5 conseils pour éviter d’avoir mal aux pieds à New York

3

Parce qu'un voyage à New York se traduit par plusieurs kilomètres de marche chaque jour, voici mes conseils pour épargner vos pieds.

chaussure new york 2016
Qui veut voyager loin, ménage... ses pieds ! (Photo DR)

On ne s’en rend pas forcément compte avant d’être sur place mais un voyage à New York va mettre vos pieds à rude épreuve. Pour voir tous les lieux et monuments et profiter pleinement de la Big Apple et de ses quartiers, vous allez effectivement cumuler les kilomètres de marche. Rien que le pont de Brooklyn vous imposera, à lui tout seul, une balade de 1,8 kilomètre pour le traverser et près de 4 km si vous vous imposez l’aller-retour !
A ce petit jeu, vous risquez vite d’avoir mal au pied et, pire, d’attraper des ampoules, que vous soyez sensible ou non. Pour vous épargner, voici mes 5 conseils pour éviter que votre séjour à New York soit gâché par de malheureuses ampoules.

1/ Emportez une paire de chaussures déjà utilisée

  • L’erreur à ne pas commettre quand on prépare un voyage à New York c’est d’emporter une paire de baskets toute neuve et d’espérer vouloir les casser sur place. Sans jeu de mots, ce sont vos baskets neuves qui vont vous casser les pieds ! Pour supporter les longues marches à venir, prévoyez des chaussures avec lesquelles vous marchez déjà depuis longtemps.
  • A l’inverse, si vos baskets sont fatiguées et que la gomme des semelles est passablement émoussée, prenez les devants : quelques semaines avant votre départ à New York, achetez une paire neuve et portez la le plus souvent possible pour qu’elle soit formée à votre pied pour votre voyage.

2/ Utilisez une crème anti-frottement

  • Pour minimiser les risques d’ampoules, utilisez ce remède bien connu des marathoniens et autres coureurs de fond : les crèmes anti-frottements. Il existe plusieurs marques à l’efficacité équivalente, notamment Nok Akileine, Pedi Relax, Overstim’s et Aptonia. Ces crèmes assouplissent la peau et permettent de limiter les effets des frottements, et donc l’apparition d’ampoules. La crème s’applique en massage sur les zones à protéger. Un voyage à New York se prépare comme un marathon !

3/ Alternez les paires de chaussures

  • N’hésitez pas à emporter plusieurs paires de chaussures, afin d’alterner pendant la journée. Prévoyez une paire pour la journée et une autre pour le soir. Cela permettra de varier les chaussures et d’éviter les frottements.
  • Dans tous les cas, même le temps d’une soirée, ne vous imposez pas une paire de chaussures dont vous savez à l’avance qu’elle va vous faire souffrir. Ou alors prévoyez une paire de rechange dans un sac à dos pour vous changer au plus vite en fin de soirée.

4/ Prévoyez un planning « anti-fatigue »

Le pont de Brooklyn mesure 1,8 km de long. (Photo Didier Forray)
Le pont de Brooklyn mesure 1,8 km de long. (Photo Didier Forray)
  • Il n’y a pas que les chaussures et les crèmes qui vous permettront d’éviter le mal de pied. Votre planning aussi a un rôle primordial.
  • L’erreur que je vois la plus souvent sur le forum du site ce sont ces plannings avec des journées qui enchaînent les kilomètres, avec dans la même journée les 4 km aller-retour du pont de Brooklyn, la remontée des 21 km de Broadway et la traversée des 4 km de Central Park. Ne riez pas, j’ai déjà vu ce genre de journée type sur le forum !
  • Pour concevoir votre planning, pensez à vos pieds en visant une découverte maximale de la ville pour un minimum d’effort. Exploitez les lignes de métro et de bus pour vous économiser et faire en sorte que vos marches soient vraiment utiles. Je m’explique : à quoi bon faire l’aller-retour sur le pont de Brooklyn alors que le métro peut vous poser dans Brooklyn et vous pouvez alors faire à pied la traversée Brooklyn-Manhattan, le sens le plus intéressant pour la vue. Idem, évitez de zigzaguer dans Central Park : prévoyez un parcours optimal qui commence et se termine par un métro ou un bus.
  • Pensez aussi à ajouter des excursions qui alternent avec la marche, notamment les croisières et visites motorisées comme le tour en bus Hop-on Hop-Off. Cela vous permettra de découvrir New York sans avoir à marcher ! Et je peux vous assurer qu’au bout de plusieurs jours de marche, vous apprécierez de pouvoir vous poser !
  • Un planning bien pensé est selon moi un élément stratégique pour éviter d’avoir mal au pied. N’hésitez pas d’ailleurs à soumettre votre planning sur le forum pour avoir mon avis ainsi que celui des membres du forum !

