailleurs, le nom « Manhattan » signifie « Ile des collines » chez les Indiens.

1524

Le premier Européen met pied à terre à New York. Son nom : Giovanni de Verrazano, qui a donné depuis son nom au pont qui enjambe l’entrée du port de New York. Ce navigateur italien au service du Roi de France ne fait qu’une courte escale à New York avant de poursuivre sa route plus au Sud.

1609

Presque un siècle plus tard, Richard Hudson s’arrête à son tour sur l’île de Manhattan. Le navigateur remontait la rivière qui porte aujoud’hui son nom dans l’idée de découvrir un passage entre l’Atlantique Nord et l’océan Pacifique. Richard Hudson poursuit lui aussi son périple. Décidément, le New York d’alors ne séduit pas les foules !

1625

La première colonie européenne s’installe à New York. Il s’agit de Hollandais qui renomment les lieux New Amsterdam, en hommage à la capitale des Pays-Bas. L’emplacement de New York est stratégique, permettant aux Hollandais de contrôler les routes commerciales.
Un an plus tard, Peter Minuit souhaite définitivement assoir la présence de la colonie. Le Hollandais achète toutes les terres des Algonquins pour 24 dollars. Certainement la plus belle opération foncière de l’Histoire, quand on sait le prix prohibitif du moindre m² à Manhattan aujourd’hui !
Mais les Britanniques ne comptent pas laisser les Hollandais tout seuls. Il s’agit pour eux d’étendre l’emprise de leur empire et de faire face aux Français, qui se sont installés au Canada. Les Hollandais et leur leader Peter Stuyvesant organisent la défense de New Amsterdam en construisant un mur tout autour de la ville, à la pointe Sud de Manhattan. Ce mur a d’ailleurs donné son nom à Wall Street. Une défense toutefois bien fragile face à l’armada britannique…

1664

Les navires de guerre britanniques ne laissent aucune chance à la colonie hollandaise. En quelques jours, New Amsterdam tombe dans l’escarcelle anglaise. Premier geste des nouveaux maîtres des lieux : renommer New Amsterdam en New York, en hommage au Duc de York.
La ville grandit rapidement et, en 1700, elle compte pas moins de 5000 habitants. Mais New York reste au coeur des convoitises…

1763

Les Français tentent d’arracher New York aux Britanniques. En vain. Ils abandonnent les terres aux Britanniques.

1775

Les indépendantistes américains s’organisent pour contrer les lois britaniques. La guerre d’indépendance, soutenue par les Français, s’achève par la défaite des Britanniques.

4 juillet 1776

L’indépendance des Etats-Unis d’Amérique est signée à l’endroit où se trouve aujourd’hui le City Hall, la mairie de New York.

1789

Georges Washington premier président des Etats Unis prête serment dans le Federal Hall, face à Wall Street. New York compte alors près de 30 000 habitants. Et la ville ne cesse de croître. En 1807, New York devient la plus importante ville des Etats-Unis avec 123 000 habitants.

1827

Abolition de l’esclavage dans l’état de New York.

1835

Un grand incendie ravage une grande partie des rues commerçantes de New York. Mais New York renaît rapidement de ses cendres. D’ailleurs la ville attire toujours plus d’Européens. En 1850, on compte 500 000 habitants. Puis 2 millions en 1880 et 3,5 millions en 1900. New York est alors la deuxième plus grande ville du monde, derrière Londres.
Les années 1900 sont marquées par une très forte immigration en provenance d’Europe. Plus de 700 000 personnes débarquent chaque année à Ellis Island, porte d’entrée des Etats-Unis et du rêve américain.

1920

New York n’échappe pas à la prohibition. Cette loi censée contrer l’alcolisme engendre la prolifération de bandes mafieuses qui se battent pour prendre le contrôle de la contrebande d’alcool.
Les années folles c’est aussi l’exhubérance et la fête, histoire d’oublier la première guerre mondiale qui vient de s’achever. Le jazz naît à Harlem et Broadway accueille spectacle sur spectacle.

1929

Un terrible krach boursier balaie la planète. Le jeudi noir laisse sur le carreau plus d’un million d’épargnants qui perdent leurs économies en quelques heures. L’Amérique s’enfonce dans la grande dépression.

1930

La flèche du Chrysler building.
La flèche du Chrysler building.

Malgré la récession économique, le début des années 30 salue l’inauguration de quelques uns des plus beaux gratte-ciel de New York.
Le Chrysler building est inauguré en 1930, devenant le plus haut building au monde. Pas pour longtemps ! L’année d’après, en 1931, l’Empire State building est à son tour inauguré en grandes pompes. Les 319 mètres du Chrysler building ne peuvent guère rivaliser devant les 443 mètres de l’Empire State building.

1939

Alors que l’Europe entre en guerre, l’Amérique n’a pas encore pris parti (il faudra attendre décembre 1941 et l’attaque japonaise sur Pearl Harbour pour que les Etats-Unis entrent en guerre). A Flushing Meadows, l’exposition universelle marque la fin de la crise et le début d’années fastes pour l’économie américaine.

1952

L’ONU installe son siège à New York. C’est désormais à New York que siègeront l’Assemblée générale de l’ONU mais aussi le Conseil de Sécurité.

1973

Les gratte-ciel ne cessent de pousser dans Manhattan, et plus particulièrement dans le downtown. Un nouveau complexe sort de terre à la pointe Sud de Manhattan : le World Financial Center et ses deux tours jumelles.

2001

Les tours du World Trade Center en flammes, le 11 septembre 2001.
Les tours du World Trade Center en flammes, le 11 septembre 2001.

11 septembre 2001. Cette date est définitivement entrée dans l’Histoire de New York et du monde. Deux avions détournés par des pirates de l’air s’abattent contre les tours du World Trade Center.

Quelques heures plus tard, les deux tours s’effondrent. Dans le même temps, un avion s’abat aussi contre le Pentagone, à Washington, pendant qu’un 4ème s’écrase dans un champs, en Pennsylvanie.

2011

Le président américain Barack Obama et son prédecesseur George W. Bush assistent aux cérémonies qui marquent le 10ème anniversaire des attentats du 11 septembre 2001. Un Mémorial et un musée sont inaugurés à cette occasion tandis que, dans le ciel, le futur projet du World Trade Center prend peu à peu forme.

J'ai fondé le blog ©New York en 1999. Objectif : vous aider à préparer au mieux votre voyage à New York ! N'hésitez pas à me contacter par e-mail à l'adresse didier@cnewyork.net. NOUVEAU : découvrez mon guide de 250 pages sur New York paru en novembre 2017 : Destination New York.

Posez votre question ou commentez cet article :