5/ Soignez immédiatement les débuts d’ampoule

  • Si jamais vos pieds commencent à chauffer, surtout ne laissez pas les choses s’aggraver : traitez immédiatement les rougeurs et les débuts d’ampoule. A New York, vous trouverez tout ce qu’il faut dans les drugstores comme Duane Read. Vous pourrez notamment acheter des protections spécialement étudiées pour amortir les frottements et soigner les ampoules. Deux mots à connaître : « sparadrap » se dit « plaster » et « ampoule » se dit « blister ». Avec des « Blister plasters », sparadraps anti-ampoules, vous serez armé(e). Bonnes marches et bonnes découvertes !

Les avis des internautes

  • Sabine Jehl : « Ca fait une semaine que je suis rentrée d’un séjour de 7 jours à New York, effectivement on marche beaucoup, j’avais les jambes en compote et le dos en vrac, mais cette ville est tellement unique qu’on oublie tout très vite, une bonne nuit de sommeil et c’est repartie. Mais effectivement armé vous d’une super bonne paire de chaussures ».
  • Christelle Chapelle : « Une bonne paire de runners fait des merveilles. Eviter les Converse ou les chaussures sans bonnes semelles. En hiver, une bonne paire de chaussures de marche fait aussi des miracles ».
  • Valentine Belfast : « Nous, en 2014 pour notre 2ème séjour, on avait opté pour de bonnes chaussures de randonnée Salomon et chaque matin on mettait des pansements spécial ampoules sans avoir d’ampoules, en prévention. Et on a moins souffert que la 1ère fois ».
  • Elvire Pumpkins : « Dans les CVS et les Duane Reade il y a une panoplie de très bonnes crèmes pour les pieds, je m’arrêtais souvent et allais me badigeonner les pieds de crème et toujours en basket y a rien de tel et le soir faut changer de chaussures ».
  • Sylvie Bernard : « La première fois je me suis faite avoir : trop de marche et pas les bonnes chaussures mais, la 2ème fois, nous avons pris le bus et surtout j’ai mis des baskets ultra confortables ».
J'ai fondé le blog ©New York en 1999. Objectif : vous aider à préparer au mieux votre voyage à New York ! N'hésitez pas à me contacter par e-mail à l'adresse didier@cnewyork.net. NOUVEAU : découvrez mon guide de 250 pages sur New York paru en novembre 2017 : Destination New York.

3 commentaires

  1. effectivement il est inutile de se fatiguer les pieds le premier jour. J’ai le mauvais souvenir de mon premier séjour à New-York, le premier jour j’ai fait le pont de Brooklyn aller retour, la statut de la liberté, remonté la cinquième jusqu’au park… résultat, le soir j’avais super mal à la malléole droite et le lendemain le pied tout bleu à cet endroit.
    Résultat des courses une semaine à NYC à marcher sur un pied. Quand je suis rentrer chez moi, j’ai pu marcher trois semaines avec des béquilles car je m’étais faite une fracture de fatigue. J’ai quand même bien pu profiter de mon séjour dans la grande pomme mais c’était laborieux…
    Heureusement je me suis bien rattrapé depuis 🙂

  2. Quand nous sommes sur New York. C’est au bas mot 20 km par jours et une bonne paire de baskets est préconisée. Je confirme. Il y a tellement de choses à voir et faire. Alternez aussi la marche avec une dégustation, une prise de vue, un trajet en métro. La ville est magique 🙂 on oubli vite nos maux ????????????

Posez votre question ou commentez cet article :